Après la Nouvelle-Zélande et l'Afrique du Sud, le circuit Ironman fera escale au Texas ce samedi. L'épreuve sera support du championnat nord-américain.

Tenants du titre, les Américains Matt Hanson et Jodie Robertson comptent bien une nouvelle fois rester maîtres à domicile.

Pour Matt Hanson, un succès lui permettrait d'inscrire pour la 3e fois son nom au palmarès de l'épreuve (NDLR : il avait remporté aussi l'édition 2015).

La partie n'est pas gagnée d'avance pour l'Américain qui aura face à lui des rivaux qui ont déjà triomphé lors d'épreuves Ironman. Il aura néanmoins l'avantage sur certains d'avoir déjà effectué sa rentrée (4e de l'Ironman 70.3 du Texas)

Tout d'abord, le Belge Frederik Van Lierde, triple lauréat de l'Ironman de Nice, qui espère repartir sur de bonnes bases après son abandon à Hawaii en octobre dernier.

Autre concurrent en vue, Andrew Starykowicz partira avecun avantage psychologique sur le tenant du titre qu'il vient de devancer d'une place lors de l'Ironman 70.3 du Texas. L'ancien cycliste pro a déjà brillé sur la distance Ironman, sa victoire à Louiville l'an passé en atteste.

Trois autres concurrents possèdent également de réelles chances de victoire : l'Australien Tim Van Berkel (15e à Hawaii en octobre), le Canadien Brent McMahon (lauréat à Lake Placid l'an passé) et le Suisse Ruedi Wild (2e en Suisse) l'an passé.

Jerémy Jurkiewicz a, de son côté, une belle chance d'outsider à jouer. Quatrième en 2016 et sixième en 2015, le Stéphanois apprécie beaucoup l'épreuve texane.

Texas_Jurkiewicz.jpg

Un autre Bleu sera à ses côtés sur la ligne de départ des pros : Trevor Delsaut.

Chez les femmes également, la lutte promet d'être chaude pour la victoire.

Récente lauréate du 70.3 du Texas, Melissa Hauschildt devançait à cette occasion Jodie Robertson, seulement 5e. Même si elle a déjà triomphé sur Ironman en Australie, l'Australienne aura peut-être du mal à faire de même sur la distance supérieure.

Mais cette épreuve ne se limitera pas sans doute à ce duel. Les Américaines Meredith Kessler (quintuple lauréate de l'Ironman de Nouvelle-Zélande) et Jocelyne McCauley (lauréate en Nouvelle-Zélande l'an passé), ainsi que la Danoise Michelle Vesterby (1re au Danemark en 2017) et la Belge Tine Deckers (quintuple lauréate de l'Ironman de Nice) ont toutes elle aussi des arguments à faire valoir.`

Une seule pro française est engagée : Anne Basso.

TRIATHLON IRONMAN NICE 2016

Départ de la course : 6h25 heure locale (10h25 heure française)