Les championnats d'Europe Courte Distance de triathlon ont souvent réussi aux Bleus. Pour preuve, avec 22 breloques récoltées de 1985 à 2017, la France apparaît en 2e position au classement des médailles.

Huit d'entre elles sont en or. Elles ont été empochées par Yves Cordier (1989), Isabelle Mouthon (1991 et 1995), Frédéric Belaubre (2005, 2006 et 2008), Emmie Charayron (2011), David Hauss (2015).

Y en aura-t-il une neuvième dans l'escarcelle tricolore à l'issue de l'édition 2018 qui aura lieu ces prochains jours à Glasgow ?

Première à entrer en scène ce jeudi avec Léonie Périault, Cassandre Beaugrand a tout à fait les moyens de monter sur la plus haute marche du podium.

Il y a quelques semaines, la Pisciacaise a fait forte impression en remportant la WTS de Hambourg avec une incroyable facilité.

Lors de cette course, la Française devançait une autre jeune espoir de la discipline, l'Allemande Laura Lindemann, qu'elle retrouvera sur sa course ce jeudi.

Mais le danger pour la Française devrait plutôt venir du côté de la tenante du titre, Jessica Learmonth qui aura l'avantage d'évoluer sur ses terres. En terminant 4e de la WTS d'Edmonton, la Britannique a montré qu'elle revenait en grande forme.

Idem pour la Suissesse Nicola Spirig (double médaillée olympique), qui a effectué une rentrée plus qu'excellente à Hambourg en s'emparant de la 4e place.

Glasgow_Spirig.jpg

Côté outsiders peuvent être citées la deuxième Française Léonie Périault (5e de la WTS de Leeds), la Belge Claire Michel (5e de la WTS de Yokohama), la Britannique India Lee (titrée en 2016) et la Tchèque Vendula Frintova (7e à Yokohama).

Départ de la course : jeudi 13h30 (14h30 heure française)

Le lendemain, un seul tricolore sera engagé sur la course masculine : Pierre Le Corre. Assez irrégulier cette saison, le Montpelliérain sera à coup sur le podium s'il réédite sa course de Leeds (4e derrière Murray, Mola et Luis). Surtout qu'il n'aura pas face à lui les deux derniers nommés qui ont préféré se réserver pour la finale WTS de Gold Coast (NDLR : ils occupent les deux premières places du Ranking).

Le statut de favori sera porté par la star britannique Alistair Brownlee même si le double champion olympique n'est guère apparu sur le format Courte Distance cette année (10e place aux Jeux du Commonwealth uniquement).

Glasgow_Brownlee.jpg

Son état de forme reste également un mystère. Mais connaissant le "loustic', il a, sans doute, tout fait pour être performant le Jour J. D'autre part, le parcours vélo très accidenté lui conviendra à merveille.

Les autres favoris de la course ont alterné le bon et le moins bon cette année.

Cinquième du classement final de la WTS l'an passé, l'Espagnol Fernando Alarza vient de rassurer ses supporters en terminant au pied du podium à Edmonton.

C'est un peu l'inverse pour le Portugais Joao Silva, qui après de bonnes prestations à Abu Dhabi (6e) et Leeds (7e), a énormément déçu les deux courses suivantes.

Seront également à suivre de près lors de ce championnat d'Europe le Danois Andreas Schilling (9e à Hambourg et à Edmonton), le Belge Marten Van Riel (7e à Hambourg et Edmonton) et l'Azerbaidjanais Rostislav Pevtsov (6e à Yokohama).

Départ de la course : vendredi 16 h (17 h heure française)

Triathlete sera présent sur place pour vous faire vivre l'évènement.