La France compte désormais neuf titres de champion d'Europe de triathlon à son palmarès. Après Yves Cordier, Isabelle Mouthon (2 fois), Frédéric Belaubre (3 fois), Emmie Charayron et David Hauss, c'est Pierre Le Corre qui a goûté aux honneurs de la plus haute marche du podium cet après-midi à Glasgow.

Grâce à une course parfaitement maîtrisée de bout en bout, le Français a devancé l'Espagnol Fernando Alarza et le Belge Marten Van Riel.

podium-medailles-individuel-pierre.jpg

Contrairement aux femmes, l'issue de la course a été incertaine jusqu'à la fin.

La natation a eu un rôle prépondérant sur le résultat final de la course dont le départ a été donné à 16 h (17 heure française).

DEPART-NAT.jpg

AUSTRALIENNE-LECORRE.jpg

Varga-sortie-nat.jpg

brownlie-cap.jpg

Elle a permis à un groupe de neuf hommes de se constituer en tête de course.

Dans celui-ci, on retrouvait trois des favoris, le Britannique Alistair Brownlee (double champion olympique), le Français Pierre Le Corre et le Belge Marten Van Riel (5e des JO de Rio).

Le trio avait, à ses côtés, le Slovaque Richard Varga, les Hongrois Tamas Toth et Mark Devay, le Russe Igor Polyanskiy, l'Allemand Jonas Schomburg et le Norvégien Jorgen Gundersen.

groupe-tete-velo.jpg

Le principal absent de ce pack était l'Espagnol Fernando Alarza, relégué dans un 2e peloton.

groupe-chasse-velo.jpg

Grace surtout aux efforts d'Alistair Brownlee, les fuyards ont fait fructifier leur avance, la portant à un peu plus d'une minute à leur retour dans l'aire de transition.

lecorre-velo.jpg

Les plus prompts à la transition étaient Pierre Le Corre et Marten Van Riel. Blessé au pied, le Belge avait pourtant déclaré, le matin de l'épreuve, qu'il se donnait peu de chances de continuer après le vélo...

Le duo était très vite rejoint par Alistair Brownlee. Les trois hommes ne se quitteront pas d'une semelle pendant un tour et demi.

Subitement, alors que personne ne s'y attendait, le double champion était irrémédiablement lâché par ses camarades d'échappée.

brownlie-cap.jpg

Le Corre et Van Riel n'étaient pourtant pas assurés de se disputer l'or. Derrière eux, Fernando Alarza, qui avait endossé ses bottes de sept lieues, revenait, en effet, à la vitesse du vent.

alarza-cap.jpg

Comprenant le danger, le Français décidait de hausser encore le rythme.

lecorre-cap.jpg

Bien lui en a pris. Cuit, Marten Van Riel n'était pas en mesure de répondre à son accélération.

Le titre semblait d'autant plus dans la poche du Français qu'Alarza semblait accusait un léger coup de mou.

Pas pour très longtemps. L'Espagnol retrouvait, en effet, toute sa vigueur à l'amorce de la flamme rouge. Mais ce regain d'énergie ne sera pas suffisant pour revenir sur notre Frenchie. Il lui permettra tout de même d'aller chiper l'argent à Marten Van Riel.

Pendant ce temps, Pierre Le Corre avait franchi la ligne d'arrivée en grand vainqueur. C'est la deuxième médaille européenne pour le Montpelliérain, qui avait décroché l'argent l'an passé sur la distance Sprint.

podium-medailles.jpg

Après le bronze de Cassandre Beaugrand, la France empochait par la même occasion sa 2e médaille du week-end. Espérons qu'il y en aura une troisième demain après-midi à l'issue du relais.

Outre la France, la Belgique a également brillé, plaçant deux de ses représentants dans le Top 5 (outre Van Riel, Jelle Geens a pris la 5e place).

Un grand bravo est également à décerner à Alistair Brownlee, qui a permis à la course d'être très animée. Le Britannique a malheureusement payé son manque de compétition. Il sera avide de revanche demain lors du relais dont le départ sera donné à 16h30 (17h30 heure française). Le quatuor français sera constitué de Léonie Périault, Dorian Coninx, Cassandre Beaugrand et Pierre Le Corre. Le spectacle promet...

Classements

  • 1 FRA LE CORRE Pierre 16:44 0:54 57:21 0:22 31:56 1:47:17
  • 2 ESP ALARZA Fernando 17:34 0:57 57:47 0:26 30:44 1:47:28 +0:11
  • 3 BEL VAN RIEL Marten 16:55 0:58 57:07 0:23 32:17 1:47:40 +0:23
  • 4 GBR BROWNLEE Alistair 16:49 0:54 57:15 0:27 32:47 1:48:12 +0:55
  • 5 BEL GEENS Jelle 17:38 0:51 57:46 0:24 32:08 1:48:47 +1:30
  • 6 HUN TÓTH Tamás 16:54 0:51 57:16 0:25 33:27 1:48:53 +1:36
  • 7 HUN DÉVAY Márk 16:47 0:57 57:15 0:28 33:37 1:49:04 +1:47
  • 8 RUS POLYANSKIY Igor 16:50 0:56 57:14 0:25 33:44 1:49:09 +1:52
  • 9 GBR IZZARD Barclay 17:49 0:51 57:37 0:22 32:40 1:49:19 +2:02
  • 10 GER SCHOMBURG Jonas 16:51 0:52 57:16 0:25 34:02 1:49:26 +2:09