L'étape de Yokohama sera-t-elle aussi folle que celle des Bermudes ? Les bookmakers espèrent que non. Aucun d'entre eux n'avait prévu que la Norvège trusterait les trois marches du podium lors de 2e manche de la série championnat du monde (WTS). Ils espèrent bien que la logique sera de nouveau respectée pour la 3e étape qui aura lieu ce week-end.

Une chose est sûre : la Norvège ne pourra réitérer son exploit. Un de ses trois héros a, en effet, préféré, faire l'impasse sur cette course. Il s'agit tout bonnement du lauréat Casper Stormes.

Même le doublé sera difficile à réaliser. Respectivement 2e et 3e, Kristian Blummenfet et Gustav Iden avaient, en effet, été avantagés par le parcours vélo difficile. Seul le premier nommé, excellent également en course à pied, semble être mesure de monter à nouveau sur la boîte. N'oublions pas que le massif scandinave avait terminé 3e du classement final du circuit l'an passé derrière Mario Mola et Javier Gomez.

Yokohama_Blummenfelt.jpg

Seul le premier de ces deux Espagnols sera au départ de cette 3e manche (NDLR : Javier Gomez se concentre sur le Long cette années). Leader provisoire de la compétition, le champion du monde en titre s'est contenté pour le moment d'accessits d'honneur (2e à Abu Dhabi et 4e aux Bermudes). Il compte bien renouer avec la victoire sur cette course, qu'il a remportée les deux années précédentes.

Yokohama_Mola.jpg

Dauphin actuel de l'Espagnol, Henri Schoeman avait réalisé un début de saison canon, remportant notamment une victoire à Abu Dhabi et aux Jeux Commonwealth. La belle série s'est arrêté aux Bermudes pour le Sud-Africain. Comme beaucoup des favoris, il est passé à côté de cette deuxième étape (seulement 8e). Gageons qu'il s'agissait simplement d'un jour sans.

Yokohama_Schoeman.jpg

Vincent Luis ne gardera pas non plus un bon souvenir de son séjour aux Bermudes. Victime de vertiges en natation, le Génovéfain a préféré jeter l'éponge dès le début du vélo. S'il est dans la même forme qu'à Abu Dhabi (3e), Vincent peut viser un nouveau podium.

Lors de la première manche, le Français avait devancé de deux places Jacob Birthwistle. S'il ne concède pas trop de terrain en natation, l'Australien sera, sans aucun doute, lui aussi, à la lutte pour les médailles.

Même remarque pour Richard Murray, qui hormis une victoire lors de la coupe du monde à Abu Dhabi, a particulièrement déçu en ce début de saison (10e à Abu Dhabi, abandon aux Bermudes).

Yokohama_Murray.jpg

Côté outsiders, commençons par citer ceux qui semblent avoir retrouvé le chemin de la forme : l'Espagnol Fernando Alarza (6e aux Bermudes), le Portugais Joao Silva (6e aux Bermudes), l'Azerbaidjanais Rostislav Pevtsov (lauréat de la coupe du monde de Chengdu) et le Français Dorian Coninx (7e aux Bermudes).

Deux autres tricolores figurent dans la start-list : Pierre Le Corre et Simon Viain. Régulier mais au-delà de la 10e place, le premier nommé espère bien se retrouver cette fois dans le Top 10. Quant au second, il essaiera de se rassurer après deux premières étapes décevantes (32e à Abu Dhabi et abandon aux Bermudes).

A noter l'absence de Léo Bergère (excellent 4e à Abu Dhabi).

Cette étape est d'autant plus importante qu'elle marque le début de la période de qualification olympique. Les athlètes vont désormais batailler pour ramener le plus de dossards pour leur pays.

Format de la course : 1 500 m de natation, 40 km de vélo (9 tours), 10 km de course à pied (4 tours)

Départ de la course : 13h06 heure locale (6h06 heure française)