Pour la sixième étape WTS de la saison, les principaux cadors de la discipline seront présents. Seules absences de taille, celles du Britannique Alistair Brownlee qui va se concentrer sur le championnat du monde Ironman 70.3, de son compatriote Thomas Bishop et du Sud-Africain Henri Schoeman. Victorieux sur trois des cinq premières étapes (Gold Coast, Yokohama et Hambourg), l'Espagnol Mario Mola fait bien évidemment figure de favori. Retour sur les états de forme des principaux protagonistes.

Les favoris :

Mario Mola (Esp) :

Leader incontesté du classement WTS, il reste sur trois victoires en trois courses cette saison. Comptant notamment sur ses qualités de coureur, il a réussi à progresser sur la natation. Le sprint devrait lui convenir avec un format adapté à ses capacités ainsi qu'un parcours qui ne devrait pas créer de grosses cassures sur le vélo.

Mario_Mola_Hamburg.jpg

Fernando Alarza (Esp) : Déçu à Hambourg de son abandon causé par une chute, l'Espagnol doit vite réagir. Conséquence, il s'est fait doublé par Mario Mola au niveau du classement WTS. Régulièrement sur le podium cette saison, il n'a pas encore connu la victoire. Le déclic viendra t-il au Canada ?

Jonathan Brownlee (Gbr) : Assez discret sur le circuit WTS cette saison si l'on accepte une belle deuxième à Leeds, le plus jeune des frères Brownlee est attendu au tournant. Habitué à évoluer aux côtés de son frère lors des courses, il va devoir montrer ce qu'il sait faire sans son aîné.

Outsiders :

Javier Gomez (Esp) : Moins fringuant que par le passé, l'Espagnol avait souffert à Hambourg en terminant cinquième. Son manque d'explosivité liée à son âge grandissant peut le désavantager sur une course sprint. Il reste néanmoins un client costaud et peut déjouer les pronostics.

Richard Murray (Afs) : Pas toujours régulier, le Sud-Africain reste sur une prestation mi-figue mi-raisin lors de la WTS d'Hambourg. Seulement septième, il va devoir se rattraper sur cette course Canadienne. Ses qualités en course à pied ne sont plus à prouver et il risque d'être dangereux.

Joao_Pereira.jpg

Joao Pereira (Por) : Double champion d'Europe sur les distances Courte Distance et Sprint, le Portugais a réalisé un mois de juin tonitruant. Dixième à Hambourg, il n'a pas encore réussi à obtenir de podium en WTS cette saison. Il en possède en tout cas les qualités.

Du côté des Bleus :

Après le joli tir groupé d'Hambourg où quatre Français avaient terminé dans les 11 premiers, l'Equipe de France débarque au Canada avec de belles ambitions. Vincent Luis 4e à Hambourg visera une place pour le podium tout comme Dorian Coninx et Pierre Le Corre qui sont dans une grande forme. Le vice-champion d'Europe Raphaël Montoya essayera de confirmer sa belle onzième place obtenue à Hambourg tandis que Simon Viain intègre le groupe France pour la première fois cette saison en WTS.

La cote de la course :

Jacob Birtwhistle (Aus) : Dans une forme éclatante à Hambourg, il a rayonné tant sur le plan individuel que collectif. Il avait tout d'abord débuté par une deuxième place sur la course élite le samedi avant de permettre à l'Australie de devenir championne du monde de relais le dimanche. A l'aise sur les exercices sprint, il risque fort d'être au rendez-vous ce samedi.

Pano_Birtwhistle.jpg

La course aura lieu ce samedi à 15h06 au Canada soit dimanche à 00h06 en France.

Pronostic de Triathlete :

  1. 1) Mario Mola (Esp)
  2. 2) Jonathan Brownlee (Gbr)
  3. 3) Richard Murray (Afs)
  4. 4) Vincent Luis (Fra)
  5. 5) Javier Gomez Noya (Esp)
  6. 6) Fernando Alarza (Esp)
  7. 7) Jacob Birtwhistle (Aus)
  8. 8) Pierre Le Corre (Fra)
  9. 9) Joao Pereira (Por)
  10. 10) Dorian Coninx (Fra)

Format :

Distance sprint avec une natation de 750m, un circuit vélo long de 21 km et une course à pied de 5km.