Depuis sa création en 2016, l'Ironman 70.3 de Dubai a toujours sacré des champions : Javier Gomez, Jan Frodeno et Daniela Ryf (double lauréate). Qu'en sera-t-il ce vendredi pour la 3e édition, sachant qu'aucun de ces grands noms sera au départ ?

Chez les hommes, la star de la course sera incontestablement Alistair Brownlee. Le Britannique avait étonné tout son monde l'an passé, en remportant l'Ironman 70.3 de St George pour sa première expérience sur la distance.

Lors de ce baptême du feu, le double champion olympique avait damé le pion à de grosses pointures comme Lionel Sanders et Sebastian Kienle.

Pollué par des soucis de santé, Alistair a, par la suite, disparu de la circulation. Sera-t-il d'entrée de jeu compétitif après une aussi longue absence ? Sans doute car l'Anglais a souvent bien couru lors de ses réapparitions.

Son principal rival devrait être Terenzo Bozzone. Auteur d'une belle année 2017 (victoires sur les 70.3 de Cozumel et Los Cabos et sur l'Ironman de Western Australia), le Néo-Zélandais l'avait ponctuée de belle manière en terminant 6e du Mondial Ironman.

La Suisse sera bien représentée lors de cette épreuve. Deux de ses représentants ont, en effet, les moyens de se hisser sur le podium voire mieux : Ruedi Wild (3e l'an passé et 16e à Hawaii) et le médaillé de bronze des JO d'Athènes Sven Riederer (3e à Bahrein l'a passé derrière Blummenfelt et... Bozzone).

Seront également à suivre de près l'Allemand Maurice Clavel (6e du dernier Mondial IM 70.3), le Suédois Patrick Nilsson (8e du Mondial Ironman) et le Slovène David Plese (5e l'an passé).

Côté bleu, les meilleures chances reposeront sur les épaules de Bertrand Billard (7e de cette même course l'an passé) et Kevin Maurel (4e de l'IM 70.3 Pays d'Aix en 2017).

IRONMAN 70.3 AIX-EN-PROVENCE TRIATHLON 2017

Les autres pros tricolores engagés sont Sébastien Jouffret (10e du récent 70.3 d'Afrique du Sud), Anthony Cadario, Alexandre Blain et Guillaume Dorée.

Chez les femmes, la grande favorite sera Holly Laurence, championne du monde Ironman 70.3 en 2016. Après un début d'année 2017 extraordinaire où elle a collectionné les victoires, la Britannique a déçu lors du Mondial 70.3 en étant contrainte à l'abandon. Vu la concurrence, elle ne devrait pas avoir trop de souci à décrocher la palme.

Dubai_Lawrence.jpg

En cas de défaillance de sa championne, la Grande-Bretagne dispose d'une deuxième carte maîtresse, en la personne de Kimberley Morrison (lauréate au Texas l'an passé).

Les autres candidates au podium seront l'Australienne Ellie Salthouse (2e en 2017 et 1re 70.3 Miami), la Canadienne Angela Naeth (1re à Los Cabos en 2017) et l'Allemande Anne Haug (gagnante de l'IM 70.

Le site de départ est installé juste à côté du célèbre palace Burj AlArab, qui a accueilli de nombreuses stars du monde entier. Les concurrents auront 1,9 km de natation (1 boucle), 90 km de vélo (1 boucle) et 21,1 km de course à pied (3 boucles) à effectuer.

Le départ sera donné à 7 h (4 heure française).