Habitués aux médailles lors des Mondiaux Longue de triathlon, les Français ont fait chou blanc cette année. Quatrième pour son baptême du feu, Kevin Maurel est toutefois à créditer d'une belle prestation. Déception, en revanche du côté de Cyril Viennot, titré en 2015, qui termine à une lointaine 9e place.

L'épreuve a été remportée par l'étonnant Espagnol Pablo Dapena qui ne comptait aucun résultat probant à son palmarès. Chez les femmes, la Danoise Helle Frederiksen a comblé d'aise le public local en décrochant son premier titre.

Les deux lauréats ont tous deux figuré en tête de course dès la natation.

Dapena faisait, en effet, partie du groupe de six qui avait pris un peu d'avance à la sortie d'eau. Etaient à ses côtés Marko Albert (Est), Thomas Roos (Usa), le Russe Nikolay Yaroshenko, le Danois Mathias Lingso Petersen et le Suisse Ruedi Wild. Il fallait attendre deux minutes pour voir arriver nos deux Bleus Cyril Viennot, Kevin Maurel ainsi que l'Italien Giulio Molinari.

Seuls les deux derniers sont parvenus à rejoindre le groupe de tête, mais seulement au bout de 60 km. Ils ont pris la place de Roos et Yaroshenko, qui en avaient été éjectés.

C'est avec une avance de 5'30 que les fuyards ont rejoint l'aire de transition. Une seule victime de marque parmi les favoris : Cyril Viennot.

Dès le début de la course à pied, Ruedi Wild et Pablo Dapena se détachent de leurs rivaux. Le Suisse résistera 10 km avant de lâcher prise. Le champion d'Espagne pouvait filer vers son premier titre mondial.

Fyn_Dapena.jpg

Après avoir occupé la 3e place pendant 12 km, Kevin Maurel se fera reprendre par Marko Albert, qui s'en allait quérir par la même occasion le bronze.

Fyn_Albert.jpg

Malgré sa baisse de régime, le Monégasque parviendra à conserver la quatrième place face à Giulio Molinari.

Côté féminin, les quatre filles qui ont dominé la natation (Annabel Luxford, Halle Frederiksen, Camilla Pedersen et Barbara Riveros) sont restés groupées jusqu'à la fin du vélo. A pied, Halle Frederiksen a nettement damé le pion à ses rivales. Après l'argent de l'an passé, voilà la Danoise désormais couverte d'or. L'argent revient à la Chilienne Barbara Riveros et le bronze à l'Australienne Annabel Luxford. Aucune Bleue n'était engagée chez les pros.

Classements

Hommes

  • 1 Pablo Dapena Gonzalez (14) 5:19:30
  • 2 Ruedi Wild (30) 5:22:13
  • 3 Marko Albert (20) 5:22:27
  • 4 Kévin Maurel (23) 5:25:24
  • 5 Giulio Molinari (8) 5:26:10
  • 6 Mathias Lyngsø Petersen (33) 5:29:19
  • 7 Kristian Høgenhaug (1) 5:29:38
  • 8 Viktor Zyemtsev (3) 5:31:52
  • 9 Cyril Viennot (11) 5:32:08
  • 10 Anders Christensen (7) 5:32:11

Femmes

  • 1 Helle Frederiksen (43) 5:49:04
  • 2 Barbara Riveros (56) 5:51:22
  • 3 Annabel Luxford (57) 5:55:47
  • 4 Camilla Pedersen (42) 5:59:21
  • 5 Maja Stage Nielsen (46) 6:08:29
  • 6 Alexandra Tondeur (55) 6:09:26
  • 7 Gurutze Frades Larralde (45) 6:12:18
  • 8 Michelle Vesterby (51) 6:14:38
  • 9 Pernille Thalund (60) 6:14:48
  • 10 Anna Noguera (49) 6:15:47