La passe de cinq ne sera pas facile. Lauréate des quatre dernières éditions, la délégation française va essayer de remporter une 5e médaille d'or consécutive lors des Mondiaux de Triathlon Longue Distance (3-120-30) qui auront lieu à Penticton (Canada) ce dimanche. Les deux Bleus engagés, Sylvain Sudrie et Cyril Viennot devront, en effet, faire face à une concurrence redoutable.

Tenant du titre, Sylvain Sudrie se présentera sans certitudes sur la ligne de départ. Il n'a, en effet, obtenu aucun résultat probant cette année. Mais le Bordelais sait toujours se sublimer lors de ce rendez-vous (deux titres et trois podiums).

Lauréat en 2015, Cyril Viennot abordera la course avec un peu plus de confiance que son rival. Le Jurassien reste, en effet, sur un succès lors de l'Ironman de Grande Bretagne le 16 juillet dernier. Mais comme il avait participé à un autre Ironman une semaine avant à Hambourg, il risque peut-être de manquer un peu de fraîcheur ce dimanche. Le Viennois va essayer de remporter sa 4e médaille mondiale consécutive.

Troisième Français engagé, Bertrand Billard, sacré en 2013 et 2014, ne prendra pas le départ en raison d'un problème à la cheville.

Les principaux adversaires des tricolores ont la particularité de briller régulièrement sur le circuit Ironman.

Quatrième des Mondiaux Ironman 70.3 2014, Lionel Sanders aura l'avantage d'évoluer à domicile. Le Canadien a réalisé une première moitié de saison remarquable, remportant notamment 4 épreuves Ironman 70.3.

Josh Amberger a un profil quasi identique à celui de Lionel Sanders. Lauréat de l'Ironman de Cairns, l'Australien a également décroché la victoire lors du 70.3 de Suède. A Cairns, il devançait son compatriote Joe Gambles, qu'il retrouvera sur sa route dimanche.

Encore plus connu que tous ces garçons, l'Américain Andy Potts, qui compte un titre mondial Ironman 70.3 à son palmarès en 2007, visera lui aussi l'or. Sa 2e place lors de l'Ironman de Lake Placid en juillet dernier laisse augurer une forme avancée.

Deux concurrents qui ont brillé lors des premières épreuves de la semaine seront à suivre également avec attention : le Mexicain Francisco Serrano (champion du monde de Cross Triathlon) et le Britannique Mark Buckingham (3e des Mondiaux de duathlon).

Départ de la course : 6h20 (heure locale), 15h20 (heure française)

Chez les femmes également, plusieurs spécialistes du circuit Ironman se sont laissées tenter par ce Mondial.

Double championne du monde Ironman 70.3 en 2011 et 2013, Melissa Hauschildt a la particularité d'avoir également remporté ce Mondial LD ITU en 2013. Mais l'Australienne aura tout à redouter de deux concurrentes qui ont brillé au plus haut niveau sur la distance Ironman, la Finlandaise Kaisa Sali-Lehtonen (5e à Hawaii en 2016) et l'Américaine Heather Wurtele (2e du Mondial Ironman 70.3 en 2015).

Les spécialistes de cette épreuve, la Canadienne Rachel McBride (3e en 2013 et en 2016) et la Danoise Camilla Pedersen (1 titre en 2014 et 3 podiums) comptent bien elles aussi se faire respecter.

Aucune Française n'est engagée sur ce course.

Départ de la course : 6h25 (heure locale), 15h25 (heure locale)