De nos envoyés spéciaux, Thierry Deketelarere et Olivier Berraud

Il faudra encore attendre 4 ans de plus. Comme lors des 4 précédents Jeux Olympiques, la France n'a pas réussi à décrocher de médaille aujourd'hui à Rio. Tous les supporters de Vincent Luis y croyaient pourtant dur comme fer lorsqu'au début de la course à pied le tricolore s'est retrouvé seul en tête en compagnie des frères Brownlee. Malheureusement, une accélération des Britanniques, peu avant le 2e km, le laissa pantois et provoqua sa perte. Le Génovéfain connut ensuite une fin de course difficile qui le fit rétrograder à la 7e place à l'arrivée.

Tout avait pourtant bien commencé pour le chouchou de la France triathlétique. Après une bonne natation, Vincent s'est retrouvé dans un groupe d'échappés de dix hommes.

RIO 2016 OLYMPIC GAMES TRIATHLON

Hormis les Brownlee, tous les autres favoris (les Espagnols Mola et Alarza, le Sud-Africain Murray, le Portugais Pereira, le Norvégien Bluemmenfelt) avaient été piégés.

RIO 2016 OLYMPIC GAMES TRIATHLON

Avaient, en revanche, réussi à s'immiscer dans l'échappée le Slovaque Richard Varga (meilleur nageur), le Belge Marten Van Riel, le Sud-Africain Henri Schoeman, l'Australien Aaron Royle, l'Italien Alessandro Fabian, l'Américain Ben Kanute et le Suisse Andrea Salvisberg.

RIO 2016 OLYMPIC GAMES TRIATHLON

Dorian Coninx aurait dû figurer en leur compagnie. Malheureusement, une transition complètement ratée (chaussure tombée de la pédale), contraignit le Pisciacais à laisser partir le pack de tête sans lui.

RIO 2016 OLYMPIC GAMES TRIATHLON

A l'instar de son compatriote, Pierre Le Corre avait, lui aussi, raté de peu la bonne échappée.

Grâce surtout au rythme d'enfer imprimé par les Brownlee, les fuyard firent fructifier leur avance au fil des tours pour la porter à 1'20 aux termes des 40 km. Aucun échappé n'avait tenté de se faire la belle. Ils allaient donc être dix à se jouer les médailles lors des 10 km pédestres. Les trois meilleurs coureurs à pied étaient, sur le papier, les frères Brownlee et Vincent Luis. C'est donc sans surprise que l'on retrouva ce trio détaché après à peine 300 m. Pour beaucoup, le podium semblait acquis. Restait normalement à déterminer l'ordre.

Las, une accélération des Brownlee, peu avant le 2 km, déstabilisa totalement notre Frenchy, qui perdit d'un seul coup sa belle foulée et son rythme. Les frères Britanniques se retrouvaient alors seuls en tête.

RIO 2016 OLYMPIC GAMES TRIATHLON

Peu après le bouclage du 1er tour, Vincent était rejoint puis dépassé par le jeune Sud-Africain Henri Schoeman.

RIO 2016 OLYMPIC GAMES TRIATHLON

Il vit ensuite trois concurrents revenir sur lui (le Sud-Africain Joao Pereira, le Sud-Africain Richard Murray et le Belge Marten Van Riel classés dans cet ordre à l'arrivée).

Vincent devait donc se contenter d'une 7e place, bien lointaine de ses ambitions d'origine. A l'arrivée, il a déclaré qu'il ne savait pas encore s'il repartirait pour la prochaine olympiade (cf enregistrement audio dans un autre billet).

Pendant ce temps, en tête de course, les Brownlee n'avaient pas attendu la ligne d'arrivée pour se départager. Au 6 km, Alistair avait posé une mine qui avait fait exploser Jonathan. La cause était entendue. Pour la première fois, un champion olympique conservait son titre.

De son côté, Jonathan décrochait sa 2e médaille olympique consécutive, troquant le bronze pour l'argent.

Si Javier Gomez n'avait pas déclaré forfait au dernier moment, on aurait pu retrouver le même podium qu'à Londres.

Quant au bronze, il revenait au Springbok Henri Schoeman, qui n'avait jamais obtenu de podium en WTS avant cette course (NDLR : sa meilleure performance était une 4e place à Stockholm).

RIO 2016 OLYMPIC GAMES TRIATHLON

Sont ensuite arrivées Richard Murray et Joao Pereira, auteurs des meilleurs chronos à pied.

RIO 2016 OLYMPIC GAMES TRIATHLON

L'autre surprise du jour est venue du Belge Marten Van Riel, excellent 6e.

RIO 2016 OLYMPIC GAMES TRIATHLON

Quant aux autres Bleus, Pierre Le Corre et Dorian Coninx, ils ont déçu, n'étant jamais en mesure de jouer un rôle actif dans la course. Ils terminent respectivement 26e et 36e.

RIO 2016 OLYMPIC GAMES TRIATHLON

Ils ont doute beaucoup appris lors de cette course pas comme les autres. Cela leur servira peut-être à Tokyo dans 4 ans.

  • Classement
  • 1 Alistair Brownlee (Gbr) 1h45'01
  • 2 Jonathan Brownlee (Gbr) 1h45'07
  • 3 Henri Schoeman (Afs) 1h45'43
  • 4 Richard Murray (Afs) 1h45'50
  • 5 Joao Pereira (Por) 1h45'52
  • 6 Marten Van Riel (Bel) 1h46'03
  • 7 Vincent Luis (Fra) 1h46'12
  • 8 Mario Mola (Esp) 1h46'26
  • 9 Aaron Royle (Aus) 1h46'42
  • 10 Ryan Bailie (Aus) 1h47'02

Pour les résultats complets, cliquez sur ce lien ;

http://bit.ly/2bLD6vT