Créé en 2006, le triathlon EDF Alpe d'Huez fêtera sa 12e édition du 24 au 28 juillet.

Dans son numéro de février, Triathlete a retenu 21 moments forts vécus (le nombre de virages de la célèbre montée) durant toutes ces éditions. Nous les développerons un à un sur ce site chaque semaine. Le focus numéro trois est le suivant : Chrissie Wellington, la légende à la hauteur de la légende.

Une grande dame du triathlon mondial. Bien qu'ayant pris sa retraite il y a 5 ans, Chrissie Wellington reste dans toutes les mémoires des amateurs de triple effort. Quadruple championne du monde Ironman, la Britannique enchantait les observateurs tant par ses performances extraordinaires que par son incroyable gentillesse.

Les organisateurs du triathlon de l'Alpe d'Huez ont pu juger de ses qualités humaines lors de ses deux participations à leur épreuve en 2007 et en 2008.

Sur le plan sportif, c'est son 2e succès qui a marqué les esprits. En juillet 2008, Chrissie Wellington ne comptait alors qu'un titre de championne du monde à son palmarès, décroché neuf mois auparavant. Au départ de cette 2e édition du triathlon de l'Alpe d'Huez, certains de ses supporters se posaient quelques questions à son sujet : " allait-elle avoir totalement récupéré de ses efforts de sa victoire sur l'Ironman de Francfort trois semaines auparavant.". Ils allaient vite être rassurés.

Voici le résumé de la course paru sur le site www.triathlete.fr le soir même de la course :

" Après 2,2 km de natation, le premier à sortir de l'eau, après 26'15, était Cyrille Mazure, talonné à 5'' par le Brésilien Marcus Ornellas et le Britannique Stephen Bayliss. Il fallut attendre 3'42 pour voir apparaître Chrissie Wellington. La Britannique effectuait ensuite un parcours vélo de folie, qui lui permettait de doubler pas mal de garçons. Son temps vélo n'était finalement supérieur que de 5' au meilleur cycliste, Marcus Ornellas. Chrissie abordait donc la course à pied avec un retard de 9'.

Sur 22 km entre 1 800 m et 2 000 m d'altitude tout est possible. Chrissie Wellington le démontrait en reprenant plus de 7' à l'homme de tête grâce au 2e meilleur chrono à pied (1h46'34). Seul Stephan Bayliss a couru plus vite qu'elle (1h30'52). Seul hic pour le Britannique : sa compatriote lui avait pris 28' lors du vélo.

Si le parcours pédestre avait été un poil plus long, Chrissie aurait peut-être remporté l'épreuve.

En tout cas, elle conserve son bien chez les femmes devant deux Françaises : Alexandra Louison et Audrey Cléau, pointées respectivement à 25' et 34' de l'Anglaise."

En 2015, la Britannique est revenue à l'Alpe d'Huez, mais en tant que spectatrice. Comme à l'accoutumée, sa bonne humeur était communicative.

Les podiums

Hommes

  • 1 Marcus Ornellas (Bré) 6h17'02
  • 2 Romuald Lepers (Beaune) 6h24'59
  • 3 Sébastien Stalder (Triath'Lons) 6h26'19

Femmes

  • 1 Chrissie Wellington (Gbr) 6h18'25
  • 2 Alexandra Louison (Cesson) 6h43'54
  • 3 Audrey Cléau (Triathl'Aix) 6h52'18