Le numéro de juillet de Triathlete est présent en kiosques depuis quelques jours. Dans celui-ci, le coach entraînement Benoît Valque (www.trainingattitude.com) a décidé de proposer aux lecteurs du magazine un plan Half en six semaines.

L’observation du milieu triathlétique montre que de plus en plus de pratiquants de sports d’endurance viennent au triathlon ... par la grande porte. Autrement dit, des sportifs que l’on pourrait qualifier « d’aguerris » souhaitent passer les étapes des épreuves sur distance S et M pour se lancer directement sur la dis- tance « Half Ironman ». La raison avancée est toujours la même : 1, 2 ou 3 heures d’effort c’est « trop court ».

Attirés par l’aura de la discipline et le challenge du « Long », ces sportifs d’endurance, parfois en marge des clubs, souhaitent avant tout relever un défi, et sont parfois simplement « de passage » dans le triple effort. Tantôt « touche-à-tout », tantôt attirés par un défi ponctuel, ils ont les capacités pour terminer un Half, mais doivent pour cela s’appuyer sur une certaine logique dans leur préparation. Notre choix s’est donc porté vers une préparation que nous pourrions définir comme : « réussir votre premier triathlon Half ».

La difficulté d’un tel choix rédactionnel est évidente : si nous ciblons une épreuve, et donc une date en particulier, la préparation exclut tous les triathlètes préparant une autre épreuve. C’est pourquoi nous allons établir une préparation de six semaines, sans date préétablies, qui pourra tout à fait convenir à ceux préparant le 70.3 de Vichy fin août (pas une minute à perdre dans ce cas !) qu’à ceux préparant le Natureman début octobre.

Aussi, même si cette trame est loin d’être une préparation individualisée, elle pourra s’adresser au plus grand nombre.

Le coach a souhaité aller encore un peu plus loin en proposant deux trames bien distinctes :

- D’un côté, une trame s’adressant à des sportifs qui sont plutôt cyclistes à la base (VTTiste, coureur de fédération, cyclosportif, ou non compétiteurs). Dès lors, la préparation va plutôt reposer sur la course à pied, puisqu’il faudra travailler le point faible. Les séances vélo reposeront essentiellement sur l’intensité (PMA notamment), de manière à compenser la baisse du volume par l’intensité.

- De l’autre une trame s’adressant à des sportifs qui sont plutôt coureurs à la base (sur route, marathoniens, trailers...). La préparation reposera donc davantage sur le vélo, qui sera le point faible, d’autant que sur Half le vélo représente souvent plus de 50 % du temps total de l’épreuve. En course à pied, les séances seront tournées vers le travail d’intensité (VMA notamment), de manière à tenter de conserver le niveau de pratique malgré la baisse du volume.

Dans les deux cas, la préparation va reposer sur quatre à cinq séances par semaine, de manière à ne pas augmenter significativement votre fréquence d’entraînement habituelle. Simplement, la répartition sera bien différente selon la trame choisie. En termes de volume horaire, nous nous situerons globalement entre 6 et 8 heures par semaine.

Vous découvrirez le programme des quatre premières en achetant Triathlete.