La conférence de presse de l'édition 2017 de l'Ironman d'Hawaii s'est déroulée hier à Kona, en la présence d'Andrew Messick, PDG d'Ironman.

Étaient présents :

Chez les hommes :

Jan Frodeno (DEU), Sebastian Kienle (DEU), Lionel Sanders (CAN), Ben Hoffman (USA), Patrick Lange (DEU)

Chez les femmes :

Daniela Ryf (CHE), Sarah Crowley (AUS), Heather Jackson (USA), Rachel Joyce (GBR), Jocelyn McCauley (USA), Kaisa Sali (FIN)

Hormis Jocelyn McCauley, tous font partie de la liste des favoris de Triathlete qui suit :

Hommes

Jan Frodeno (All) : Double tenant du titre, l'Allemand a remporté cette année sans trop forcer l'Ironman d'Autriche. Celui qui le battra aura gagné la course.

PREVIEW TRIATHLON IRONMAN WORLD CHAMPIONSHIP HAWAII 2017

Sebastian Kienle (All) : Vainqueur en 2014, l'Allemand a déçu l'année suivante en ne prenant que la 8e place. Revenu à son meilleur niveau l'édition suivante, il s'est incliné de peu face à Jan Frodeno. Vainqueur en Allemagne, « Sebi » devrait se présenter au meilleur de sa forme demain.

Lionel Sanders (Can) : Lauréat de l'Ironman d'Arizona l'an passé, le Canadien s'est surtout illustré sur le circuit 70.3 cette année collectionnant les succès. Il a également décroché le titre mondial ITU Longue Distance. Un trublion en puissance pour la victoire s'il tient la distance.

PREVIEW TRIATHLON IRONMAN WORLD CHAMPIONSHIP HAWAII 2017

Benjamin Hoffman (Usa) : Qualifié en début de saison en Afrique du Sud, l'Américain, qui avait terminé 4e l'an passé, devrait profiter de sa fraîcheur pour renouer avec un podium qui le fuit depuis 2014.

Patrick Lange (All) : Troisième surprise l'an passé, l'Allemand est resté discret cette saison. S'il nous sort le même marathon l'an passé (2h39'45), Patrick peut réitérer sa performance.

PREVIEW TRIATHLON IRONMAN WORLD CHAMPIONSHIP HAWAII 2017

Timothy O’Donnell (Usa) : Hormis en 2014, l'Américain a été d'une régularité de métronome à Kona (6e en 2016, 3e en 2015, 5e en 2013 et 8e en 2012). Cette année, il a remporté avec une facilité déconcertante l'Ironman de Boulder. Une nouvelle fois, le mari de Mirinda Carfrae viendra « cueillir de nombreux morts » en fin de course. Plus un placé qu'un gagnant.

Frederik Van Lierde (Bel) : Champion du monde en 2013, le Belge a déçu depuis à Kona. Son impressionnant succès à Nice laisse supposer un très net retour en forme. Quand Fred a triomphé à Kona, il avait gagné sur la Promenade des Anglais quelques mois auparavant. Bis repetita placent ?

PREVIEW TRIATHLON IRONMAN WORLD CHAMPIONSHIP HAWAII 2017

Bart Aernouts (Bel) : Vainqueur à Lanzarote, le Belge a supris tout son monde en remportant le Challenge Roth au nez et à la barbe des favoris. S'il concède un peu moins de temps qu'à l'accoutumée, il peut faire nettement mieux que sa 8e place de l'an passé.

PREVIEW TRIATHLON IRONMAN WORLD CHAMPIONSHIP HAWAII 2017

Josh Amberger (Aus) : Vainqueur de l'Ironman de Cairns avec un superbe chrono (8h02'17), l'Australien a confirmé sa forme sur le circuit Ironman 70.3 (un succès, une deuxième place). Ce sera peut-être la surprise du chef.

Boris Stein (All) : Septième l'an passé, l'Allemand a déçu en 2017 (6e place lors de l'IM d'Afrique du Sud, 7e place lors du Challenge Samorin). Saura-t-il rebondir demain ? La question reste posée.

James Cunnama (Afs) : Lauréat de l'Ironman de Hambourg, le Sud-Africain essaiera de se racheter de sa déconvenue de l'an passé (26e).

A noter les forfaits du Britannique Tim Don (accident quelques jours avant la course) et de l'Allemand Andi Boecherer, 5e l'an passé (blessure), qui figuraient au préalable dans ce Top 10.

Femmes

Daniela Ryf (Sui) : Double tenante du titre, la Suissesse a vu son invincibilité battue en brèche en avril dernier lors du Challenge Gran Canaria. Elle n'a pas totalement rassuré ses supporters lors du Challenge Roth en triomphant certes mais avec un chrono moyen sur marathon (3h06'46). Gageons qu'elle saura remettre les choses au point demain.

PREVIEW TRIATHLON IRONMAN WORLD CHAMPIONSHIP HAWAII 2017

Rachel Joyce (Gbr) : Deuxième en 2013 et en 2015, la Britannique a fait une pause l'an passé, mettant au monde un enfant. Sa maternité ne lui a fait pas perdre sa soif de vaincre comme l'attestent ses deux succès cette saison à Boulder et plus récemment Mont-Tremblant. Ce sera sans doute la principale opposition à la tenante du titre.

Michelle Vesterby (Dan) : Depuis 2012, la Danoise n'a eu de cesse d'améliorer ses résultats sur le championnat du monde Ironman. Ces deux dernières, elle s'est même rapprochée du podium. Sa récente victoire à Copenhague laisse augurer une nouvelle performance de choix à Kona. Et si le podium était pour cette fois-ci ?

Sarah Crowley (Aus) : Quinzième l'an passé, l'Australienne a véritablement éclaté cette année en remportant deux Ironman (Cairns et Francfort). Certes, elle ne battait pas grand monde à chaque fois mais ses progrès restent incontestables. Un Top 5 serait déjà une satisfaction pour l'Australienne.

Kaisa Sali-Lehtonen (Fin) : Cinquième l'an passé après un beau marathon, la Finlandaise, qui s'est mariée depuis, a bien résisté à Daniela Ryf en Afrique du Sud en début de saison, ne s'inclinant que pour cinq petites minutes. Outsider très séduisante.

Heather Jackson (Usa) : Cinquième en 2015 et 3e en 2016, l'Américaine est devenue une valeur sûre du Mondial Ironman. Deuxième derrière Rachel Joyce à Boulder, Heather aura bien du mal à prendre sa revanche sur la Britannique. Le bronze lui semble plus accessible.

PREVIEW TRIATHLON IRONMAN WORLD CHAMPIONSHIP HAWAII 2017

Sarah Piampiano (Usa) : Excellente les deux dernières années (7e en 2015, 4e en 2016), l'Américaine aimerait bien enfin monter sur la boîte. Elle devra toutefois faire mieux qu'à Cairns où elle a été nettement battue par Sarah Crowley.

Lucy Charles (Gbr) : Deuxième du championnat d'Europe à Francfort tout près de Sarah Crowley, la Britannique a ensuite enchaîné les succès sur le circuit Challenge. Excellente nageuse, elle devrait longtemps faire la course en tête. Si elle résiste bien à pied, un Top 5 lui tend les bras.

Anja Beranek (All) : Quatrième l'an passé, l'Allemande a déçu à Francfort en juillet dernier en terminant à une lointaine 7e place. Simple accident de parcours ou baisse de niveau ? Réponse demain

Carrie Lester (Aus) : Lauréate dans la foulée de l'Ironman de Nice et d'Embrun, l'Australienne a les moyens de faire mieux que sa 10e place de l'an passé. Si elle a récupéré de tous ses efforts, bien sûr...

Vous retrouverez la présentation des trois pros français dans un autre billet.