Après une édition 2016 où les Etats-Unis avaient aisément dominé la concurrence, le championnat du monde de relais effectuait hier son retour à Hambourg. Suite à une chute en vélo lors de la course individuelle de la veille, Cassandre Beaugrand a été contrainte de déclarer forfait pour l'équipe de France. Finalement c'est la pensionnaire de Metz Triathlon, Jeanne Lehair qui la remplace et rejoint le quatuor composé d'Emilie Morier, Dorian Coninx et Vincent Luis.

L'entame de course se déroule dans de bonnes conditions pour Jeanne Lehair lors du premier relais. Dans le peloton de tête lors de la natation, elle reste au contact lors du vélo. La course à pied permet néanmoins de créer les premiers écarts. Plus prompt à la réaction, Jolanda Annen (Sui), Kirsten Kasper (Usa) et Yuka Sato (Jap) vont vite disposer de quelques longueurs d'avance sur le début de course à pied.

Lehair.jpg

Elles sont rejointes dans leur entreprise par Claire Michel (Bel), Sophie Coldwell (Gbr), Gilian Sanders (Afs) et Charlotte McShane (Aus). Les sept femmes arrivent ensemble au passage de relais. Devancée par la Russe Anastasia Abrosimova et la Néerlandaise Maaike Caelers, Jeanne Lehair transmet son relais à Dorian Coninx en dixième place à douze secondes du Japon leader.

Auteur d'une natation de haut vol, Dorian Coninx se retrouve propulsé en tête de course lors de la première transition. En compagnie de l'Américain Ben Kanute, il va s'échapper à vélo. Les deux hommes augmentent vite leur écart sur le circuit technique d'Hambourg.

Coninx.jpg

Sur les dernières encablures de la course à pied, Dorian Coninx prend le meilleur sur son compagnon d'échappée. Il donne ainsi le relais à Emilie Morier en première position avec cinq secondes d'avance sur les Etats-Unis et une quinzaine sur les poursuivants

Préservée pour ce relais, Emilie Morier n’apparaît néanmoins pas sous son meilleur jour. Elle se fait tout d'abord rattraper en natation par l'Américaine Katie Zaferes avant de se faire lâcher au début du vélo. Intercalée entre la femme de tête et les poursuivantes, elle continue de faiblir et voit le retour de Rachel Klamer (Pbs), Lucy Hall (Gbr) et Joana Brown (Can) sur la fin du vélo. Dans le même temps, Katie Zaferes dispose de vingt secondes d'avance sur ses concurrentes.

Morier__1_.jpg

Sur le même tempo en course à pied, l'Américaine continue son bonhomme de chemin. La révolte se met en place derrière avec Rachel Klamer (Pbs), Lucy Hall (Gbr) et Joana Brown (Can). Lâchée juste avant T2, Emilie Morier se fait quant à elle rejoindre par l'Australienne Ashleigh Gentle. A l'issue de l'avant dernier relais, Katie Zaferes lance les Etats-Unis en toute première place avec une vingtaine de secondes sur le Canada, la Grande Bretagne et les Pays-Bas. L'Australie est cinquième à 48' tandis que Vincent Luis s'élance pour la France avec plus d'une minute de retard.

Maillon faible du relais Américain, Matt Mcelroy subit le retour du Canadien Alexis Lepage en natation. Les deux hommes s'élancent ensemble sur le vélo et semblent bien parti pour se disputer la victoire. Derrière, un regroupement entre la Grande Bretagne de Thomas Bishop, les Pays-Bas de Jorik Van Egdom et l'Australie de Jacob Birtwhistle s'opère. Leur retard est de vingt secondes. Lors d'un virage, Alexis Lepage glisse sur une bande blanche. Il se retrouve distancé par Matt Mcelroy et se fait rejoindre quelques kilomètres après par le groupe de chasse.

Australie__1_.jpg

Juste avant la dernière transition de l'épreuve, Matt Mcelroy voit le retour des poursuivants. Les cinq pays vont se jouer le titre sur la course à pied. Vincent Luis est trop loin pour laisser une chance à l'équipe de France. Surpris par un changement de voie de Jorik Van Egdom lors de la transition, David Bishop laisse partir ses adversaires. Le Canadien Alexis Lepage est le premier à craquer. Dans la dernière ligne droite, Jacob Birtwhistle lance une attaque décisive. Il donne à l'Australie son premier titre en relais. Les Etats-Unis obtiennent l'argent tandis que les Pays-Bas prennent le bronze devant la Grande Bretagne et le Canada. Grande battue, la France termine sixième devant l'Afrique du Sud.

Classement :

  1. 1 Australie 01:22:38 00:21:14 00:19:47 00:21:51 00:19:48
  2. 2 United States 01:22:42 00:21:14 00:19:38 00:21:24 00:20:28
  3. 3 Netherlands 01:22:47 00:21:23 00:19:49 00:21:21 00:20:17
  4. 4 Great Britain 01:22:52 00:21:15 00:19:52 00:21:35 00:20:11
  5. 5 Canada 01:23:04 00:21:30 00:19:35 00:21:26 00:20:35
  6. 6 France 01:23:49 00:21:24 00:19:25 00:22:37 00:20:24
  7. 7 South Africa 01:24:05 00:21:21 00:19:37 00:23:23 00:19:44
  8. 8 Switzerland 01:24:08 00:21:15 00:19:54 00:23:01 00:20:00
  9. 9 Nouvelle-Zélande 01:24:11 00:21:46 00:20:36 00:21:52 00:19:59
  10. 10 Allemagne 01:24:26 00:21:30 00:20:21 00:22:17 00:20:20
  11. 11 Japon 01:24:41 00:21:12 00:20:18 00:22:17 00:20:56
  12. 12 Espagne 01:25:02 00:21:28 00:20:07 00:22:32 00:20:57
  13. 13 Russie 01:25:03 00:21:22 00:20:43 00:22:27 00:20:32
  14. 14 Hongrie 01:25:15 00:21:49 00:20:32 00:22:20 00:20:35
  15. 15 Italie 01:25:24 00:21:29 00:20:03 00:22:55 00:20:59
  16. 16 Danemark 01:25:32 00:22:17 00:20:04 00:22:18 00:20:55
  17. 17 Belgique 01:25:50 00:21:14 00:19:44 00:24:11 00:20:42
  18. 18 Brésil 01:27:29 00:21:55 00:21:14 00:22:50 00:21:32
  19. LAP Autriche LAP 00:22:49 00:20:48 00:22:57 00:00:00
  20. LAP Mexique LAP 00:23:20 00:21:52 00:00:00 00:00:00