Un Mexicain peut en cacher un autre. Après Crisanto Grajales, auteur d'une remarquable saison 2016, le Mexique s'est trouvé un nouvel athlète de niveau mondial en la personne de Rodrigo Gonzales. Deuxième de la coupe du monde de Weihai une semaine auparavant, le Mexicain a enchaîné avec un succès lors de la coupe du monde de Sarasota (Usa). Chez les femmes, l'inusable Juri Ide a damé le pion à l'armada américaine qui semblait imbattable sur le papier.

Côté français, Aurélien Raphaël a prouvé son retour en forme en s'emparant d'une belle 4e place, à seulement dix secondes du podium. Déception en revanche avec Anthony Pujades, seulement 33e.

Cette étape américaine a eu une saveur particulière. En raison d'un souci d'eau, elle s'est en effet déroulée sous la forme d'un duathlon, dont les distances ont été même réduites au dernier moment à cause de la chaleur. Les concurrents avaient finalement à leur programme 2,5 km de course à pied, 20 km de vélo et 5 km de course à pied.

Chez les hommes, Rodrigo Gonzales et Crisanto Grajales avaient décidé de mettre le feu aux poudres dès la première course à pied. Absents lors du briefing, les Mexicains voulaient prendre un peu d'avance pour effectuer au plus vite la pénalité de dix secondes qui leur avait été infligée. Mission accomplie. Grâce à la petite avance dont il s'étaient dotés après les 2,5 km pédestres, Gonzales et Grajales purent se glisser sans problèmes dans le pack de tête.

Malgré tous les efforts de l'Américain Ben Kanute, aucune échappée ne parviendra à tromper la vigilance du peloton.

La victoire s'est donc jouée lors des 5 derniers km pédestres. Le meilleur dans cette dernière discipline fut Rodrigo Gonzales, qui remportait par la même occasion sa première victoire en coupe du monde.

La lutte pour la médaille d'argent fut intense jusqu'au bout. Elle tomba finalement dans l'escarcelle du 5e des JO de Rio, Marten Van Riel, dont la saison a été contrariée par une blessure. Le Belge avait disposé au sprint de l'Américain Kevin McDowell.

Sarasota_Podium_hommes.jpg

Dix secondes derrière, Aurélien Raphaël héritait donc de la médaille en chocolat.

Chez les femmes, on s'attendait à un cavalier seul de Katie Zaferes, 3e du classement final de la série championnat du monde. Mais incommodée par la chaleur, l'Américaine a préféré jeter l'éponge comme douze autres filles d'ailleurs.

Contrairement aux garçons, la course féminine, qui s'était déroulée la veille, avait, il est vrai, conservé le format Courte Distance (5,2-36,6-10).

Nullement gênée par la hausse du mercure, Jure Ide s'est imposée sans coup férir, avec une confortable avance.

Sarasota_Ide.jpg

La Japonaise renouait ainsi avec un succès en coupe du monde qui lui échappait depuis six ans. Le podium était complété par l'Américaine Chelsea Sodaro et l'Autrichienne Julia Hauser.

Aucune Française ne figurait parmi les engagées.

Classements

Hommes

  • 1 Rodrigo Gonzalez 1989 MEX 4 00:49:36 00:07:19 00:08:30 00:17:46 00:00:00 00:00:00
  • 2 Marten Van Riel 1992 BEL 8 00:49:43 00:07:14 00:08:33 00:17:44 00:00:00 00:00:00
  • 3 Kevin McDowell 1992 USA 3 00:49:44 00:07:15 00:08:33 00:17:48 00:00:00 00:00:00
  • 4 Aurelien Raphael 1988 FRA 16 00:49:54 00:07:18 00:08:30 00:17:43 00:00:00 00:00:00
  • 5 Diogo Sclebin 1982 BRA 39 00:49:56 00:07:22 00:08:28 00:17:46 00:00:00 00:00:00

33 Anthony Pujades 1991 FRA 28 00:52:43 00:07:16 00:08:32 00:17:42 00:00:00 00:00:00

Femmes

  • 1 Juri Ide 1983 JPN 5 02:04:21 00:19:04 00:00:29 01:01:22 00:00:29 00:43:00
  • 2 Chelsea Sodaro 1989 USA 17 02:05:18 00:18:47 00:00:32 01:01:37 00:00:30 00:43:55
  • 3 Julia Hauser 1994 AUT 23 02:05:31 00:19:05 00:00:30 01:01:23 00:00:30 00:44:06
  • 4 Maaike Caelers 1990 NED 22 02:05:49 00:19:04 00:00:31 01:01:21 00:00:31 00:44:25
  • 5 Taylor Spivey 1991 USA 2 02:09:46 00:19:05 00:00:31 01:01:19 00:00:33 00:48:20