Toumy Degham n'a pas pris sa revanche sur Cyril Viennot lors de la 10e édition de l'Indian Ocean Triathlon.

Lauréat des éditions 2015 et 2016, le champion de France militaire comptait bien reprendre le sceptre qu'il avait abandonné au Dolois l'an passé. Peine perdue.

Bien que n'ayant jamais lâché le morceau, le Tourangeau a été logiquement dominé par le Jurassien, qui, en fin stratège, a su gérer parfaitement sa course.

Le podium est complété par un grand habitué de l'épreuve, Laurent Jalabert, tout heureux et surpris à la fois de se retrouver sur la boîte.

ARRIVEE-jALABERT.jpg

Alors que la météo avait été plutôt mi-figue, mi-raisin cette semaine, c'est un grand soleil qui attendait les 200 concurrents du grand IOT, ce matin, sous les coups de 7h30. Une autre bonne nouvelle attendait les triathlètes : ils allaient pouvoir nager leurs 1 800 mètres dans les eaux translucides de l'Océan Indien sans trop de courant.

DEPART-NAT.jpg

En natation, aucun de nos deux favoris n'avait pris l'ascendant sur l'autre.

SORTIE-NAT-TOUMY.jpg

C'est ensemble que les deux duettistes rejoignaient l'aire de transition, accompagnés d'un jeune Mauricien. Auteur d'une transition plus rapide, Cyril Viennot était le premier à s'élancer sur les 55 km cyclistes. Après quelques kilomètres de plat, le Dolois abordait toujours en position de leader la principale difficulté de la course, l'ascension de la côte de Chamarel, longue de 4 km avec des passages à 14 %.

Muni d'un vélo de route contrairement à son rival qui avait choisi un vélo de contre-la-montre, le tenant du titre se révéla plus à l'aise que son rival dans cette montée. C'est finalement avec une avance avoisinant la minute qu'il bascula au sommet.

VIENNOT-VELO-CHAMAREL.jpg

DEGHAM-VELO-CHAMAREL.jpg

Pas le temps d'admirer la magnifique vue sur le lagon pour nos deux champions, lancés dans une descente à tombeau ouvert.

L'écart ne bougera plus jusqu'à leur retour dans le parc à vélos. Tout restait donc à faire à l'amorce des 12 km pédestres, en trois boucles à l'ombre des palétuviers, au pied de la montagne du Morne, avec une partie finale sur une plage de sable fin.

A la grande joie de son fan club, le troisième homme à revenir de son périple cycliste était Laurent Jalabert, pointé à 14'45 du leader.

Jalabert-VELO-CHAMAREL.jpg

Le classement restera identique à l'arrivé. Cyril Viennot inscrivait donc pour la 2e fois son nom au palmarès de l'épreuve. Même s'il est toujours au top, le jurassien prépare déjà la relève...

Viennot-Apres-la_course.jpg

Le Top 5 était complété par Geoffrey Prunier et Pierre-Loïc Viard.

Chez les femmes également, c'est également une ancienne lauréate qui l'a emporté, la Sud-Africaine Kirsten Schut (titrée en 2016 et 2e l'an passé), qui l'a emporté de bout en bout.

SORTIE-NAT-1ERE-FILLE.jpg

ARRIVEE-1ERE-FILLE.jpg

La Springbok n'a pas eu à forcer son talent pour s'imposer, reléguant la deuxième, la Dijonnaise Pauline Aigon à plus de treize minutes. Quant au bronze, il revient à Morgane Pajak Boulet.

A noter dans la catégorie V2, la belle 2e place de Nathalie Simon derrière la Réunionnaise Anne-Marie Nedellec.

NATHALIE-SIMON-CAP_.jpg

Même si la majorité des concurrents à terminé assez éprouvée la course assez éprouvée, tous arboraient un sourire radieux. "Vous ne nous avez pas mentis, c'est bien le plus beau triathlon du monde", ont déclaré un grand nombre d'entre eux. Vous voulez des preuves, et bien regardez les photos qui suivent.

Illustration-CAP-KITE-SURF.jpg

Illustration-CAP-PLAGE.jpg

Illustration-Jolie-Benevole.jpg

ILLUSTRATION-VELO-BARQUES.jpg

ILLUSTRATION-VELO-CAMPAGNE-MAURICE.jpg

ILLUSTRATION-VELO-CHAMPS-CANNES.jpg

ILLUSTRATION-VELO-COCOTIERS.jpg

ILLUSTRATION-VELO-JUNGLE.jpg

Les Top 5

Hommes

1 Cyril Viennot 2h41'08

2 Toumy Degham 2h42'46

3 Laurent Jalabert 3h00'58

4 Geoffrey Prunier 3h03'31

5 Pierre-Loïc Viard 3h10'21

Femmes

1 Kirsten Schut (Afs) 3h14'24

2 Pauline Aigon 3h27'43

3 Morgane Pajak Boulet 3h32'47

4 Pauline Avronsart 3h48'28

5 Nadège Guillemot 3h53'53