Le roi Gomez est de retour. Privé de JO de Rio à la suite d'une chute à vélo à l'entraînement quelques semaines avant la course, le quintuple champion du monde CD a effectué un retour victorieux ce matin lors de l'Ironman 70.3 de Dubai.

L'Espagnol succède à un autre grand nom du triathlon mondial, Jan Frodeno. Chez les femmes, comme prévu, Daniela Ryf a conservé son titre sans grand souci.

Dubai_arrive_e_Ryf.jpg

La course n'a pas été un long fleuve tranquille pour Javier Gomez. Sorti de l'eau dans le groupe de chasse avec une trentaine de secondes de retard sur l'Australien Josh Amberger, l'Espagnol a, ensuite été distancé à vélo, rejoignant T2 (avec Bertrand Billard à ses côtés) avec un retard assez conséquent : 2'54 sur un trio composé d'Amberger, du Bermudien Tyler Butterfied, du Danois Martin Jensen, 2'00 sur l'Américain Tim O'Donnell et le Suisse Manuel Kueng.

Mais après avoir chaussé ses bottes de sept lieues, Javier Gomez avala un à un rapidement tous ses rivaux à pied pour prendre la tête à environ 7 km du but.

C'est finalement avec une avance d'1'43 que l'Espagnol franchissait la ligne d'arrivée. La médaille d'argent revenait, comme l'an passé, à l'Australien Josh Amberger.

Grâce à une belle course à pied, le Suisse Ruedi Wild venait chiper in-extremis le bronze au Bermudien Tyler Butterfield. Les écarts étaient finalement assez serrés à l'arrivée. Pour preuve, Bertrand Billard, qui finit à la 7e place, est pointé seulement à 1'45 du troisième.

À noter également l'excellent comportement de Toumy Degham et Vincent Morizot, respectivement 16e et 21e.

Vous retrouverez le classement des autres Bleus dans un autre billet.

Chez les femmes, si elle a dû également la course à pied pour porter l'estocade à ses rivales, Daniela Ryf n'a pas eu à sortir le grand jeu.

Sortie de l'eau en 3e position (à 40'' de Lucy Charles), la Suissesse a pris les choses en main à vélo. Seule la Britannique Kimberley fut en mesure de suivre son rythme. À la fin des 90 km, elles n'étaient plus que trois en lice pour la victoire : les deux filles de tête et l'Australienne Ellie Salthouse, pointée à 1'09. Il a fallu, en effet, attendre 4'49 pour voir apparaître la 4e, la Finlandaise Kaisa Lehtonen.

À pied, Daniela Ryf ne fit qu'une bouchée de Kimberley Morrison, qui craqua complétement. La 2e place revenait finalement à l'Australienne Ellie Salthouse, qui avait fait mieux que résister. Auteure du meilleur temps pédestre, Sarah Crowley permettait à l'Australie d'avoir deux représentantes sur le podium.

Classement

Hommes

  • 1 Gomez, Javier ESP 1 1 00:24:11 02:03:52 01:10:44 03:42:21
  • 2 Amberger, Josh AUS 2 2 00:23:40 02:01:10 01:16:01 03:44:38
  • 3 Wild, Ruedi CHE 3 3 00:26:11 02:02:05 01:12:37 03:44:59
  • 4 Butterfield, Tyler BMU 4 4 00:24:31 02:00:14 01:16:13 03:45:10
  • 5 Plese, David SVN 5 5 00:26:44 02:01:35 01:13:49 03:46:04
  • 6 Svensson, Jesper SWE 6 6 00:24:12 02:03:45 01:15:20 03:46:43
  • 7 Billard, Bertrand FRA 7 7 00:26:35 02:01:26 01:15:00 03:46:45
  • 16 Degham, Toumy FRA 14 16 00:26:47 02:03:45 01:19:06 03:54:14
  • 21 Morizot, Vincent FRA 19 21 00:29:22 02:02:57 01:20:54 03:58:03

Femmes

  • 1 Ryf, Daniela CHE 1 26 00:26:45 02:09:52 01:20:22 04:01:40
  • 2 Salthouse, Ellie AUS 2 28 00:26:42 02:11:04 01:21:19 04:04:05
  • 3 Crowley, Sarah AUS 3 32 00:27:13 02:14:28 01:19:54 04:06:23
  • 4 Pallant, Emma GBR 4 34 00:28:31 02:16:18 01:18:21 04:07:05
  • 5 Lehtonen, Kaisa FIN 5 35 00:28:30 02:13:11 01:20:10 04:07:40