La station iséroise accueille cette semaine la 12e édition de son triathlon, organisée de main de maître par Cyrille Neveu et l'ensemble de 400 bénévoles pour que la fête soit grande. Comme en 2016, près de 3 000 concurrents sont attendus tout au long de la semaine. L'ex-champion du monde Longue Distance 2002 rêve d'un triathlon authentique dans lequel tous les triathlètes et duathlètes s'identifient. Qu'il se rassure : il ne peut en être autrement avec des formats à la carte proposés dès aujourd'hui (duathlon) jusqu'à vendredi (distance M) en passant par des épreuves enfants demain mercredi et l'épreuve phare, le distance L qui aura lieu jeudi, le tout, dans un décor magique. Eaux translucides du barrage du Verney, écrin cycliste somptueux, ascension mythique et course à pied mi-route mi-trail en altitude, le menu du Triathlon EDF Alpe d'Huez a de quoi couper le souffle. Un rêve certes difficile mais accessible pour de nombreux participants, qu'ils soient débutants ou expérimentés.

Ambiance-CAP-ANONYMES.jpg

Aujourd'hui, près de 400 concurrents sont attendus pour l'ouverture de cette semaine de sports enchaînés. Le duathlon propose un parcours exigeant et rapide avec une première course à pied de 6,5 km dans les rues de Bourg d'Oisans, puis 15 km de vélo soit l'ascension des 21 virages avant un sprint final de 2,5 km dans la station de l'Alpe d'Huez. Départ de l'épreuve à 16h.

Demain mercredi, les triathlètes en herbe auront aussi leur heure de gloire. Répartis en différentes catégories d'âge. 300 enfants devraient s'en donner à cœur joie avec pour seul objectif de goûter au plaisir du triple effort, sans chrono et donc sans classement. L'esprit du sport avant tout.

SORTIE-NAT-1ER.jpg

Épreuve L
2,2 km – 118 km – 20 km départ 9h30
La grand-messe, le plat de résistance, le must, c'est-à-dire le triathlon Longue Distance aura lieu jeudi 27 avec un départ à 9h30 pour les 1 200 triathlètes inscrits. Ce format offre aux athlètes une chance incroyable de nager dans les eaux cristallines de la retenue d’eau du Verney grâce à EDF qui arrête chaque année sa production d’électricité au barrage de Grand Maison pour garantir une sécurité optimale. À vélo, les athlètes s’affronteront sur 118 kilomètres, avec les quatre cols de 2016 que sont l’Alpe du Grand Serre, le Malissol, Ornon et le moment de vérité avec l'ascension de l’Alpe d’huez. Pour terminer, ils se lanceront dans une course à pied au coeur du domaine naturel de la station. Son dénivelé positif (+340) et son altitude (2 000 m) en font un final intense.

AMBIANCE-ALPE-MONTEE.jpg

Les vainqueurs sortants, le Sud-Africain James Cunnama et la Française Jeanne Collonge ne seront pas au départ pour conserver leur titre. Leur succession est donc ouverte. Respectivement 2e et 3e l'an dernier, les Belges Timothy Van Houtem et Sven Van Luyck tenteront d'inscrire leur nom au palmarès, tout comme les Espagnols Erik Merino 4e l'an dernier et vainqueur cette année du VentouxMan début juin ou encore Pakillo Fernandez, excellent nageur qui devrait se retrouver à l'avant de la course sur la partie vélo. À suivre également l'Américain Scott de Fillipis (3e en 2015) qui retrouve une bonne forme après deux saison en dedans. Côté français, Bertrand Billard, vainqueur de l'Ironman 70.3 Pays d'Aix en mai et du Trigames de Cagnes-sur-mer début juillet sera au départ. À ses côtés, le Monégasque Kevin Rundstadler (très bon nageur aussi, 3e du VentouxMan cette année), le fantasque Colin Arros habitué des lieux, mais aussi Hervé Faure, Gwenaël Ouillères, Thibaut Humbert, Pacome Thibault-Lopez, Guillaume Belgy ou encore le jeune Arthur Horseau devraient essayer de jouer les troubles-fête.

COLLONGE_CAP.jpg

Chez les filles, Emma Pooley aura la pancarte de favorite. La Britannique, excellente cycliste et grimpeuse, victorieuse ici-même en 2015, devra tout de même se méfier de la Belge Tine Deckers, quintuple vainqueur de l'Ironman de Nice (2009, 2010, 2012, 2014 et 2016). La course devrait se résumer à un duel entre les deux femmes. La Belge sera sans doute en tête à l'issue de la partie natation et sur une partie du vélo, puis devrait voir la Britannique revenir sur elle dans un second temps voire creuser l'écart avant la course à pied. L'Américaine Lisa Roberts (4e en 2016 et 7e de l'Ironman 70.3 Saint-Georges fin mai) est aussi de la partie, tout comme l'Espagnol Anna Noguera (3e du M 2016) et l'Isséenne Marion Gay-Pageon (engagée également sur le duathlon aujourd'hui) qui tentera de se placer.

Épreuve M
1,2 km – 28 km – 6,7 km départ 14h
Vendredi enfin, le programme s'achèvera par un triathlon distance M. Cette épreuve plus abordable permettra à près de 1 300 inscrits de pratiquer leur sport dans le cadre magnifique de l’Oisans. La course se compose d’une seule boucle de natation de 1,2 km dans les eaux du Verney, une partie vélo de 28 km avec 15 km dans la vallée de l'Oisans puis les 21 lacets de l’Alpe d’Huez et une course à pied de 6,7 km (1 tour) en pleine montagne.

AMBIANCE-ALPE-VIRAGES.jpg

Là encore, les vainqueurs sortants (l'Australien Dan Wilson et la Néo-Zélandaise Andrea Hewitt) ne seront pas présents. Chez les hommes, la lutte devrait donc avoir lieu entre le Belge Tim Van Hemel (2e en 2016) et le Pisciacais Anthony Pujades (Champion de France Courte Distance 2016, vainqueur du triathlon de Marseille le 9 juillet dernier). À moins que l'Espagnol Marcel Zamora ne puisse jouer sa carte même si celui-ci est en pleine préparation de l'Embrumnan dans moins d'un mois. Chez les femmes, la course semble très ouverte avec pourquoi pas Léonie Périault (Poissy Triathlon) ou Brooke Brown (Canada).

chaleur-eau.jpg

Suivez l'épreuve en live !
Comme l'an dernier, l'organisation a mis en place des outils et supports permettant de suivre en direct la course L (jeudi). Si vous êtes sur place, au sein même du village, retrouvez une diffusion en live de l’épreuve tout au long de la journée sur un écran géant situé en face de la ligne d’arrivée, avec informations en temps réel des positions des favoris grâce aux speakers. Si vous n’êtes pas à l’Alpe d’Huez et que vous souhaitez suivre la course, il vous suffit de vous rendre sur le site http://www.alpetriathlon.com et de cliquer sur la bannière live vidéo pour la retransmission sur dailymotion.

PROGRAMME
Mardi 25

  • 16h : duathlon (6,5-15-2,5).
  • 17h15 : arrivée estimée du 1er participant.
  • 19h : remise des prix.

Mercredi 26

  • 11h30 : présentation des athlètes élites au car podium / village exposants
  • 14h30-17h : triathlon enfants

Jeudi 27

  • 9h30 : départ distance L
  • 15h15 : arrivée estimée du 1er participant
  • 19h : remise des prix et soirée spéciale

Vendredi 28

  • 14h : départ distance M
  • 15h50 : arrivée estimée du 1er participant
  • 18h : remise des prix

RAPPEL DES RÉSULATS 2016
L
Hommes

  • 1. James CUNNAMA (Bahrain Endurance 13), 5h58'02''
  • 2. Timothy VAN HOUTEM (SMO-Specialized), 6h00'07''
  • 3. Sven VAN LUYCK MAN, 6h05'00''

Femmes

  • 1. Jeanne COLLONGE (ONN), 06h33'32''
  • 2. Lucy GOSSAGE (Team Erdinger Alkoholfrei), 6h37'31''
  • 3. Parys EDWARDS (Full-On Tri), 6h53'11''

M
Hommes

  • 1. Dan WILSON (Mulhouse Olympique Triathlon), 1h51'28
  • 2. Tim VAN HEMEL (Squadatriathlon), 1h55'07
  • 3. Andi BOCHERER, 1h55'40

Femmes

  • 1. Andrea HEWITT (Poissy Triathlon), 2h01'10
  • 2. Audrey MERLE (TCG 79 Parthenay), 2h12'25
  • 3. Anna NOGUERA RAJA (Club Atlètic Igualada), 2h14'15

DUATHLON
Hommes

  • 1. Emmanuel MEYSSAT (Metz Triathlon), 1h27'50
  • 2. Seppe ODEYN (Flemish Triathlon Team), 1h28'25
  • 3. Eric LEBLACHER (Les Tritons Meldois), 1h29'25

Femmes

  • 1. Miriam VAN REIJEN (Dutch Duathlon Team), 1h40'24
  • 2. Marion GAY-PAGEON (Triathlon Club Issy-les-Moulineaux), 1h45'34
  • 3. Jessica OOSTERLO (De Langstraat), 1h46'42

ambiance_depart_baiser.jpg