Un championnat du monde chasse l'autre à Hawaii. Quinze jours après Ironman, c'est au tour de XTerra de décerner ses titres mondiaux ce week-end.

Les plateaux s'annoncent somptueux, tant chez les hommes que chez les femmes.

Hommes

Du Top 10 de l'an passé, seul l'Australien Courtney Atkinson (8e) manquera à l'appel.

Trois anciens vainqueurs de l'épreuve seront au départ de la course : le Mexicain Mauricio Mendez (2016), l'Espagnol Ruben Ruzafa (2008, 2013 et 2014) et l'Américain Josiah Middaugh (2015).

L'an passé, Mauricio Mendez avait créé la surprise en surprenant le favori Ruzafa. En 2015, c'est Josiah Middaugh qui avait terrassé l'Espagnol, qui tentait la passe de trois. L'Américain n'a pas confirmé l'année suivante, devant se contenter de la 5e place. Outre Mendez et Ruzafa, il avait été devancé par l'Australien Ben Allen et le Néo-Zélandais Braden Currie. Le premier nommé, décrochait, par la même occasion, sa 3e médaille de bronze consécutif sur ce type d'évènement.

Tout ce beau monde se retrouvera donc au départ ce samedi. Vainqueur de 7 courses cette année, Ruben Ruzafa partira une nouvelle fois favori.

À surveiller également le Mexicain Francisco Serrano qui a décroché le titre mondial en Cross Triathlon cette année devant un certain... Ruben Ruzafa.

S'il a bien récupéré du Mondial Ironman Hawaii où il a pris la 9e place, l'Américain Ben Hoffman a les moyens, lui aussi, de jouer les trouble-fête.

Côté bleus, la délégation française sera l'une des plus nombreuses de ces dernières années. Difficile de déterminer qui sera le premier à l'arrivée.

Quinzième en 2014, Brice Daubord aimerait bien finir dans le top 10 cette fois-ci. En terminant 4e du Mondial de Cross Triathlon l'an passé, derrière Ruzafa, Middaugh et Currie, le Montois avait prouvé qu'il pouvait rivaliser avec les meilleurs.

Maui_Daubord.jpg

Troisième du Xterra France et vainqueur du Xterra Suisse, Arthur Forissier est la valeur montante du triathlon français. Il sera intéressant de voir le sociétaire du Team Tvert face au gratin.

Troisième du circuit européen, François Carloni est l'un des plus expérimentés du groupe. S'il est dans un bon jour, le Top 10 est dans ses cordes

Septième du champion d'Europe, Maxim Chané a de, son côté, besoin d'emmagasiner de l'expérience. En terminant 7e du championnat d'Europe, le Niçois a démontré qu'il montait en puissance.

L'attraction côté bleu sera la présence de Cédric Fleureton. Reconverti avec bonheur dans le trail, le vice-champion d'Europe Courte Distance 2006 avait connu bien des malheurs lors de sa participation à ce Mondial en 2007. Espérons qu'il soit plus chanceux cette fois-ci.

Les derniers français engagés en Pro sont Pierre-Alain Nicole (20e l'an passé) et Christophe Betard (17e du Xterra France). À noter le forfait d'Anthony Pannier, victime d'une disjonction à la clavicule.

Aucune tricolore ne sera, en revanche, au départ de la course ce samedi.

Contrairement aux garçons, le nom de la lauréate semble connu d'avance. Triple tenante du titre, Flora Duffy fait, en effet, figure d'ogresse.

Maui_Duffy.jpg

On voit mal qui pourrait empêcher la Bermudienne, de remporter comme l'an passé, deux titres mondiaux dans la même année (NDLR : elle a été une nouvelle fois sacrée sur le triathlon Courte Distance).

Trois fois deuxième en quatre ans, Lesley Paterson, qui a été sacrée deux fois par le passé (2011 et 2012), semble une nouvelle fois condamné à l'argent. La Britannique devra toutefois surveiller du coin de l'œil l'Américaine Suzie Snyder (3e l'an passé) et la Chilienne Barbara Riveros (2e en 2014).

Format de l'épreuve : 1,5 km de natation, 32 km de VTT, 10,5 km de trail.

Départ de la course : dimanche 9 h heure locale (dimanche 21 h heure française)