Et c'est reparti pour un tour. La série championnat du monde (WTS) frappera ses trois coups ce vendredi à Abu Dhabi. Ce sont les filles qui ouvriront le bal en premier (NDLR : la course masculine aura lieu le lendemain) sur un format CD (1 500-40-10).

Cette année, la compétition féminine sera marquée par de nombreuses absences.

Pour cause de maternité, quatre filles présentes dans le Top 20 des JO de Rio font l'impasse sur l'année 2017 : la championne olympique Gwen Jorgensen, la vice-championne olympique Nicola Spirig, la Néo-Zélandaise Nicky Samuels (13e) et la Britannique Helen Jenkins (19e).

En leur absence, la Bermudienne Flora Duffy aborde le circuit avec la pancarte de grande favorite.

Mais après une rentrée victorieuse lors de la coupe du monde de Cape Town, la championne du monde a préféré l'impasse sur cette première étape. D'autres athlètes de renom ont retardé leur rentrée : les Britanniques Vicky Holland et Non Stanford (respectivement 3e et 4e des JO de Rio), la Chilienne Barbara Riveros (5e des JO de 2016) et l'Australienne Emma Moffatt (6e des JO de Rio).

En l'absence de la Flora Duffy, cette première étape s'annonce particulièrement ouverte. Plusieurs concurrentes sont en mesure de briguer la victoire. À commencer par la lauréate de l'an passé, Jodie Stimpson, 7e du classement final du circuit 2016.

Abu_Dhabi_Stimpson.jpg

En forme avancée comme l'atteste sa 3e place lors de la récente victoire coupe du monde de Cape Town, la Japonaise Ai Ueda (3e du circuit l'an passé) devrait être la principale rivale de la Britannique. Ayant également effectué sa rentrée (victoire lors du triathlon d'Antigua), la Néo-Zélandaise Andrea Hewitt (6e du classement final du circuit 2016) arrivera également avec des repères sur la course.

Mais celle qui pourrait tout aussi bien remporter la mise est l'Amérique Katie Zaferes, (4e de la série en 2016 et lauréate de l'étape d'Hambourg), capable du meilleur comme du pire.

Quatre autres concurrentes ont les armes pour accéder au podium : l'Américaine Sarah True (3e du circuit en 2015), la Britannique India Lee (championne d'Europe), l'Australienne Charlotte McShane (8e du circuit en 2016) et la Néerlandaise Rachel Klamer (4e à Cape Town il y a quinze jours).

Une seule Française est engagée sur cette course, Emmie Charayron. La néo-grayloise fera son grand retour sur le circuit après 11 mois d’absence sur le circuit WTS, à cause d'une blessure, qui l’avait empêchée de participer aux Jeux Olympiques.

Emmie aborde cette course sans certitudes : « La WTS d'Abu Dhabi est ma première course depuis mon intervention chirurgicale. Je viens valider le travail de reprise. Un bon ou un mauvais résultat sera analysé, mais ne remettra pas en question mon orientation de travail. Je veux surtout continuer de construire un niveau, sereinement », a déclaré Emmie, qui avait obtenu une belle 6e place l'an passé sur cette course.

Départ de la course : vendredi 15h55 (12h55 heure française)

La course sera retransmise en différé sur la chaîne L'Équipe dimanche à 16 h.