Après Châteauroux en octobre dernier, les championnats de France de Bike & Run avaient élu domicile à Calais ce week-end.

Si le thermomètre affichait 10°, le ressenti était tout autre. La faute au vent et à un taux d'humidité très perceptibles en front de mer. Pour cette 16ème édition de leur traditionnel Bike and Run et l'accueil du championnat national, les organisateurs (le Côte d'Opale Triathlon et le Service des Sports de la Ville de Calais) avaient concocté un nouveau parcours. Plus varié que les précédents, celui-ci ajoutait au traditionnel sable de la plage des parties plus ou moins roulantes sur des chemins mêlant sable (encore), herbe et stabilisé, agrémentées de quelques difficultés techniques.

Le premier coup de pistolet libérait les équipes féminines et mixtes à l'heure du déjeuner. Les plus rapides à se mettre en action furent Marion Legrand et Tom Maisonobe (Stade Français) et, à aucun moment, la supériorité des médaillés d'or 2015 et d'argent 2016 ne fut remise en question.

Le seul duo qui aurait pu rivaliser sur le papier était constitué de Laurane Meyers et Anthony Flinois, connus pour être d'excellents rouleurs. Mais, si les sociétaires du club local parvinrent à s'accrocher au premier tour, qu'ils bouclaient avec 15" de retard, ils furent irrémédiablement lâchés lors des deux autres : 1'43 à l'arrivée. Le bronze, disputé entre Benoît Ramé – Julie Kahn (TC Montreuillois) et Anaïs Martin – Romain Maurel (Neuves Maisons Triathlon 54), revint finalement à ces derniers.

Du côté des Masters, le duo Nadine et Pascal Schuler (VC Eckwersheim) a réédité son succès de 2016, dominant nettement l'épreuve dans cette catégorie et se classant à une excellente 4ème place au scratch. Leurs dauphins sont Claudine Podvin – Olivier Carrier (TC Montreuillois), les seuls ayant semblé être en mesure de représenter une relative menace pour eux, et Sophie Costa – Yann Lemaire (US Ham).

Doublé chez les féminines

Le précédent championnat national ayant été organisé en octobre, il aurait été frustrant de ne s'enorgueillir d'un titre national que l'espace de cinq mois ! Aussi le binôme Virginie Loyer – Florence Cucheval prit-il résolument la tête avec l'ambition de ne jamais la lâcher. Tout fonctionnait parfaitement pour le club de Lys Calais Triathlon, avec Lina Level et Céline Barrois qui suivaient leurs partenaires à distance… jusqu'à ce coup de théâtre dans le dernier des trois tours de 6 km, qui voyait les deux vélos être victimes de crevaisons. Sans grand dommage pour les leaders qui conservaient leur titre grâce à l'avance acquise au préalable. Déception en revanche pour leurs copines qui perdaient l'argent au profit de Vanessa Morgeon – Laurence Buffet Senelle (Charleville Triathlon Ardennes). Chez les Masters, Valérie Graziani et Christine Vellutini (CLES Gardanne), 5èmes au scratch, remportaient aisément le titre, devant Sophie Laneres – Sylveline Dufourt (US Palaiseau) et Carole Vallée – Florence Arnoult (AAS Fresnes).

Suspense chez les messieurs

Jusque là, les titres avaient échappé au Côte d'Opale Triathlon Calais Saint-Omer, club leader dans la région et souvent titré au niveau national. Mais on sentait bien que, sauf incident, son heure avait sonné quand fut donné le départ de l'épreuve masculine, avec deux binômes très forts sur le papier : Victor Steelandt – Nicolas Baroux, duo inédit composé de deux duathlètes issus du cyclisme, et Julien Dequidt – David Leclercq, eux aussi excellents duathlètes mais ayant davantage de vécu en bike and run. Le premier tour, très rapide, permit de dégager quatre équipes séparées de seulement 18 secondes, dans l'ordre : Julien Dequidt – David Leclercq (COT), Victor Steelandt – Nicolas Baroux (COT), Alexandre Klein – Martial Schmidt (VC Eckwersheim) et Rémi Ledez – Guillaume Heneman (Gravelines Tri). Sur les deux tours suivants, ce sont ces derniers cités, considérés comme outsiders (plutôt spécialistes respectivement de course nature et de triathlon et associés pour la première fois), qui allaient surprendre en remontant à la 3ème place à l'issue de la 2ème boucle et à la 2ème à l'arrivée, en réalisant le dernier tour le plus rapide de tous les athlètes présents. Julien Dequidt et David Leclercq ont donc brillamment remporté leur premier titre national, devant les Gravelinois (à 39") et leurs partenaires du COT (à 1'01).

Si cette course toutes catégories nous a donc réservé quelques incertitudes, que dire du rebondissement final chez les Masters ? Alors que tout le monde voyait les Vittelois Benoît Riegel et Anthony Coupas conquérir un 4ème titre consécutif (33" d'avance au 1er tour, 37 au 2ème), les Montreuillois Michel Lelièvre et Frédérique Charley réalisaient un dernier tour de folie et venaient rageusement coiffer leurs rivaux sur le poteau ! 2èmes en début de course, puis doublés par les futurs vainqueurs, les Strasbourgeois Laurent Winkel et Eric Mathieu les ont accompagnés sur le podium.

En comparaison avec les 2 médailles d'or et 2 d'argent obtenues à Châteauroux en 2016, le Côte d'Opale Triathlon n'a peut-être pas autant brillé à la maison qu'il l'avait sans doute espéré. Mais le bonheur était malgré tout de mise en fin d'après-midi, avec une médaille d'or récompensant deux fidèles du club et une organisation réussie qui a attiré 73 équipes sur le championnat et 122 sur les épreuves annexes.

Vous retrouverez ci-dessous les résultats complets :

http://bit.ly/2mLWgWH