Douceur matinale, soleil et aucun nuage à l'horizon, les conditions de course de ce Polar Cannes International Triathlon 2017 étaient optimales à l'aube, du côté de Bijou Plage, pour les 1 200 athlètes (relais compris) attendus. Seule l'eau mesurée à 16°C pouvait en refroidir certains mais, pour la période, l'épreuve a connu par le passé température moins clémente.

CIT_2017_1-1.jpg

Cette 4e édition promettait sur le papier de belles batailles autant dans la course masculine que féminine avec les 52 pros engagés, et notamment les champions Allemands Sebastian Kienle et Andreas Raelert, les Frenchies Léo Bergère, Dorian Coninx, Bertrand Billard, Etienne Diemunsch chez les hommes et Michelle Vesterby, Emma Bilham ou encore Charlotte Morel chez les femmes. Un plateau costaud qui installe encore un peu plus cette épreuve comme le rendez-vous du début de saison européen, même si la plupart des athlètes arrive surtout pour réaliser de premiers efforts et tirer le bilan de la préparation au sortir de l'hiver.

CIT_2017_1-2.jpg

Bergère et Coninx plébiscités
Comme l'an dernier, la natation proposait deux boucles de 1 km. À la sortie à l'australienne, Robin Pasteur, comme souvent, menait un petit groupe composé de Dorian Coninx, Léo Bergère et Julien Pousson. Andreas Raelert pointait à 30, Kienle à 1' avec Etienne Diemunsch et Bertrand Billard. Un kilomètre plus tard, Pasteur sortait en tête avec Dorian Coninx dans ses pieds, puis Léo Bergère à 6 et Maurice Clavel à 9. Premier frisson pour les suiveurs et spectateurs qui attendaient beaucoup des deux athlètes WTS de l'Équipe de France pour emballer la course. C'était chose faite, puisqu'Etienne Diemunsch, le vainqueur sortant, pointait à 1'30 et le trio Kienle-Billard-Raelert à 2'50.

CIT_2017_2-1.jpg
Pasteur devance Bergère à la sortie de l'eau.

Le vélo promettait alors une belle bagarre, la jeunesse étant à l'avant de la course et les palmarès éloquents plus en arrière. C'était sans compter sur la puissance de l'Allemand Sebastian Kienle. Sur son Scott Foil munis de simples prolongateurs, le champion du monde Ironman 2014 et 70.3 2012 et 2013 a fait parler toute sa puissance. Revenu dans la roue de Diemunsch dès le pied du Tanneron (km 17), il a mis la machine en route pour déposer tout le monde et rattraper en tête les deux copains Bergère et Coninx. Au pointage du km 56, à Saint-Cézaire, il possédait même 6'' d'avance sur Bergère, 1'30 sur Coninx et 4' sur son compatriote Maurice Clavel. Derrière, Billard, Diemunsch et Raelert pointaient encore plus loin.

CIT_2017_1-4.jpg
Sebastian Kienle.

CIT_2017_2-2.jpg
Léo Bergère (Saint-Jean-de-Monts Vendée Triathlon) a tenu la dragée haute au champion allemand jusqu'au km 60 à vélo.

Avec une classe d'écart, Sebastian Kienle a maintenu la pression à vélo et creusé l'écart sur le parcours retour semé d'embûches, comme l'ont souligné l'ensemble des concurrents. À T2, il posait seul le vélo avec un gouffre de 4' devant Bergère et 7' sur un duo composé de Maurice Clavel et Dorian Coninx, en légère difficulté sur la fin du parcours vélo.

Kienle imbattable
Fort de cette avance, le champion allemand aurait pu gérer son effort, mais il a mis un point d'honneur à augmenter son écart, malgré la très belle résistance de Léo Bergère pour le plus grand plaisir de l'assistance sur le tout nouveau parcours à pied mis en place par l'organisation autour du parc de Bijou Plage. Auteur d'une remontée victorieuse en 2016, Etienne Diemunsch n'a pu refaire le même exploit, mais l'Auvergnat a été l'auteur de la meilleure course à pied bouclant les 16 km en 51'18 et reprenant les deux athlètes qui le précédaient (Clavel et Coninx).

CIT_2017_1-5.jpg
Pas de concurrence pour Sebastian Kienle tout au long de la course à pied.

Au final, Sebastian Kienle s'impose sans contestation en 3h53'33 devant son valeureux challenger Léo Bergère à 6'03 et Etienne Diemunsch à 7'09.

CIT_2017_1-7.jpg
Le podium 2017 : 1. Kienle. 2. Bergère. 3. Diemunsch.

Morel et Thams sortent en tête
Chez les femmes, les prétendantes à la victoire était nombreuses. Michelle Vesterby, notamment, Emma Bilham, mais aussi la locale Charlotte Morel pour le lancement de sa saison 2017 et qui faisait la Une des journaux cannois. Comme à son habitude et douée de grandes qualités dans l'eau, la sociétaire de l'AS Monaco Tri a pris les devants en natation. Devancée par Line Thams à mi-parcours pour la sortie à l'Australienne, elle est tout de même sortie en tête après les 2 km, Line Thams dans ses pieds, suivies par Camille Donat (Montreuil sur Mer) quelques secondes plus tard. À noter qu'avec un chrono de 26'32, Charlotte Morel sort 9e de l'eau, devançant par exemple Kienle, Raelert ou encore Billard.

CIT_2017_1-3.jpg
Charlotte Morel sort de l'eau en tête. Juste derrière elle, Line Thams.

Si Johanna Daumas Carrier (ONN) a limité la casse en 27'17, les deux favorites la Danoise Michelle Vesterby et la Suissesse Emma Bilham sont sorties à deux minutes de la tête de course. C'est pourtant cette dernière qui va animer le reste de la journée. Emma Bilham aime lorsque le parcours vélo grimpe (2e des Ironman de Nice et Suisse en 2016) et le profil de circuit du Polar Cannes International Triathlon va mettre en valeur ses qualités. Revenue sur Charlotte Morel dès le Tanneron, la Suissesse continue sa remontée et pointe en leader de la course au km 56 (point intermédiaire de Saint-Cézaire) avec... 6' d'avance sur sa concurrence. Ce one woman show va se poursuive jusqu'à T2 où elle pose son vélo en tête et s'élance pour les 16 km de course à pied. Excellente cycliste, Charlotte Morel pose néanmoins le sien avec 8' de retard.

CIT_2017_2-3.jpg
La Suissesse Emma Bilham a réalisé un festival à vélo.

CIT_2017_2-4.jpg
Charlotte Morel, sur des routes qu'elle connaît par coeur.

Autant dire que la course est normalement déjà jouée, à moins d'une fringale ou d'un vrai coup de mou en tête de course. Ce ne sera pas le cas et Emma Bilham file vers sa première victoire 2017 en 4h31'14 devant Charlotte Morel en 4h38'13''. Belle troisième place de la sociétaire de l'Olympique Nice Natation Johanna Daumas Carrier en 4h41'01.

CIT_2017_1-6.jpg Malgré de mauvaises sensations en course à pied, Emma Bilham n'a pas eu à s'inquiéter pour le victoire.

CIT_2017_1-8.jpg
Victoire d'Emma Bilham.

CIT_2017_2-9.jpg
Johanna Daumas Carrier prend une belle 3e place.

Déclarations
Sebastian Kienle (1er) : « Cette course est un régal, c'était une magnifique journée avec un parcours vélo difficile comme c'était annoncé. Je suis très content de cette victoire pour lancer ma saison, c'était l'occasion idéale. »

Léo Bergère (2e) : « J'étais surpris d'apparaître parmi les favoris, mais ça fait plaisir, tout comme les nombreux encouragements durant le parcours de course à pied. Au km 56, j'étais encore avec Kienle, mais il roulait tout de même beaucoup trop vite. C'est bien de venir sur du plus long pour notre préparation. »

Etienne Diemunsch (3e) : « Refaire la même remontée que l'an dernier était difficile cette année, même si j'ai des qualités en course à pied. Ce nouveau circuit est intéressant avec pas mal de relance notamment pour moi le crossman, mais je préfère que je peux dérouler et envoyer ma foulée. Je suis tout de même très satisfait de ma course. J'aurais signé ce matin pour une 3e place. Quand Kienle est parti dans le Tanneron, c'était impressionnant. »

Bertrand Billard (7e) : « C'était une course pour évaluer mon niveau avec la préparation de début d'année. Je termine fatigué, je n'ai pas très bien nagé, surtout que mon groupe a pas mal rallongé après une erreur d'orientation. Je reste assez content car l'objectif, c'est Aix, dans 4 semaines, pas avant. »

Dorian Coninx (8e) : « Les encouragements tout au long de la course à pied font vraiment du bien, mais j'ai été pris de crampes dans les mollets et elles ne sont pas passées. La fin de course a donc été très difficile. »

Emma Bilham (1re) : « Je sus surprise mais hyper heureuse car j'ai raté mon début de saison après la 12e place au 70.3 Dubai et ma 5e sur l'Ironman Nouvelle-Zélande. Pour moi, il faut que ça grimpe et c'est vrai que le profil de cette épreuve pouvait tout à fait me convenir et aujourd'hui j'ai très bien roulé. Par contre, je n'ai pas très bien couru, j'ai coulé, j'avais l'impression d'avoir laissé mes jambes sur le vélo ! Maintenant, je serai au 70.3 Pays d'Aix, puis au VentouxMan et normalement Ironman France Nice. »

Charlotte Morel : (2e) « Pour une reprise, j'ai vécu une super journée, dans des conditions magnifiques et sur des routes que je connais par cœur. Avec ce podium, ma saison se lance bien, même si j'ai éprouvé quelques difficultés à vélo. »
CIT_2017_2-8.jpg

Les Top10 2017
Hommes

  • 1. Sebastian Kienle (All), 3:53'33
  • 2. Léo Bergère ( Fra), 3:59'36
  • 3. Etienne Diemunsch (Fra), 4:00'42
  • 4. Maurice Clavel (All), 4:01'28
  • 5. Andreas Raelert (All), 4:02'09
  • 6. Bart Aernouts (Bel), 4:05'25
  • 7. Bertrand Billard (Fra), 4h06'47
  • 8. Dorian Coninx (Fra), 4:07'07
  • 9. Kevin Maurel (Fra), 4:08'50
  • 10. Kevin Rundstadler (Fra), 4:12'06

Femmes

  • 1. Emma Bilham (Sui), 4:31'14
  • 2. Charlotte Morel (Fra), 4:38'13
  • 3. Johanna Daumas Carrier (Fra), 4:41'01
  • 4. Michelle Vesterby (Dan), 4:42'57
  • 5. Tine Holst (Dan), 4:44'31
  • 6. Céline Bousrez (Fra), 4:46'51
  • 7. Line Thams (Dan), 4:47'03
  • 8. Camille Deligny (Fra), 4:53'45
  • 9. Hélène Froehlich (Fra), 5:10'25
  • 10. Céline Bastien (Fra), 5h14'42

CIT_2017_1-9.jpg
Le nouveau parcours de course à pied a ravi les acteurs comme les spectateurs.