L'édition 2016 des Mondiaux Ironman 70.3, qui s'était déroulée à Mooloolaba, avait accouché de vainqueurs surprise : l'Australien Tim Reed et la Britannique Holly Lawrence. Qu'en sera-t-il cette année à Chattanooga (Usa) ?

3 000 athlètes sont attendus dans le Tennessee. Parmi eux 112 pros (57 femmes et 55 hommes).

La natation longue de 1,9 km s'effectuera dans la rivière Tennessee. Grâce à la présence de quatre ponts qui traversent la rivière, les spectateurs pourront suivre la course avec attention. De son côté, le parcours vélo sera constitué d'une seule boucle de 90 km. Les participants termineront avec 2 tours pédestres de 10,5 km./

Vainqueur l'an passé, Tim Reed n'abordera une nouvelle fois pas la course avec la pancarte de favori. Celle-ci sera plutôt entre les mains de Javier Gomez. Titré en 2014 et médaillé de bronze en 2015, l'Espagnol n'a pas été beaucoup vu sur le circuit Ironman 70.3 cette année.

Lauréat à Dubai en début de saison, l'Ibère s'est ensuite concentré sur le circuit WTS, remportant notamment un succès à Montréal. Gageons que Javier Gomez aura préparé avec application ce Mondial.

Chatanooga_Gomez.jpg

Le deuxième favori de la course a également décroché la couronne mondiale. Lauréat en 2012, Sebastian Kienle s'est contenté d'accessits d'honneur les années suivantes, s'emparant notamment de l'argent en 2015 et en 2016. L'Allemand espère bien remonter sur la plus haute marche du podium cette année.

Outre Tim Reed qui n'a guère brillé cette année, un autre Australien semble en mesure de s'immiscer dans la lutte pour la victoire. Il s'agit de Sam Appleton (5e l'an passé), qui collectionne les victoires depuis le début de saison (Geelong, Santa Rosa, Racine...).

Troisième en 2014 derrière Gomez et Frodeno, Tim Don semble avoir retrouvé la forme après une période de doute. Son succès lors de l'Ironman du Brésil avec un record sur la distance en atteste.

Peuvent être cités comme outsiders le Néo-Zélandais Terenzo Bozzone (2e en 2013, 4e en 2016), l'Allemand Andrea Dreitz (lauréat de 4 Ironman en 2017) et le Bermudien Tyler Butterfield (vainqueur à Victoria).

Un seul Français figure dans la start-list des pros : Yvan Jarrige (5e de l'Ironman 70.3 du Luxembourg).

Yvan-Jarrige_.jpg

Chez les femmes, la grande favorite sera Daniela Ryf qui compte déjà deux titres dans son escarcelle (2014 et 2015). Décevante l'an passé (4e), la Suissesse a certes beaucoup gagné cette saison, mais pas avec de grandes marges sur ses rivales. L'Helvète ne semble donc pas intouchable.

Deux autres anciennes championnes du monde comptent bien la déboulonner : la Britannique Holly Lawrence (titrée l'an passé), qui collectionne les succès depuis son sacre, et l'Australienne Melissa Hauschildt (titrée en 2011 et 2013), plutôt discrète cette saison.

Restant sur 3 podiums consécutifs lors de ces Mondiaux, l'Américaine Heather Wurtele aimerait bien enfin se couvrir d'or.

Peuvent créer la surprise la Britannique Emma Pallant (lauréate à Edimbourg et à Barcelone) et l'Australienne Annabel Luxford (3e en 2013).

Aucune pro française n'est engagée.

Nous vous communiquerons la liste de tous les tricolores qui participeront en groupes d'âges dans un prochain message.

Départ des courses :

Samedi 9 septembre :

  • - pro femmes : 7h30 (13h30 heure française)
  • - groupes d'âges femmes (première vague) : 7h33 (13h33 heure française)

Dimanche 10 septembre

  • - pro hommes : 7h30 (13h30 heure française)
  • - groupes d'âges hommes (première vague) : 7h33 (13h33 heure française)