Fort d'un dernier kilomètre explosif, l'Espagnol Mario Mola vient de s'offrir un quatrième succès cette saison à Edmonton. Une victoire qui a mit du temps à se dessiner mais qui confirme sa mainmise sur le circuit WTS.

Comme bien souvent, le Slovaque Richard Varga prend les devants lors de la natation. Il sort de l'eau en tête devant Vincent Luis tandis que Pierre Le Corre et Raphaël Montoya sont respectivement 4e et 5e à la fin des 750 mètres de nage. Ce petit groupe de tête comprend également Jonathan Brownlee (Gbr), Aaron Royle (Aus) et Ben Kanute (Usa). Le peloton des favoris est situé à une vingtaine de secondes de la tête.

Varga.jpg Richard Varga sort en tête de l'eau

Le premier groupe de neuf athlètes se présente dans l'aire de transition avec une petite avance mais elle est toutefois insuffisante. Finalement le regroupement s’opère juste avant d'entamer le vélo. Réputé pour ses qualités de cycliste, Ben Kanute lance une première banderille mais il se fait vite rejoindre par le peloton.

Kanute.jpg Ben Kanute offensif

Le relief du parcours vélo peut permettre des attaques mais il n'en est rien. Le groupe de tête continue son bonhomme de chemin. Dans les derniers hectomètres, l'Irlandais Russell White tente de s'extirper en vain.

Sur l'entame de course à pied, Mario Mola et le Sud Africain Richard Murray prennent les devants et impriment un lourd tempo. Ils sont accompagnés de l'Espagnol Javier Gomez Noya et de Jonathan Brownlee qui arrivent à suivre. Derrière Raphaël Montoya et Jacob Birtwhistle (Aus) tentent de revenir. A la mi-course à pied, l'Australien réussit à refaire son retard sur le quatuor tandis qu'au même moment, Javier Gomez Noya se met à craquer.

Mola__Murray__Brownlee__Gomez.jpg Le quatuor de tête

Au terme d'un faux plat descendant bien négocié, Jacob Birtwhistle réussit même à s’échapper. Il possède vite quelques mètres d'avance sur Mario Mola. Richard Murray est troisième devant Jonathan Brownlee, Javier Gomez Noya et Raphaël Montoya. L'offensive de Birtwhistle ne fait toutefois pas faiblir Mario Mola. Au train, l'Espagnol revient puis attaque pour aller chercher la victoire.

Il s'impose avec brio devant Jacob Birtwhistle et Richard Murray. Pour les places d'honneur, Jonathan Brownlee termine quatrième devant Raphaël Montoya et Javier Gomez Noya.

Classement :

  1. 1 Mario Mola ESP 00:54:51 00:08:59 00:00:52 00:29:58 00:00:24 00:14:36
  2. 2 Jacob Birtwhistle AUS 00:55:01 00:09:07 00:00:50 00:29:52 00:00:25 00:14:45
  3. 3 Richard Murray RSA 00:55:06 00:09:03 00:00:48 00:29:57 00:00:25 00:14:50
  4. 4 Jonathan Brownlee GBR 00:55:14 00:08:42 00:00:51 00:30:15 00:00:25 00:14:59
  5. 5 Raphael Montoya FRA 00:55:19 00:08:41 00:00:53 00:30:14 00:00:25 00:15:03
  6. 6 Javier Gomez Noya ESP 00:55:24 00:09:00 00:00:50 00:29:59 00:00:25 00:15:08
  7. 7 Pierre Le Corre FRA 00:55:28 00:08:40 00:00:54 00:30:17 00:00:24 00:15:10
  8. 8 Kristian Blummenfelt NOR 00:55:31 00:09:03 00:00:52 00:29:54 00:00:26 00:15:14
  9. 9 Fernando Alarza ESP 00:55:36 00:09:12 00:00:52 00:29:48 00:00:26 00:15:16
  10. 10 Grant Sheldon GBR 00:55:39 00:09:09 00:00:53 00:29:49 00:00:26 00:15:20
  11. 13 Simon Viain FRA 00:55:54 00:09:09 00:00:51 00:29:50 00:00:27 00:15:35
  12. 21 Vincent Luis FRA 00:56:28 00:08:38 00:00:56 00:30:14 00:00:24 00:16:13
  13. DNF Dorian Coninx FRA DNF 00:08:57 00:00:57 00:00:00 00:00:00 00:00:00