De nos envoyés spéciaux, Thierry Deketelaere et Olivier Berraud

Nicola Spirig n'a pas imité Alistair Brownlee. Comme le Britannique, la Suissesse tentait aujourd'hui à Rio de conserver son titre olympique acquis à Londres. On a longtemps cru que l'exploit était à la portée de la concurrente helvète. C'était sans compter l'Américaine Gwen Jorgensen, qui, grâce à un dernier tour pédestre de folie a fait exploser Nicola Spirig qui l'avait accompagnée jusque-là. Le bronze s'est joué entre deux Britanniques. Vicky Holland a finalement eu raison de Non Stanford.

PODIUM_F.jpg

Le scénario de la course a surpris plus d'un expert. La natation n'a, en effet, pas provoqué la sélection espérée par les meilleures nageuses.

RIO 2016 OLYMPIC GAMES TRIATHLON WOMAN

Au lieu de concéder du terrain, Gwen Jorgensen et Nicola Spirig, pointées à dix secondes de la tête, se sont de suite retrouvées aux avant-postes, en compagnie de seize autres filles.

Parmi les favorites, seules manquaient à l'appel dans ce peloton la Britannique Helen Jenkins et l'Australienne Ashleigh Gentle.

Alors qu'elles avaient pourtant bien nagé (moins de 20 secondes de retard à l'arrivée), les Françaises Cassandre Beaugrand et Audrey Merle étaient, elles aussi, reléguées dans le groupe de chasse.

Le parcours vélo, constitué de 8 boucles de 5 km, était craint par de nombreuses concurrentes, qui appréhendaient de monter à 8 reprises une côte assez pentue. Mais finalement, aucune des échappées ne sera éjectée du groupe de tête malgré les coups de butoir de Nicola Sprig.

Elles étaient donc 18 pour trois médailles à l'amorce de la course à pied.

RIO 2016 OLYMPIC GAMES TRIATHLON WOMAN

Reléguées à plus de trois minutes, les retardataires avaient, en effet, perdu tout espoir à leur retour dans l'aire de transition.

Très vite, on comprit que la lutte pour l'or allait se circonscrire à un duel entre Gwen Jorgensen et Nicola Spirig. Les deux jeunes femmes n'allèrent pas se quitter d'une semelle pendant 8 km.

RIO 2016 OLYMPIC GAMES TRIATHLON WOMAN

Nerveuse, Nicola Spirig demanda à plusieurs reprises à sa rivale de donner le tempo. Durant leurs discussions, les duettistes ont nettement ralenti leur rythme. Agacée, Jorgensen décida alors de placer une accélération, qui laissa sans réaction la Suissesse.

Gwen Jorgensen pouvait filer vers un sacre olympique bien mérité. Nette dominatrice ces dernières saisons, la double championne du monde n'a été battue qu'à 4 reprises en trois rangs (17 victoires en WTS).

Médaillée d'argent, Nicola Spirig, que l'on avait peu vue sur le circuit ces deux dernières année, a, une nouvelle fois, su répondre présente le Jour J.

RIO 2016 OLYMPIC GAMES TRIATHLON WOMAN

Quant à la médaille de bronze, elle est allée au cou de la Britannique Vicky Holland, dominatrice de sa compatriote Non Stanford dans la dernière ligne droite.

RIO 2016 OLYMPIC GAMES TRIATHLON WOMAN

Le Top 5 est complété par la Chilienne Barbara Riveros.

A noter la 7e place de la Néo-Zélandaise Andrea Hewitt, qui termine pour la 3e fois dans le Top 10 d'une course olympique.

RIO 2016 OLYMPIC GAMES TRIATHLON WOMAN

Les grosses déceptions du jour émanent de la Bermudienne Flora Duffy (8e) et des Américaines Katie Zaferes (18e) et Sarah True (abandon).

Côté Bleues, Cassandre Beaugrand et Audrey Merle, respectivement 30e et 35e, n'ont pas démérité, réalisant la performance que l'on attendait d'elles. Après une excellente natation, les deux jeunes filles se sont révélées encore un peu tendres dans les deux autres disciplines. Gageons qu'elles auront beaucoup appris en vue de Tokyo 2020.

RIO 2016 OLYMPIC GAMES TRIATHLON WOMAN

RIO 2016 OLYMPIC GAMES TRIATHLON WOMAN

Nous vous proposerons prochaine une interview des deux tricolores.

Pour finir, un petit mot de réconfort pour la Mauricienne Fabienne Saint-Louis qui avait tenu à prendre le départ malgré des soucis importants de santé. Elle s'est arrêtée finalement après la natation.

RIO 2016 OLYMPIC GAMES TRIATHLON WOMAN

Le Top 10 à l'arrivée

  • 1 Gwen Jorgensen USA 01:56:16 00:19:12 00:00:56 01:01:21 00:00:38 00:34:09
  • 2 Nicola Spirig SUI 01:56:56 00:19:12 00:00:54 01:01:22 00:00:38 00:34:50
  • 3 Vicky Holland GBR 01:57:01 00:19:09 00:00:54 01:01:26 00:00:38 00:34:54
  • 4 Non Stanford GBR 01:57:04 00:19:10 00:00:53 01:01:25 00:00:41 00:34:55
  • 5 Barbara Riveros CHI 01:57:29 00:19:13 00:00:52 01:01:24 00:00:39 00:35:21
  • 6 Emma Moffatt AUS 01:57:55 00:19:07 00:00:58 01:01:24 00:00:37 00:35:49
  • 7 Andrea Hewitt NZL 01:58:15 00:19:04 00:00:56 01:01:28 00:00:41 00:36:06
  • 8 Flora Duffy BER 01:58:25 00:19:08 00:00:52 01:01:29 00:00:41 00:36:15
  • 9 Claudia Rivas MEX 01:58:28 00:19:05 00:00:58 01:01:27 00:00:40 00:36:18
  • 10 Rachel Klamer NED 01:58:55 00:19:10 00:01:00 01:01:19 00:00:48 00:36:38
  • 30 Cassandre BeaugrandFRA 02:02:18 00:19:16 00:00:52 01:04:35 00:00:46 00:36:49
  • 35 Audrey Merle FRA 02:02:53 00:19:19 00:00:53 01:04:31 00:00:39 00:37:31

Vous trouverez les résultats complets en cliquant sur ce lien

http://bit.ly/2bFqbbu