Le relais français est décidément invincible. Après l'or mondial il y a quelques semaines à Hambourg, le quatuor bleu, constitué de Léonie Périault, Pierre Le Corre, Cassandre Beaugrand et Dorian Coninx, a conservé son titre européen en fin d'après-midi à Glasgow.

podium.jpg

Les tricolores ont dû toutefois batailler jusqu'au bout pour mettre à la raison les Suisses, encore en tête à l'amorce du dernier relais.

Il était 17h35 (heure locale) quand le starter a libéré les 19 premières relayeuses.

DEPART-NAT.jpg

1ERE-SORTIE-NATATION.jpg

Pour ce premier acte, on s'attendait à un duel entre la Belge Claire Michel (5e de l'individuel) et Léonie Périault (contrainte à l'abandon dans la course individuelle à la suite d'une chute à vélo). La Française a d'ailleurs été contrainte de trouver un vélo de remplacement car le sien était devenu inutilisable.

Le match a bien eu lieu, les deux filles passant le témoin avec quelques secondes d'avance.

PERRIAULT-TRANSITION.jpg

Le plateau du deuxième relais était, sans conteste, le plus relevé des quatre, avec la présence de trois concurrents ayant terminé dans le Top 5 de l'individuel (Pierre Le Corre 1er, l'Espagnol Fernando Alarza 2e et le Belge Jeele Geens 5e).

LECORRE-SORTIE-NAT.jpg

Sans surprise, le trio dominera le reste des concurrents. Auteur d'un beau retour, Alarza devançait de quelques secondes Geens et Le Corre.

De son côté, le 3e relais a été marqué par l'incroyable retour de Nicola Spirig, qui n'avait pris le témoin qu'en 6e position.

SPIRIG-TRANSITION.jpg

Lâchée par la Suissesse à vélo, Cassandre Beaugrand s'est bien reprise en course à pied, réduisant son retard à moins de quinze secondes.

CASSANDRE-TRANSITION.jpg

Reléguées à 40 secondes, la Belgique et la Hongrie étaient condamnées à se battre pour le bronze.

La victoire allait donc se jouer entre le Suisse Sylvain Fridelance (petit ami de Cassandre Beaugrand) et le Français Dorian Coninx.

CONINX-PORTRAIT-DANS-BOX-RELAY.jpg

dernier-relai.jpg

Ce dernier avait l'avantage de la fraîcheur car il n'avait pas participé à l'épreuve individuelle la veille.

Après la natation et le vélo, les deux garçons étaient encore au coude à coude. Mais dès le début de la course à pied, Dorian Coninx prenait l'ascendant sur son rival, qui préférait se contenter de gérer sa 2e place.

CONINX-CAP.jpg

Le 3e titre européen de relais mixte était donc dans la poche pour la France (NDLR : les précédents dataient de 2015 et 2017).

ARRIVEE-CONINX.jpg

De son côté, Pierre Le Corre empochait sa 2e médaille d'or du week-end.

LECORRE-TRANSITION.jpg

Derrière la Suisse, Marten Van Riel (3e de l'individuel) permettait à la Belgique de s'emparer du bronze.

equipe-SUISSE.jpg

equipe-Belge.jpg

Au classement des médailles, la France (3 médailles dont 2 en or) devance la Suisse (2 médailles dont une en or) et la Belgique (deux médailles de bronze).

Classement

  • 1 France 1:15:07
  • 2 Suisse 1:15:18 +0:11
  • 3 Belgique 1:15:29 +0:22
  • 4 Hongrie 1:16:06 +0:59
  • 5 Danemark 1:16:28 +1:21
  • 6 Allemagne 1:16:36 +1:29
  • 7 Portugal 1:16:42 +1:35
  • 8 Espagne 1:16:45 +1:38
  • 9 Italie 1:16:46 +1:39
  • 10 Russie 1:17:00 +1:53

ambiance-relai.jpg