La coupe du monde de Mooloolaba a souvent réussi aux Français. Respectivement lauréats en 2012 et 2015, Laurent Vidal et David Hauss figurent, par exemple, au palmarès de cette épreuve.

Mooloolaba_Hauss.jpg

Une chose est sûre : ils n'auront pas de successeurs cette année. Aucun Bleu ne figure, en effet, parmi les engagés.

Peu de ténors ont d'ailleurs choisi de s'aligner sur cette épreuve. Une semaine après la WTS d'Abu Dhabi, les stars du triathlon mondial ont préféré recharger leurs accus.

Il reste malgré tout quelques athlètes de qualité.

Chez les hommes, le favori de la course sera Crisanto Grajales, 12e des JO de Rio. Décevant la semaine dernière à Abu Dhabi (21e), le Mexicain sera avide de revanche. Ses principaux rivaux seront le Hongrois Gabor Faldum (20e des JO de Rio), l'Australien Drew Box (17e à Abu Dhabi) et les Américains Kevin McDowell (18e de la WTS d'Edmonton l'an passé) et Tony Zaferes (3e du Mondial d'aquathlon en 2016).

Le public australien devrait s'intéresser beaucoup plus à la compétition féminine. On s'attend, en effet, à un match pour la victoire entre deux concurrentes locales, Ashleigh Gentle (2 podiums en WTS en 2016) et Emma Jackson (1 Top 10 en WTS en 2016).

Mooloolaba_Gentle.jpg

L'excellente nageuse espagnole Carolina Routier (24e à Abu Dhabi) essaiera de s'immiscer dans le duel entre Australiennes.

Format de la course : 1 500- 40-10

Départ des courses :

  • - femmes : samedi 11h30 (vendredi 2h30 heure française)
  • - hommes : samedi 14h30 (vendredi 5h30 heure française)