La 34e édition de l'Embrunman, qui aura lieu demain, sera peut-être historique. Elle peut, en effet, permettre à Marcel Zamora d'être seul recordman du nombre de succès sur l'épreuve.

Preview-Embrun-zamora.jpg

L'Espagnol partage actuellement cet honneur avec Yves Cordier (5 victoires chacun). La tâche ne sera pas aisée pour l'Espagnol qui devra faire face à une concurrence redoutable.

A commencer par le lauréat de l'édition 2015, Andrej Vistica (photo ci-dessous), qui avait enchaîné, l'année suivante, avec une 2e place derrière le Sud-Africain James Cunnama. Lauréat dimanche de l'Ironman de Hambourg, ce dernier ne sera, en revanche, pas en mesure de conserver son titre.

Preview-Embrun-Vistica.jpg

Un autre grand habitué de l'épreuve sera à surveiller de près lors de cette 34e édition. Il s'agit de Victor Del Corral Morales, qui s'est hissé à quatre reprises sur le podium (2e en 2012 et en 2015, 3e en 2010 et en 2011). Reste à connaître l'état de forme de l'Espagnol, qui a déçu à Nice il y a trois semaines en terminant à une décevante 5e place.

Un autre Ibère peut s'immiscer dans la lutte au podium, Gustavo Rodriguez Iglesias, excellent 3e lors de la précédente édition.

Outsiders : le Suédois Fredrik Croneborg (7e l'an passé) et l'Américain Scott Defilippis (photo ci-dessous).

Preview-Embrun-scott-de-phili.jpg

Côté français, après le forfait du triple lauréat de l'épreuve Hervé Faure, il est difficile de donner le nom de celui qui franchira la ligne en premier.

Sixième l'an passé, Etienne Diemunsch sera un timide favori. Son récent abandon lors de l'Ironman de Nice n'est, en effet, guère rassurant. Simon Billeau (5e de l'Ironman de Cairns en 2015), Jérémy Morel (lauréat de l'IM 70.3 de Muskoka) et Kevin Rundstadler (3e du LD de l'Alpe d'Huez et du VentouxMan en 2017) seront les autres meilleures chances tricolores.

Côté féminin, le plateau est encore plus royal. Contrairement à son homologue masculin, Carrie Lester sera présente pour tenter de conserver son titre.

Preview-Embrun-Carry-lester.jpg

Reste à savoir si l'Australienne aura récupéré des efforts de sa participation victorieuse à l'Ironman de Nice. Elle retrouvera sur sa route sa dauphine de l'an passé, Charlotte Morel, qui ne lui avait concédé que 2'30 sur la ligne d'arrivée.

Preview-Embrun-charlotte-Morel.jpg

Une autre ancienne lauréate de l'épreuve peut mener la vie dure à nos deux favorites. Il s'agit de la Britannique Emma Pooley, dont le chrono avait été nettement moins bon en 2015 (10' de plus que Carrie Lester).

Une concurrente peut toutefois mettre toutes ces filles d'accord. Cinq fois victorieuse de l'Ironman de Nice, Tine Deckers maîtrise à merveille les distances XXL. Une inconnue subsiste : sera-t-elle à l'aise sur le parcours très montagneux de l'Embrunman ?

Deuxième de l'Ironman de Nice, Emma Bilham sera, quant à elle, une outsider intéressante.

Au total, ils seront 1 100 à se présenter sous les ordres du starter. Les filles seront les premières à s'élancer à 5h55. Elles seront suivies cinq minutes plus tard par les hommes.

Avant leur entrée dans le parc à vélos, certains triathlètes ont fait l'objet d'un contrôle approfondi de leur vélo par le corps arbitral. Le but était de détecter la présence éventuelle de moteurs. C'est la méthode de l'UCI (union cycliste internationale) qui a été utilisée. C'est la première fois qu'une autre fédération sportive a procédé à ce type de contrôle.

Preview-Embrun-controle.jpg

Les distances à parcourir seront les suivantes : 3,8 km de natation (en deux boucles), 188 km de vélo (avec un dénivelé positif de 5 000 m dont la fameuse ascension de l'Izoard) et 42,195 km de course à pied (3 tours).

Vous trouverez ci-dessous quelques photos du dépôt des vélos.

Preview-Embrun-amateur.jpg

Preview-Embrun-Ambiance.jpg

Preview-Embrun-bonne-humeur-femme.jpg

Preview-Embrun-entree-parc.jpg

Preview-Embrun-grand-angle.jpg

Pendant le vélo de l'Embrunman, les spectateurs pourront assister à un triathlon Courte Distance qui réunira 550 participants.

Triathlete vous fera vivre en live l'épreuve avec des photos et des vidéos prises sur la course.