La 12e édition de l'Ironman Afrique du Sud a livré son verdict avec les succès de Daniela Ryf, impériale, et de Ben Hoffman. Si la Suissesse inscrit pour la première fois son nom au palmarès, l'Américain a quant à lui réussi à conserver son titre.

Victorieuse en janvier de l'Ironman 70.3 Dubai, Daniela Ryf n'en finit plus de gagner et d'ôter tout suspense aux épreuves dont elle prend le départ. Seul le championnat du monde 70.3 2016 organisé à Mooloolaba en Australie et dont elle avait pris une surprenante 4e place fait tâche sur son CV depuis 2014. Bref, la Suisse tient une perle et celle-ci ne laisse que des miettes à ses adversaires.

Ryf évidemment
Sortie de l'eau en tête aux côtés de l'Allemande Julia Grayer et juste devant la Britannique Susie Cheetham, le tout en moins de 54' pour les 3,8 km de natation, Daniela Ryf a comme à son habitude effectué un gros vélo en 4h50 pour distancer toutes ses adversaires. Seule la Finlandaise Kaisa Lehtonen et l'Allemande Julia Gajer ont limité les dégâts, mais cette dernière allait complètement exploser sur la course à pied avec un marathon bouclé en 4h. À l'avant de la course, Ryf et Lehtonen seront les deux seules à passer sous la barre des 3h (2h57 pour Ryf et 2h59 pour Lehtonen) et prennent les deux premières places de l'épreuve, accompagnée sur la boîte par Susie Cheetham, 2e en 2016.

Côté tricolore, Jeanne Collonge prend la 8e place après avoir légèrement craqué dans les trois derniers kilomètres du marathon. Une petite déception, mais une prestation générale qui a cependant satisfait la Niçoise : « Je suis heureuse d'avoir pu faire ma course, en restant dans ma bulle, et d'avoir pu en profiter jusqu'au bout. Les trois derniers kilos du marathon sont encore ma bête noire, je perds 2 places, mais ça me plaît de savoir qu'il y a encore des choses à apprendre ! Dommage, la 4e place n'était vraiment pas loin, mais je ne pouvais pas faire mieux ! », a-t-elle déclaré sur son compte Facebook.

Autre Française au départ, Marion Genêt obtient la 13e place. Sortie de l'eau en 58', soit 1' devant Jeanne Collonge, elle a également fait jeu égal sur la partie vélo (5h03 contre 5h05 pour Jeanne) avant de payer quelques peu ses efforts en course à pied et de boucler son marathon en 3h42 (3h16 pour Jeanne).

CR_IM_AFS-2.jpg

Hoffman, conserve sa couronne
Chez les hommes, les prétendants à la victoire étaient plus nombreux. On attendait notamment Frederik Van Lierde, mais le Belge n'a jamais était dans le bon tempo. Victime du vol de son portable par une bande lors d'un entraînement quelques jours avant la course, il a affirmé n'avoir pas été dans les meilleures conditions psychologiques pour appréhender l'effort le jour-J.

Un trio prenait la tête à T1, composé de l'Australien Josh Amberger (48'02), du Britannique Harry Wiltshire et du Hongrois Balazs Csoke. Un peloton suivait derrière à 1' avec Nils Frommhold, Fred Van Lierde, Giulio Molinari, Ben Hoffman, Jan Van Berkel, Kyle Buckingham, James Cunnama et Cameron Wurf. C'est d'ailleurs ce dernier qui effectuait le meilleur vélo en 4h20 et atteignait T2 en tête devant le duo Nils Frommhold et Ben Hoffman à 2', puis Josh Amberger à 7'43 et Jan Van Berkel à 8'11. Finalement, l'homme de tête allait craquer (marathon en 3h11), laissant la bataille pour la victoire entre l'Allemand Frommhold et l'Américain Hoffman. À ce petit jeu, ce dernier et tenant du titre conservait sa couronne grâce à un super chrono en 2h42 juste devant son adversaire en 2h43.

Le Britannique David McNamee complète le podium. Kyle Buckingham, premier Sud-africain, signe le 4e temps et Fred Van Lierde prend une décevante 7e place, tout comme l'autre Sud-Africain attendu James Cunnama, 10e.

TOP10
Hommes

  • 1. HOFFMAN, Ben (USA), 49:14 04:22:33 02:42:52 07:58:40
  • 2. FROMMHOLD, Nils (DEU), 49:05 04:22:31 02:43:43 07:59:30
  • 3. MCNAMEE, David (GBR), 49:09 04:28:45 02:45:36 08:07:31
  • 4. BUCKINGHAM, Kyle (ZAF), 49:15 04:28:38 02:47:09 08:08:58
  • 5. Van Berkel, Jan (CHE), 49:12 04:28:41 02:50:46 08:12:35
  • 6. STEIN, Boris (DEU), 53:57 04:23:49 02:54:05 08:16:12
  • 7. VAN LIERDE, Frederik (BEL), 49:05 04:28:32 02:57:02 08:19:10
  • 8. MOLINARI, Giulio (ITA), 49:07 04:28:34 02:59:16 08:21:09
  • 9. VISTICA, Andrej (HRV), 53:53 04:34:43 02:50:01 08:23:21
  • 10. CUNNAMA, James (ZAF), 49:10 04:28:47 03:02:46 08:24:42

Femmes

  • 1. RYF, Daniela (CHE), 53:48 04:50:50 02:57:27 08:47:02
  • 2. LEHTONEN, Kaisa (FIN), 55:29 04:53:03 02:59:10 08:52:26
  • 3. CHEETHAM, Susie (GBR), 53:56 04:57:43 03:08:36 09:04:49
  • 4. STIENEN, Astrid (SHN), 1:01:07 05:01:42 03:16:52 09:24:37
  • 5. FRADES, Gurutze (ESP), 1:00:37 05:11:20 03:08:02 09:24:59
  • 6. KONSCHAK, Katja (DEU), 53:57 05:09:48 03:15:01 09:25:40
  • 7. TONDEUR, Alexandra (BEL), 58:37 05:08:06 03:13:09 09:26:29
  • 8 COLLONGE, Jeanne (FRA), 59:47 05:04:58 03:16:09 09:27:18
  • 9. BARTLETT, Nikki (GBR), 58:40 05:03:09 03:19:59 09:27:49
  • 10. Grohmann, Katharina (DEU), 1:10:04 05:05:47 03:08:56 09:29:20
  • ...
  • 13. GENÊT, Manon (FRA), 58:44 05:03:36 03:42:29 09:50:32

CR_IM_AFS-1.jpg
Le départ au soleil levant sur Nelson Mandela bay.