La deuxième étape du Grand Prix de Duathlon 2016, qui s'est déroulée dimanche 8 mai à Gravelines (Nord), deux semaines à peine après la première manche qui s'était tenue à Parthenay (79), a livré son verdict. Vainqueurs de leur course respective, Sabrina Monmarteau et Benjamin Choquert, tous les deux licenciés à Metz Triathlon, deviennent champions de France dans des conditions de course parfaites, limites trop chaudes pour la saison, puisqu'elles ont occasionné quelques malaises parmi les concurrents de D3, D2 et D1, tout au long de la journée.

Hommes-groupe-tete-cap1.jpg

Annoncé comme l'un des favoris à sa propre succession, Benjamin Choquert a tenu la dragée haute à l'armada gonfrevillaise et son fer de lance Benoît Nicolas. Déjà devancé il y a deux semaines dans les Deux-Sèvres, le champion du monde 2015 n'a donc pas pu prendre sa revanche sur le champion de France sortant, qui avait décidé de mener le train dès la première course à pied, bien surveillé cependant par les sociétaires de Gonfreville.

Hommes-ambiance-cap1.jpg

Malgré un petit écrémage, c'est un peloton d'une trentaine d'hommes qui s'est élancé pour les 30 km de vélo. Hormis une tentative en solitaire dès la fin du premier tour de la part de Tom Lecomte (ASPTT Strasbourg, U23), le vélo s'est résumé à une course d'attente, à bon rythme, mais sans velléité particulière. À quelques centaines de mètres de T2, l'un des hommes forts du jour, Maxime Bargetto (Metz Triathlon), constamment aux avant-postes était victime d'un accrochage dans le peloton de tête. Finalement, c'est le jeune Strasbourgeois Nathan Guerbeur (ASPTT Strasbourg, U23) qui posait le vélo en pôle position et entamait avec quelques foulées d'avance la seconde course à pied.

Hommes-tete-velo.jpg

Choquert double la mise

Remonté après la chute de son coéquipier, Benjamin Choquert a repris alors immédiatement les choses en main et s'est porté à l'avant de la course, poursuivi comme son ombre par Benoît Nicolas. Les deux grands favoris du jour allaient se livrer une bataille de champions, mais le Messin a su accélérer le rythme dans l'escalade de la digue du Parc des Rives de l'Aa pour créer un petit écart. Il ne sera pas revu. Vent dans le dos, Benjamin Choquert a alors maintenu sa cadence pour s'envoler vers son deuxième titre de champion de France de suite (1h19'26) et devancer Benoît Nicolas de quelques secondes (1h19h39), ainsi qu'Emilio Martin Romero, le vainqueur de la première manche de Parthenay (1h19'52'').

Hommes-arrivee-nicolas-epuise.jpg Benoît Nicolas, épuisé à son arrivée.

Arrivé en 5e position, le Strasbourgeois Nathan Guerbeur, en tête après T2, remporte le titre chez les U23 en 1h20'26 et devance Théo Pean (ESM Gonfreville) qui termine en 1h20'51 et Tom Lecomte (ASPTT Strasbourg) en 1h21'12''.

Hommes-1er-U23.jpg Le jeune Nathan Guerbeur, champion de France U23.

Par équipes, Gronfreville remporte une nouvelle fois l'étape devant Metz et Strasbourg. Au classement général après deux étapes, l'ESMGO devance désormais de 4 points Metz Triathlon et de 11 points Evreux AC Triathlon.

Monmarteau émue aux larmes !

Chez les femmes, la course a connu plus de remous. Lancée telle une fusée, Delphine Pasquer a lancé la course sur la seconde partie de la première course à pied. La Rouennaise s'est portée à l'avant devant les Isséennes Lucie Picard et Julie Chuberre Dode, ainsi que les Messines Sabrina Monmarteau, Lelsley Smit et Kristina Ziemons.

filles-ambiance-cap1.jpg filles-tete-cap1.jpg

Après T1, et sous un fort soleil, les concurrentes se regroupaient en tête de course pour former un groupe de huit avec Emilie Jamme (Metz Triathlon) et Julie Giacomelli (Stade Français) revenues de l'arrière, puis de dix avec la Meldoise Ilse Geldhof et l'Isséenne Marion Gay Pageon. Le vent et la chaleur ayant eu raison des tentatives d'échappées, l'ensemble du groupe arrivait à T2 groupé, Emile Jamme ayant cependant pris quelques longueurs d'avance sur les dernières centaines de mètres devant Sabrina Monmarteau.

Filles-velo-groupe-tete.jpg

À l'entame des 2,5 derniers kilomètres, l'Isséenne Julie Chuberre Dode accélérait le rythme. Derrière, l'Allemande Kristina Ziemons la tenait au marquage, de même que Sabrina Monmarteau, constamment placée à l'avant de la course depuis le départ de l'épreuve. C'est finalement cette dernière qui réussissait à placer l'accélération décisive pour aller chercher le titre de championne de France 2016 en 1h03'32, après sa quatrième place en 2015 et émue aux larmes après avoir quelque peu récupéré. La Belge Ilse Geldhof (Les Tritons Meldois) prenait la deuxième place en 1h03'45 et Julie Chuberre Dode (Issy Triathlon) complétait le podium.

Filles-arrivee-montmarteau.jpg L'arrivée victorieuse de Sabrina Monmarteau (Metz Triathlon).

Chez les U23, le titre de championne de France revient à Lucie Picard, 9e au scratch de la course en 1h05'05. Constance Minet (Côte d'Opale Tri Calais Saint Omer) prend la deuxième place en 1h06'38 devant Jeanne Deyglun (Les Piranhas) en 1h07'31''.

Filles-arrivee-picard-U23.jpg Lucie Picard

Par équipes, les filles de Metz Triathlon remportent cette deuxième manche après la première à Parthenay et gardent la tête du classement général devant Issy Triathlon et Rouen Triathlon.

Pour la prochaine étape du Grand Prix de duathlon, rendez-vous à Noyon, le 12 juin prochain.

Résultats