Poissy sera-t-il ce soir double champion de France des Clubs ? Probablement serait-on tenté de dire. Le club Francilien aborde, en effet, la finale de Nice, qui aura lieu cet après-midi, en ballotage très favorable tant chez les filles que chez les garçons.

Côté féminin, avec 20 points d'avance, sauf accident, les jaune et bleu ont le titre déjà la poche. Son équipe, qui comprendra notamment Hewitt, Van Coeverden, Guérard et Dodet, tient parfaitement la route malgré quelques absences de marque comme Cassandre Beaugrand.

filles-Hewit-CAP.jpg

La lutte promet en revanche d'être serrée entre Issy (avec Emilie Morier), Metz (privé de Jeanne Lehair) et le Tri Val de Gray (sans Barbara Riveros), qui ne sont séparés que de quatre points. Ecarts faibles, surtout quand on sait qu'un coefficient d'1'5 sera appliqué sur les points d'aujourd'hui. Cinquième avec cinq points de retard, Sartrouville n'a peut-être pas dit son dernier mot non plus.

En bas de classement, sauf accident, Versailles et Saint-Amand Dun sont déjà condamnés à la D2.

Chez les hommes, la lutte pour le titre s'annonce un peu plus serré. Nanti de six points, Poissy, est en net ballotage favorable car ses rivaux seront privés de nombreux titulaires. Son équipe du jour, avec notamment Coninx (vice-championne du monde U23), Raphaël et Pujades, semble, en outre, à l'abri d'une contre-performance.

Revenons à ses adversaires. Parmi ses nombreux champions, Sartrouville ne pourra aligner que le champion du monde U23 Raphaël Montoya et le Britannique Samuel Dickinson. Quant à Saint-Jean-de-Monts, il devra composer notamment sans Léo Bergère et Ryan Sissons.

En bas de classement, cinq clubs sont encore concernés par la descente en D2 : le Tricastin, Versailles, Parthenay, le Team Charentes et Toulouse. Avec sept et neuf points de retard sur le premier non relégable, les deux dernières formations auront sans doute beaucoup de mal à se sauver.

Sur le plan individuel, à noter les présences sur cette finale du récent gagnant de la finale WTS, Vincent Luis et du 7e de cette même finale, Pierre Le Corre (Montpellier).

LUIS-NATATION.jpg

Départ des courses : femmes (13h30), garçons (15h30)

Format Sprint

Classements avant la finale

Femmes

  • 1 Poissy 80 pts
  • 2 Issy 60 pts
  • 3 Metz 58 pts
  • 4 Tri Val de Gray 56 pts
  • 5 Sartrouville 53 pts
  • 6 TCC Châteauroux 36 46 pts
  • 7 Brive Limousin 42 pts
  • 8 Stade Poitevin 38 pts
  • 9 Autun 38 pts
  • 10 TCG 79 Parthenay 36 pts
  • 11 Dijon 32 pts
  • 12 Versailles 23 pts
  • 13 Triathlon Toulouse Métropole 20 pts
  • 14 Triathlon Saint-Amand Dun 17 pts

Hommes

  • 1 Poissy 77 pts
  • 2 Sartrouville 71 pts
  • 3 Saint-Jean-de-Monts Vendée 70 pts
  • 4 Montpellier Triathlon 58 pts
  • 5 Triathlon Club Liévin 51 pts
  • 6 Les Sables Vendée Triathlon 49 pts
  • 7 Metz 43 pts
  • 8 Sainte-Geneviève 40 pts
  • 9 Rouen 38 pts
  • 10 Valence 37 pts
  • 11 Montluçon 37 pts
  • 12 Tricastin Triathlon Club 31 pts
  • 13 Versailles Triathlon 26 pts
  • 14 TCG 79 Parthenay 25 pts
  • 15 Team Charentes Triathlon 19 pts
  • 16 Triathlon Toulouse Métropole 17 pts