Le superbe match à trois tant attendu n'aura pas lieu. Forfait de dernière minute suite à une blessure à la cheville contractée suite aux interrégionaux de cross dimanche dernier, Vincent Luis ne défiera finalement pas les Sud-Africains Henri Schoeman et Richard Murray lors de la coupe du monde de Cape Town ce samedi.

C'est bien dommage car cette course aurait permis au Français de tenter de prendre sa revanche sur les deux Springboks qui l'avaient devancé de quelques places lors des JO de Rio (NDLR : Schoeman 3e, Murray 4e et Luis 7e).

En l'absence de Vincent, la victoire ne devrait pas échapper aux locaux.

Respectivement 4e et 5e du classement final du circuit WTS, Schoeman et Murray semblent nettement supérieurs à leurs rivaux.

L'Afrique du Sud pourrait même truster toutes les marches du podium ce samedi. Excellent 11e lors de la finale WTS à Cozumel, le jeune Wian Sullwald peut être sublimé par le fait d'évoluer sur ses terres.

Sont également en mesure de viser une place sur la boîte l'Allemand Jonathan Zipf (2 Top 10 en WTS en 2016), le Canadien Matthew Sharpe (11e de la WTS d'Edmonton), le Néerlandais Jorik Van Egdom (champion du monde U23), l'Espagnol Antonio Serrat Seoane (20e de la finale WTS à Cozumel).

Sans oublier nos Bleus Anthony Pujades et Raphaël Montoya s'ils fournissent leur meilleur valeur (7e de la WTS d'Hambourg en 2015 pour le premier nommé, 25e place de la WTS de Leeds en 2016 pour le second nommé).

Chez les femmes également, un duel semble se dessiner pour la victoire. Il devrait opposer la Japonaise Ai Ueda (3e du classement final de la WTS en 2016) et la Néerlandaise Rachel Klamer (10e des JO de Rio).

Comme pour les hommes, la lutte pour la dernière place sur le podium s'annonce serrée.

La Suissesse Jolanda Annen (14e des JO de Rio) et les Britanniques Lucie Hall (championne d'Europe Sprint) et Jessica Learmonth (10e de la WTS de Leeds en 2016) semblent les plus à même de décrocher le bronze.

Et pourquoi pas un exploit de l'une des quatre Bleues engagées Cassandre Beaugrand (2 Top 10 en coupe du monde), Émilie Morier (11e à Tiszaujvaros en 2016), Margot Garabedian (15e place à Chengdu en 2016) et Sandra Dodet (3e du Mondial U23) ?

RIO 2016 OLYMPIC GAMES TRIATHLON WOMAN

L'épreuve se déroulera sous la forme d'un Sprint (750 m de natation, 20 km de vélo soit 4 tours de 3,8 km et 5 km de course à pied soit 2 boucles de 2,5 km).

Les femmes seront les premières à s'élancer sous les coups de 13h45 ce samedi (12h45 heure française).

Les hommes se présenteront, quant à eux, sous les ordres du starter à 15h30 (14h30 heure française).