En l'absence de la formation Britannique, le tableau semble assez homogène pour la course féminine du Championnat d'Europe de Sprint. L'épreuve aura lieu le 24 juin à Düsseldorf en Allemagne.

Les favorites

Vendula Frintova (Rtc) : Souvent placée, rarement sacrée, la Tchèque commence à être une habituée aux places d'honneurs. Quatrième des championnats d'Europe Courte Distance lors des trois dernières éditions, elle peut envisager une meilleure issue sur format sprint. A 34 ans, elle fera figure de favorite avec sa solide expérience et ses belles performances.

Claire Michel (Bel) : Cinquième sur le Championnat d'Europe Courte Distance de Kitzbühel, la Bruxelloise n'a pas encore connue le goût de la victoire cette saison. Pourtant elle a obtenue sept top 10 sur les huit courses auxquels elle a prit part. Sa situation est similaire à celle de Vendula Frintova avec de belles courses mais beaucoup d'échecs au pied du podium. Elle peut toutefois tirer son épingle du jeu sur une course homogène

del_5693.jpg

Vendula Frintova sur la WTS de Yokohama

Jolanda Annen (Sui) : Victorieuse lors de la Coupe du Monde de Cagliari début juin et régulière au premier plan, la Suissesse de 25 ans s'affiche comme la digne héritière de Nicola Spirig. Excellente sur la course à pied, elle a effectué une belle remontée à Kitzbühel pour terminer sixième. Sur cette course ouverte, elle dispose des capacités pour s'imposer.

Rachel Klamer (Pbs) : Malgré une saison en dent de scie, elle a réussi à obtenir des résultats satisfaisants. Cela a débuté par des quatrièmes places lors de la coupe du monde de Cape Town et lors de la WTS Abu Dhabi même si elle s'est trouvée moins à l'aise pendant les étapes de Gold Coast et Yokohama. Sur ce Championnat d'Europe sprint, elle possède les qualités pou obtenir un podium malgré son irrégularité chronique.

del_5420.jpg

Rachel Klamer en T1 sur la WTS de Yokohama

Les outsiders

Kaidi Kivioja (Est) : Surprenante quatrième lors de la précédente édition du Championnat d'Europe Sprint, elle avait réussi à s'intercaler entre les Françaises Cassandre Beaugrand et Audrey Merle. Déficiente en natation, elle dispose de belle capacités en vélo et en course à pied. Le format sprint semble également mieux lui convenir que le Courte Distance. En cas de natation groupée, le podium peut être envisageable.

Anastasia Abrosimova (Rus) : Décevante l'an dernier à Châteauroux avec une douzième place, elle réalise un cru 2017 de meilleure facture. Sur le podium lors de la Coupe d'Europe de Quarteira, elle reste sur une huitième place satisfaisante lors du Championnat d'Europe de Kitzbühel.

GRAND-PRIX-DE-TRIATHLON-FFTRI-FILLE-À-DUNKERQUE-2017

Kaidi Kivioja sur le GP FFTRI à Dunkerque

Elena Danilova (Rus) : Comme sa compatriote Abrosimova, elle était passé à côté de sa course à Châteauroux. Cette année elle manque de références restant sur une douzième place à Kitzbühel. Excellente nageuse, elle est capable d'obtenir un podium si une échappée se forme.

La cote du week-end

Laura Lindemann (All) : Championne du monde U23, la jeune Allemande ne cesse de franchir les paliers. Deuxième lors de la Coupe du Monde de Chengdu pour son début de saison, elle a ensuite un peu déçu avec une 21e place à la WTS de Yokohama. Sans le costume de favorite, elle est capable de créer la surprise sur cette épreuve.

Le pronostic de Triathlete Magazine

  1. 1) Jolanda Annen (Sui)
  2. 2) Claire Michel (Bel)
  3. 3) Vendula Frintova (Rtc)
  4. 4) Rachel Klamer (Pbs)
  5. 5) Kaidi Kivioja (Est)
  6. 6) Laura Lindemann (All)
  7. 7) Anastasia Abrosimova (Rus)
  8. 8) Elena Danilova (Rus)

Format de l'épreuve

750 m de natation / 20 km de vélo / 5 km de course à pied