Les débutants ont battu les habitués. Tel est le verdict de l'épreuve Longue Distance qui a ouvert ce matin la 7e édition du triathlon international de Deauville.

Présents pour la première fois sur cette course qui prend de l'ampleur au fil des ans (NDLR : 5 800 concurrents sont attendus durant le week-end), Arnaud Guilloux et Anna Noguera ont fait tilt d'entrée.

arrivee-nogera.jpg

Le Breton a eu la tâche plus facile que l'Espagnole qui a attendu les 7 derniers kilomètres pédestres pour porter l'estocade à la tenante du titre Emma Bilham.

Dotée de quatre minutes d'avance à l'issue du vélo, la Suissesse semblait pourtant partie pour la gloire à l'issue du vélo.

Revenons en détail sur les principales péripéties de cette course.

Ce matin, sous les coups de 8 h, Ils sont 740, répartis en trois vagues, à se placer sous les ordres du starter.

depart-natation.jpg

A leur programme 1,9 km de natation dans une eau à 15°, 85 km à vélo avec la côte de Saint-Laurent à escalader deux fois et 21,1 km de course à pied avec un passage à quatre reprises sur les célèbres planches.

australienne-viller-sur-mer.jpg

cote-st-laurent-velo.jpg

cote-st-laurent-pieds_a-_terre.jpg

point-de-vue-bocage-velo.jpg

robert-mitchoum-cap.jpg

La natation ne crée finalement pas de véritable sélection parmi les favoris. A la surprise de tous, c'est Robin Moussel qui rejoint en tête T1 suivi de près par Arnaud Guilloux.

sortie-natation-guilloux-moussel.jpg

Non loin du duo, on retrouve Emmanuel Renard (Montreuil), Frédéric Limousin (Tri Littoral 59), Antoine Méchin (Saintes) et William Mennesson (Stade Français).

Parmi les autres favoris, les plus en retard sont Quentin Kurc Boucau et Antony Le Duey, pointés respectivement à 4 et 6 minutes.

Dès le début du vélo, Arnaud Guilloux et Robin Moussel prennent du champ sur leurs rivaux. Après lui avoir un temps résisté, le Normand est contraint de laisser filer le Breton.

guilloux-velo.jpg

Il fera néanmoins mieux que limiter la casse, rejoignant T2 avec un passif légèrement inférieur à 5 minutes.

moussel-velo.jpg

Mais Robin avait annoncé la couleur, dès la conférence de presse la veille : en raison d'une blessure récurrente au talon, il ne serait sans doute pas en mesure de rivaliser avec ses rivaux. Il avait raison. Après un premier tour bouclé en 3e position, l'EbroÏcien préfèrera jeter l'éponge pour ne pas hypothéquer la suite de sa saison.
moussel-cap.jpg

Derrière ce duo, les écarts sont importants : 6'32 pour William Menneson (photo ci-dessous), 10'46 pour Quentin Kurk Boucau, 11'14 pour Anthony Le Duey et 11'29 pour Antoine Méchin.

menesson-velo.jpg

La course à pied ne sera qu'une formalité pour Arnaud Guilloux, jamais inquiété par ses rivaux.

guilloux-cap.jpg

C'est très ému qu'il rallie la ligne d'arrivée. Ses premiers mots au micro de Stéphane Garcia seront pour son copain de lycée Julien, décédé il y a quelques jours des suites d'un longue maladie (cf interview sur le facebook du magazine Triathlete).

emotion-guilloux.jpg

Le Breton a eu le temps d'aller fêter sa victoire avant que le 2e, William Mennesson ne pointe le bout de son nez. Vainqueur du Court l'an passé, le Stadiste est décidément très à l'aise sur les parcours deauvillais.

Le podium est complété par Antoine Méchin, un peu usé par tous les efforts consentis ces dernières semaines.

Le Saintois obtenait par la même occasion le même classement que l'an passé.

mechin-cap.jpg

podium-les-trois-premiers.jpg

Présent à six des sept éditions du triathlon de Deauville, Antony Le Duey gagne, quant à lui, un rang par rapport à l'an passé. Quentin Kurc Boucau complète le Top 5.

Chez les femmes, Emma Bilham avait créé la surprise l'an passé en devançant Carrie Lester. Annoncée grande favorite cette année, la Suissesse a trouvé plus fort qu'elle lors de cette 7e édition, en la personne de la championne d'Espagnole Anna Noguera.

Tout avait pourtant bien commencé pour l'Helvète. Sortie de l'eau avec un peu plus d'une minute d'avance, elle semble s'être mise hors de portée de l'Espagnole à vélo en faisant fructifier son pécule (4'34 à son retour dans l'aire de transition).

Bilhan-velo.jpg

Mais dès les premiers kilomètres de course à pied, on se rend vite compte que les deux rivales ne vont pas courir à la même allure.

bilham-cap.jpg

La Suissesse résistera finalement 13 km avant de se faire avaler par l'Espagnole, qui peut filer vers le succès pour sa première participation à l'épreuve. Quant au bronze, il est allé au cou d'Olivia Peytour (Team Go Fast Armentières)

Les arrivées se sont ensuite succédées. La majorité des concurrents a trouvé cette épreuve "vachement bien" (cf photo ci-dessous)

vache-normande-velo.jpg

herbe-normande-velo.jpg

Classements

Hommes

  • 1 GUILLOUX Arnaud SEM SAINT GREGOIRE TRIATHLON 03:57:53
  • 2 MENNESSON William SE M STADE FRANCAIS 04:03:52
  • 3MECHIN Antoine SEM SAINTES TRIATHLON 04:04:58
  • 4 LE DUEY ANTHONY VEM 04:10:05
  • 5 KURC-BOUCAU Quentin SEM BARTH FRANCE 04:13:35
  • 6 CHEVALIER BENOIT SE M 04:16:30
  • 7 LEMARECHAL REGNIER Ludovic SEM DEAUVILLE TROUVILLE TRIATHLON 04:19:07
  • 8 SAISON Antoine SEM COTE D OPALE TRIATHLON CALAIS SAINT OMER 04:19:28
  • 9 THOMASSIN Kevin SEM 04:20:12
  • 10 CALIN Thomas SEM 04:21:02

ambiance-normandie-velo.jpg

Femmes

  • 1 NOGUERA Anna VEF ESP 04:28:18 21
  • 2 BILHAM Emma VEF SUI 04:32:59
  • 3 PEYTOUR OLIVIA SEF TEAM GOFAST ARMANTIERES TRIATHLON 05:00:02
  • 4 GUYON Laura SEF PONTIVY TRIATHLON 05:08:16
  • 5 KERANDEL Marion SEF DAUPHINS DE L`ELORN LANDERNEAU 05:13:56
  • 6 JAQUEROD Laetitia VEF ROUEN TRIATHLON 05:21:30
  • 7 MAINGUY SOURDIN Cathy VEF TRIATHLE VANNES 05:25:57
  • 8 COIGNARD CHRISTELLE VEF 05:25:58
  • 9 GAUDIN Karelle VEF 05:26:18
  • 10 CAMIN Charlene SEF ANTIBES TRIATHLON 05:27:57

ambiance-cabine-plage-cap.jpg

Pour les résultats complets, cliquez sur le lien ci-dessous :

https://bit.ly/2lrH8Lv

Prochaine courses au programme : le découverte (ce soir à 18 h), les deux DO demain à 8h30 et 15h30 (natation à 750 m).