Douze. C'est le nombre de titres du monde que comptent les trois favoris du Mondial Ironman qui aura lieu ce week-end à Mandela Bay (Afrique du Sud) : l'Espagnol Javier Gomez (7 dont deux sur IM 70.3e en 2014 et 2017), l'Allemand Jan Frodeno (3 dont un sur IM 70.3 en 2015) et le Britannique Alistair Brownlee (trois). Déjà trois fois lauréat sur le circuit Ironman 70.3 (Dubai et Chine en 2018, Saint-Georges en 2017), ce dernier a prouvé que la distance lui allait comme un gant.

2017 Ironman World Championship

La victoire devrait logiquement se jouer entre ces trois grands noms du triathlon mondial.

Mais leurs rivaux ne l'entendent pas de la même oreille. Deuxième derrière Javier Gomez l'an passé, l'Américain Ben Kanute, vainqueur au Texas cette saison, ne désespère pas de prendre sa revanche cette année.

Viseront également une place sur le podium, si l'un des favoris ne court pas sa meilleure valeur, l'Australien Sam Appleton (4e l'an passé), le Suisse Ruedi Wild (3e en 2016), le Sud-Africain James Cunnama (3e de l'Ironman d'Hambourg), le Néo-Zélandais Braden Currie (lauréat de l'Ironman Cairns) et l'Américain Rodolphe von Berg (lauréat du champion d'Europe à Elsinore). A noter que le papa et la sœur de ce dernier se sont, de leur côté, qualifiés chez les groupes d'âges.

Brillant lauréat en Écosse, le Français Yvan Jarrige essaiera de se rapprocher du Top 10.

Mondial_Ironman_70.3_Jarrige.jpg

Chez les femmes, la victoire semble acquise à Daniela Ryf qui tentera de remporter son 4e titre mondial sur la distance.

2017 Ironman World Championship

Dauphine de la Suissesse l'an passé, la Britannique Emma Pallant sera sans doute celle qui lui donnera le plus de fil à retordre. Décevante l'an passé, l'Australienne Mélissa Hauschildt sera également redoutable s'il elle retrouve son niveau qui lui a permis de triompher en 2013 et de décrocher l'argent en 2016.

Lauréate à Dubai et en Californie, l'Allemande Anne Haug a également le potentiel de viser une place sur le podium. Tout comme l'Américaine Sarah True (4e l'an passé), la Danoise Helle Frederiksen (championne du monde ITU, lauréate à Vichy la semaine dernière) et la Canadienne Heather Wurtele (trois podiums de 2014 à 2016).

Anne Basso est la seule pro française engagée sur cette course.

A noter que les deux courses se disputeront de manière séparée (le samedi pour les femmes, le dimanche pour les hommes).

Programme :

Samedi 1er septembre

  • 7h30 : pros femmes
  • 7h38 : groupes d'âges femmes

Dimanche 2 septembre

  • 7h30 : pros hommes
  • 7h38 : groupes d'âges hommes

Les dix derniers vainqueurs

  • 2017 Javier Gomez (Esp) et Daniela Ryf (Sui)
  • 2016 Timothy Reed (Aus) et Holly Lawrence (Gbr)
  • 2015 Jan Frodeno (All) et Daniela Ryf (Sui)
  • 2014 Javier Gomez (Esp) et Daniela Ryf (Sui)
  • 2013 Sebastian Kienle (All) et Mélissa Hausschildt (Aus)
  • 2012 Sebastian Kienle (All) et Leanda Cave (Gbr)
  • 2011 Craig Alexander (Aus) et Melissa Rollinson (Aus)
  • 2010 Michael Raelert (All) et Jodie Swallow (Gbr)
  • 2009 Michael Raelert (All) et Julie Dibens (Gbr)
  • 2008 Terenzo Bozzone (Nzl) et Joanna Zeiger (Usa)