TRIATHLON IRONMAN NICE 2017

À J-1 de la 14e édition de l'Ironman de Nice, les tenants du titre, le Belge Frederik Van Lierde et l'Australienne Carrie Lester, seront au départ dans la baie de Nice pour conserver leur couronne. Oui, sauf que les dents de leurs adversaires sont longues et notamment celles des Français.

Nice et le triathlon, c’est une longue histoire d’amour qui a débuté en 1982 par le Triathlon International de Nice. Sur la Côte d'Azur, les plus grands athlètes tels que Mark Allen, Rob Barel, Scott Tinley, Scott Molina, Luc Van Lierde, Yves Cordier, Paula Newby-Fraser, Julie Moss, Isabelle Mouthon ou encore Mirinda Carfrae y ont inscrit leurs noms.

Nice_illustrations-2.jpg

Depuis 2005, Nice accueille le label IRONMAN et fait partie des plus grandes courses au monde, où cette année encore près de 2 750 triathlètes se sont inscrits pour cette 14e édition. La particularité de l'Ironman France Nice est son parcours vélo d’une boucle de 180 km entre mer et montagnes de l’arrière-pays. Un parcours exigeant de 2 000 m de dénivelé positif, offrant des paysages variés et naturels, avant un non moins difficile marathon sous le cagnard et sous forme de quatre aller-retour de 10 km sur la Promenade des Anglais.

TRIATHLON IRONMAN NICE 2017
Fred Van Lierde, 4 victories déjà à Nice.

Van Lierde en veut cinq
On ne présente plus Frederik Van Lierde. Surtout à Nice. Champion du monde Ironman 2013, le Belge aime la France, s'est déjà imposé à quatre reprise sur la Côte d'Azur et ne cache pas ses ambitions : « Je veux rejoindre Marcel Zamora ! C'est ma motivation. Mon objectif est de gagner 5 fois et on verra ensuite si je peux plus », lâche-t-il. À 39 ans, Fred fait toujours partie des meilleurs triathlètes mondiaux. Même s'il préfère les épreuves dures comme Nice, il a signé un 7h54 lors de l'Ironman Texas fin avril, avant de rejoindre Font Romeu dans les Pyrénées où il a ses habitudes pour parfaire sa préparation.

Il aura donc une grosse pancarte dans le dos et sera dans le viseur de nombreux adversaires. Citons l'Allemand Boris Stein (vainqueur ici-même en 2015 et 7e du Mondial Ironman 2016), l'Espagnol Victor Del Corral (vainqueur ici-aussi en 2016) excellent coureur à pied, les Australiens Cameron Wurf (un très gros rouleur mais qui sera peut-être moins à son aise dans l'arrière-pays niçois) et Braden Currie tout récent lauréat de l'Ironman de Cairns certainement un peu fatigué. L'Américain Scott De Filippis, vainqueur du VentouxMan il y a trois semaines, retrouve aussi son meilleur niveau après deux années de blessures au dos et au pied, pourquoi pas l'Italien Giulio Molinari plusieurs fois vainqueur à Cannes qui aime ces routes escarpées et le Belge Timothy Van Houtem, toujours présent lorsque la route s'élève comme à l'Alpe d'Huez ou à Embrun.

Un contingent étranger qui devra néanmoins faire face à une armada française avec à sa tête Antony Costes. Le Tigre, 18e en 2016 car victime d'un incident mécanique, a nettement progressé ces deux dernières saisons comme le prouve sa victoire à l'Ironman Barcelone 2017.
TRIATHLON IRONMAN NICE 2018
Antony Costes.

Déjà qualifié pour Hawaii 2018, il devient l'une des meilleures références tricolores sur la distance à l'instar de Romain Guillaume lui aussi présent à Nice. Vainqueur de l'Ironman de Malaisie fin 2017, le Vosgien doit se relancer après sa contre-performance de Lanzarote fin mai et vise un top 6 pour gagner les points nécessaires pour Kona. Étienne Diemunsch, 5e du récent Ironman 70.3 de Rapperswil, devrait aussi être à l'avant de la course sur un parcours vélo qui lui convient à merveille.
TRIATHLON IRONMAN NICE 2018
Romain Guillaume, à la recherche de points qualificatifs pour Kona.

TRIATHLON IRONMAN NICE 2018
Une partie du plateau féminin Elite

France-Australie
La récente affiche de la coupe du monde de football 2018 en Russie aura également lieu à Nice. Du moins, on l'espère et croisons les doigts pour que l'issue soit la même ! Carrie Lester, vainqueur en 2017, a axé sa saison 2018 sur deux temps forts : l'Ironman de Nice dont elle veut garder le titre et l'Embrunman en août où elle veut reprendre son titre acquis en 2016 et perdu en 2017 (elle avait fini 2e, ndlr). Facile victorieuse du VentouxMan début juin, mais sans opposition de son niveau, l'Australienne sera en prise avec Charlotte Morel et Manon Genêt, les deux têtes d'affiche du Long tricolore. Les deux jeunes femmes sont dans la course aux points pour une qualif' à Hawaii.
TRIATHLON IRONMAN NICE 2017
Carrie Lester lors de sa victoire 2017.

Manon Genêt (qui participait à son 1er Ironman il y a 4 ans ici à Nice en groupes d'âge), a réussi le meilleur début de saison avec une belle 5e place sur l'Ironman Afrique du Sud au printemps et une victoire sur le 70.3 Pays d'Aix mi mai dans des conditions dantesques qui lui auront à coup sûr forgé un moral d'acier. La licenciée du Triathl'Aix ira à Hawaii si elle termine dans le Top7, mais son premier objectif et de se faire plaisir et, pourquoi pas, de « tenter un coup », souffle-t-elle.
TRIATHLON IRONMAN NICE 2018
Manon Genêt.

Triple championne de France du Long (2015, 2016 et 2017), Charlotte Morel, qui va découvrir de son côté l'épreuve azuréenne bien qu'elle connaisse les parcours par cœur, est en quête d'une première performance cette année. Son expérience sur la distance (2e et 3e de l'Embrunman en 2016 et 2017 notamment) doit lui permettre d'aller chercher une course référence sur la Côte d'Azur, où le parcours vélo lui permettra d'exprimer toutes ses qualités.

À suivre aussi dans la course féminine les Américaines Lisa Roberts, une habituée de Nice (2e en 2015, 3e en 2014 et 4e en 2013) et Heather Jackson, 3e du Mondial Ironman 2016, ainsi que la Britannique Corinne Abraham, 2e de l'Ironman de Lanzarote et d'Autriche 2017 et la Canadienne Magali Tysseyre

Triathlète sera présent sur place pour vous faire vivre l'événement.

Les horaires de la course

  • 6h25 : Départ des athlètes pro hommes
  • 6h26 : Départ des athlètes pro femmes
  • 6h30 : Départ des groupes d’âges en Rolling Start
  • 9h15 : Départ du Byphasse Iron Girl Nice
  • 10h00 : IRONKIDS
  • 14h45 : Arrivée du 1er
  • 15h45 : Arrivée de la 1re
  • 22h45 : Arrivée du dernier athlète - Finish Line Party

BONUS : le palmarès complet et les records par discipline

Homme

  • 2005 : Hervé FAURE (Fra) 08:49:06
  • 2006 : Marcel ZAMORA (Esp) 08:33:56
  • 2007 : Marcel ZAMORA (Esp) 08:38:45
  • 2008 : Marcel ZAMORA (Esp) 08:34:03
  • 2009 : Marcel ZAMORA (Esp) 08:30:06
  • 2010 : Marcel ZAMORA (Esp) 08:25:28
  • 2011 : Frederik VAN LIERDE (Bel) 08:28:30
  • 2012 : Frederik VAN LIERDE (Bel) 08:21:51
  • 2013 : Frederik VAN LIERDE (Bel) 08:08:59
  • 2014 : Bart AERNOTUS (Bel) 8:33:22
  • 2015 : Boris STEIN (All) 08:27:32
  • 2016 : Victor DEL CORRAL (Esp) 08:30:00
  • 2017 : Frederik VAN LIERDE (Bel) 08:31:31

Femme

  • 2005 : Mariska KRAMER (Hol) 10:12:29
  • 2006 : Edith NIEDERFRINIGER (Ita) 09:56:32
  • 2007 : Alexandra LOUISON (Fra) 09:49:11
  • 2008 : Martina DOGANA (Ita) 09:35:29
  • 2009 : Tine DECKERS (Bel) 09:30:29
  • 2010 : Tine DECKERS (All) 09:21:29
  • 2011 : Silvia FELT (All) 09:34:31
  • 2012 : Tine DECKERS (Bel) 09:16:05
  • 2013 : Mary Beth ELLIS (Usa) 09:12:54
  • 2014 : Tine DECKERS (Bel) 9:23:58
  • 2015 : Cait SNOW (Usa) 9:24:50
  • 2016 : Tine DECKERS (Bel) 9:22:04
  • 2017 : Carrie LESTER (Aus) 09:27:53

Records

Épreuve

  • H : 8:08:59 Frederik VAN LIERDE (Bel) – 2013
  • F : 9:12:54 Mary Beth ELLIS (Usa) – 2013

Natation

  • H : 44'44 Jan SIBBERSEN (All) – 2007
  • F : 51'13 Katja WOLLSCHLAEGER (All) – 2005

Vélo

  • H : 4:33:29 Frederik VAN LIERDE (Bel) – 2013
  • F : 5:05:03 Tine DECKERS (Bel) – 2016

Course à pied

  • H : 2:37:01 Bart AERNOUTS (Bel) – 2013
  • F : 2:52:26 Cait SNOW (Usa) – 2014

Nice_illustrations-3.jpg TRIATHLON IRONMAN NICE 2017