Fabuleuse, telle est la seule manière de décrire la 15e édition du DATEV Challenge Roth 2016. Sur le papier, les promesses étaient grandes. Suite à l'abandon pour hypothermie de Daniela Ryf à Francfort début juillet, Roth enregistrait avec plaisir l'inscription de dernière minute de la Suissesse sur sa start list. Conclusion ? L'épreuve bavaroise peut aujourd'hui se targuer d'avoir eu au départ les deux actuels champions du monde Ironman (et 70.3 pour l'Allemand) ! Quelle autre course le peut ? Aucune à ce jour.

655009673AC080_Challenge_Ro Le canal de départ à Hilpoltstein.

De plus, les deux champions voulaient faire le show. « Tout le monde sait que Roth est une course rapide. Je vais faire tout ce qui est en mon pouvoir pour atteindre mes rêves et faire de ce record du monde une réalité », avait lancé les jours précédents l'Allemand, rejoint sur le sujet par la Suissesse : « Tous les voyants sont au vert pour établir de grandes performances et j'ai hâte de découvrir l'atmosphère légendaire de cette course ».

Seuls au monde

De la parole aux actes, Frodeno et Ryf n'ont laissé hier aucune chance à leurs adversaires, prenant la tête de course dès les premiers tours de bras, imposant leur allure et n'ayant que le chrono comme véritable opposition.

À peine 45' après le coup de canon, Frodeno sort en tête de l'eau. Il devance d'1'35'' un duo composé de l'Australien Nick Kastelein et du vainqueur Allemand 2015, Nils Frommhold. Le reste du groupe pro suit à plus de 3' (Bryden, Beck, Butterfield). Côté Français, il faut attendre près de 7' pour voir enfin Cyril Viennot (Beauvais Triathlon) sortir du canal du Rhin-Main-Danube (20e à 6'57) et, peu de temps après, apercevoir Julien Marcq (Triathlon Littoral 59, 28e à 8'15).

Frodeno_ve_lo.jpg Frodeno transperce la foule à Solar Hill.

À l'avant, et sous quelques rayons de soleil timides, Jan Frodeno avale les kilomètres. Au premier passage au mythique Solar Hill (km 71), où les spectateurs se massent dans les pourcentages des hauteurs d'Hilpoltstein, il compte près de 6' d'avance sur Nick Kastelein, Nils Frommhold et Tyler Butterfield revenu en trombe de l'arrière. Cyril Viennot est alors 11e à 9'05 et Julien Marcq 25e à 14'29. Au second passage au même endroit (km 156), l'Allemand a accru son avance à 9'22, malgré une chute dans l'herbe sans gravité (après un tout droit dans un virage à gauche en descente), sur Butterfield qui devance lui-même Kastelein et Frommhold de près d'une minute. Finalement, Frodeno boucle le parcours vélo en 4h09 et se lance à l'assaut du marathon. Derrière, Frommhold pose le vélo à 10'56, Kastelein et Butterfield à 12'50, tandis que Cyril Viennot termine sa remontée sur deux roues en 5e position, loin derrière la tête à 21'02.

Roth_skipper___Frommhold.jpg Joe Dr. Skipper (à gauche) et Nils Frommhold (à droite), le vainqueur 2015.

Nouveau record du monde Longue Distance

Alors que Frodeno continue sa course en avant et s'impose en établissant un nouveau record du monde de la distance (7h35'39 contre 7h41'33 pour Andreas Raelert établi à Roth en 2011), les accessits évoluent. Butterfield est le premier à craquer et reculer dans le classement tandis que Joe Skipper, 26e après l'eau et 6e après le vélo, part sur un très bon rythme et comble son retard. Le Britannique termine 2e en 7h56'23 après un marathon bouclé en 2h39' (même temps que Frodeno) et devance Frommhold (7h57'49, marathon en 2h49'). Enfin, Viennot, grâce à une bonne course à pied en 2h45' reprend encore une place au scratch (4e en 8h02'44) en dépasse Kastelein (5e), qui a signé le moins bon marathon des hommes forts du jour en 2h56'. À noter, l'excellent classement de Julien Marcq, 19e à T2 et finalement 13e à l'arrivée en 8h37'21.

655009673AC013_Challenge_Ro Le Britannique Skipper a effectué la plus belle remontée : de la 26e place à la sortie de l'eau jusqu'à la 2e place sous l'arche d'arrivée.

Chez les femmes, le cavalier seul de Jan Frodeno a été imité par celui de Daniela Ryf. La Suissesse, déçue de son abandon deux semaines plus tôt, avait à cœur de prendre le départ pour la première fois à Roth. Avec 3' d'avance dès la sortie de l'eau, elle s'est ouvert une voie royale pour s'offrir le Mythe. Derrière elle, quatre concurrentes (Michela Menegon, Carrie Lester, Anja Beranek et Michell Prof. Vesterby) sortaient à 3'. La vainqueur 2015, Yvonne Van Vlerken, était encore plus loin, 9e à 6'04, mais grâce à une bonne première partie cycliste remontait en 2e position à Solar Hill (km 71) en compagnie d'Anja Beranek et Carrie Lester, à 5' de la tête de course.

Roth_Ryf_course_a__pied.jpg Daniela Ryf a passé la journée seule à l'avant.

Ryf à l'assaut du record du monde aussi !

Sur un rythme largement au-dessus des autres prétendantes, Ryf posait le vélo à T2 avec 14'13 d'avance sur le trio à sa poursuite qui n'allait donc se battre que pour les places sur le podium et celle en chocolat... À ce petit jeu, l'Australienne Carrie Lester était la plus forte pour aller chercher encore une fois la deuxième place (marathon en 3h04') après celle de 2015, mais cette fois-ci devant Yvonne Van Vlerken (3e, marathon en 3h11), son bourreau l'an passé. Dans le même temps, l'Allemande Anja Beranek était dépassée après le semi par la Britannique Laura Siddal pour la 4e place. Pas de nouveau record du monde pour Daniel Ryf qui signe un chrono en 8h22'04 (marathon en 2h58'), la 3e performance de tous les temps, à moins de 4 petites minutes de la meilleure marque mondiale établie ici-même en 2011 par Chrissie Wellington en 8h18'13''.

Roth_podium_femmes.jpg Le podium féminin 2016 avec Daniela Ryf, entourée de Carrie Lester (2e) et Yvonne Van Vlerken (3e)

Roth était à deux doigts de rentrer une fois de plus dans la légende du triathlon. Une 15e édition malheureusement endeuillée par la disparition d'un athlète Allemand (relais) de 50 ans durant la partie natation. Rapidement pris en charge par un sauveteur de la course puis par trois médecins sur les bords du canal, le nageur a été héliporté vers une hôpital de Nuremberg où il est décédé en cours de matinée.

RESULTATS 2016

Top 10 hommes

  • 1. Jan Frodeno (Ger), 07:35:39
  • 2. Joe Dr. Skipper (Gbr), 07:56:23
  • 3. Nils Frommhold (Ger), 07:57:49
  • 4. Cyril Viennot (Fra), 08:02:44
  • 5. Nick Kastelein (Aus), 08:05:03
  • 6. Tyler Butterfield (Ber), 08:18:39
  • 7. Fabian Rahn (Ger), 08:20:11
  • 8. Per Bittner (Ger), 08:21:28
  • 9. Jan Raphael (Ger), 08:24:55
  • 10. Tobias Heining (Ger), 08:26:43

Top 10 femmes

  • 1. Daniela Ryf, (Sui) 08:22:04
  • 2. Carrie Lester, (Aus) 08:42:13
  • 3. Yvonne Van Vlerken (Ned), 08:49:35
  • 4. Laura Siddall (Gbr), 08:51:59
  • 5. Anja Beranek (Ger), 09:00:20
  • 6. Michelle Prof. Vesterby (Den), 09:04:32
  • 7. Regina Göller (Ger), 09:07:52
  • 8. Jessica Fleming (Aus), 09:16:54
  • 9. Erika Csomor (Hun), 09:24:52
  • 10. Meredith Hill (Aus), 09:27:37