3 900. C'est le nombre de concurrents qui participeront ce week-end aux deux épreuves de l'Ironman de Vichy (Ironman et Ironman 70.3).

Ce sont les 2 300 engagés de l'Ironman 70.3 qui ouvriront le bal sous les coups de 6h50. Les groupes d'âges s'élanceront dix minutes plus tard.

Les favoris de la course étaient conviés à une conférence de presse en fin d'après-midi dans le village exposants.

vue-ensemble-conference-village.jpg

Chez les hommes, on s'attend à un duel serré entre le Belge Frederik Van Lierde et l'Allemand Andi Boecherer.

Le champion du monde Ironman 70.3 a rassuré ses supporters : "J'ai parfaitement récupéré de ma course victorieuse de Nice il y a 5 semaines. Pas de calcul demain. Je pars pour la gagne."

Van-Lierde.jpg

Le Belge a été assailli par des supporters à la fin de la conférence de presse.

Sables-avec-Van-Lierde.jpg

Il n'aura pas la partie gagnée d'avance face à Andi Boecherer. L'Allemand n'a certes pas gagné d'Ironman cette année, mais il a fait forte impression en finissant tout près du lauréat, Sebastian Kienle. Lui aussi a indiqué qu'il ne ferait pas de calculs en perspective d'Hawaii. Il se présentera sur la ligne de départ pour gagner. Rappelons qu'il avait terminé 5e du Mondial Ironman l'an passé.

BOECHERE.jpg

Peuvent créer la surprise les Suisses Ivan Risti (3e l'an passé sur l'IM) et Manuel Küng et l'Allemand Marcus Herbst.

Côté français, Antony Costes sera l'une des meilleures chances. Le Toulousain a avoué qu'il n'avait pas réussi la saison souhaitée, notamment à cause d'une blessure contractée lors de l'Ironman d'Autriche. Il pense qu'il sera à l'aise demain sur le parcours vélo qu'il juge plus difficile qu'il ne le pensait.

Coste.jpg

Les autres Français qui peuvent s'illustrer sont Arnaud Guilloux (6e de l'IM de Nice), Robin Moussel (5e de l'IM 70.3 d'Autriche), Trevor Delsaut (4e de l'IM Vichy en 2016), Kevin Maurel, Lucas Amirault et Benoît Bigot.

Parmi les engagés figure un journaliste de Triathlete Pierre-Maxime Branche. Ses collègues seront là pour l'encourager dans les moments difficiles.

Pierre-Max.jpg

Chez les femmes, on s'attend à un duel entre la Suissesse Céline Schaerer (lauréate de l'IM de Suisse, 2e de l'IM Vichy en 2016), la Danoise Tine Holst (2e de l'IM Suisse, 1re de l'IM Lanzarote en 2016) et l'Américaine Jocelyn McCauley (1re de l'IM de Nouvelle Zélande en 2017).

SCHAERER.jpg

Tine-Holst.jpg

Jocelyn-Mac-Cauley.jpg