Un match Espagne-Afrique du Sud. Voilà à quoi devrait ressembler la première étape de la WTS masculine (série championnat du monde), qui se déroulera samedi à Abu Dhabi sur un format Courte Distance.

En l'absence des frères Brownlee, quatre candidatures, qui émanent des deux pays cités ci-dessus, semblent se détacher.

Champion du monde en titre, Mario Mola est bien décidé à conserver sa couronne. Lauréat de cette même course l'an passé, l'Espagnol apprécie les parcours proposés par les organisateurs. Il aura néanmoins un désavantage par rapport à ses principaux rivaux : il n'a pas encore effectué sa rentrée en 2017.

Son prédécesseur au palmarès, Javier Gomez, a lui déjà une course dans les jambes, mais sur une distance plus longue. Lauréat de l'Ironman 70.3 d'Abu Dhabi il y a un mois, l'Espagnol n'a pas pris part à une WTS depuis le 11 juin 2016 à Leeds. La faute à un accident à vélo qui l'a privé des JO. Nul doute qu'il fera tout pour montrer aux autres que le patron est de retour.

Les deux Africains du Sud ont, eux aussi, déjà effectué leur rentrée. Richard Murray et Henri Schoeman ont, en effet, pris les deux premières étapes de la coupe du monde de Cape Town il y a quinze jours. Murray a ainsi pris sa revanche sur son coéquipier qui l'avait privé de médaille à Rio.

RIO 2016 OLYMPIC GAMES TRIATHLON

Sur le papier, Vincent Luis, 7e des JO de Rio, est en droit de lutter avec ce quatuor. Blessé à la cheville durant sa préparation, le Génovéfain aborde toutefois cette course sur la pointe des pieds : " je suis de retour sur le circuit WTS. Ma dernière course remonte à 2015 avec la grande finale de Chicago. Le but premier est de retrouver mes marques et de voir où j'en suis dans ma préparation. Cette année, l'objectif est de prendre le départ des courses et d'aller se confronter aux autres." Nul doute que sa 7e place lors des championnats de France de cross l'aura remis en confiance.

Sont également en mesure de terminer dans le Top 5 de cette course l'Espagnol Fernando Alarza (3e de la série en 2016), le Mexicain Crisanto Grajales (7e de la série en 2016) et le Portugais Joao Pereira (5e en 2016).

Côté bleu, les deux sélectionnés olympiques Dorian Coninx et Pierre Le Corre essaieront de se hisser dans le Top 10. " Je suis arrivé sur place il y a dix jours pour m'acclimater à la chaleur et aborder la course le plus sereinement possible. Je me sens bien, l'hiver s'est bien passé et je suis content de reprendre la compétition. Abu Dhabi sera un premier test pour voir où j'en suis. Je pense être dans un bon état de forme, de quoi me permettre d'obtenir de bons résultats", a déclaré le premier nommé.

Également sur la ligne de départ, Aurélien Raphaël est capable, dans un grand jour, de créer un exploit (3 Top 10 l'an passé).

Quant à Léo Bergère, qui effectuera ses débuts sur WTS, il sera surtout là pour acquérir de l'expérience.

Départ de la course : samedi à 15h55 (12h55 heure française).

La course sera retransmise en différé sur l'Équipe 21 à 16h00.