Lancé en 2011, la 6e édition de l'Ironman 70.3 Pays d'Aix fêtera ce dimanche sa 6e édition. La conférence de presse a eu lieu en fin de matinée à l'hôtel de ville. Elle a été animée par Yves CORDIER directeur IRONMAN France et Laurent COURBON directeur de CarmaSport.

Maurice DI NOCERA représentant le Conseil Départemental des Bouches du Rhône, Francis TAULAN représentant les sports de la ville d'Aix-en-Provence, Olivier FREGEAC Maire de Peyrolles et Jean-Christophe DUCASSE président du Triathl'AIx étaient eux aussi de la partie.

Au fil des ans, l'épreuve a connu un succès sans cesse croissant. Entre 2014 et 2015, le nombre de participants avait augmenté de 48 %. Cette année, dès février, la course affichait déjà complet. Ils seront donc 2 500 concurrents au départ dans deux jours. Parmi eux, certains essaieront d'aller quérir les 30 slots pour les championnats du monde Ironman 70.3 qui auront lieu à Mooloolaba, en Australie.

Côté pros, ils sont 86 inscrits (66 hommes, 20 femmes). Qui succèdera à l'Allemand Andi Boecherer et à la Hongroise Gabriella Zelinka ?

Peu en vue l'an passé, les Français espèrent se rattraper cette année. Lauréat en 2014, l'Aixois Bertrand Billard compte bien reprendre son sceptre. Passé à côté de sa course l'an passé, son nouveau camarade de club Romain Guillaume sera lui, aussi très ambitieux. Mais l'un compte l'autre se méfieront du Britannique David McNamee, auteur d'une excellente saison 2015 (vainqueur de l'Ironman Grande Bretagne et 11e de l'Ironman d'Hawaii). Attention également aux Espagnols Victor Del Corral Morales (2e de l'Ironman de Nice et de l'Embrunman en 2015)et Albert Moreno (3e en 2014 et 2e en 2013) et au Suisse Mauro Baertsch

Chez les femmes, un quatuor de favorites se détache : la Belge Tine Deckers (2e en 2014; 4 fois lauréate de l'Ironman de Nice), la Belge Alexandra Tondeur (2e du récent Triathlon de Cannes), la Britannique Caroline Livesey (2e de l'IM de Grande Bretagne et 3e de l'Ironman de Lanzarote) et l'Allemande Ricarda Lisk (3e de l'IM 70.3 de Los Cobos)

Concernant les parcours, quelques modifications ont été apportées.

La natation

- Comme à l'accoutumée, la natation se déroulera au Lac de Peyrolles, lac artificiel entretenu par le partenaire Durance Granulat.

La nouveauté porte sur la formule du départ. Hormis les pros qui partiront tous ensemble (hommes à 7h30, femmes à 7h32), le départ sera sous la forme d'un rolling start. Les athlètes se placeront dans le sas correspondant à leur temps estimé sur la partie natation. Le départ se fera en continu. 6 concurrents s'élanceront toutes les huit secondes.

Cette nouvelle forme de départ a été mise en œuvre à la demande des athlètes qui en avaient marre de prendre des coups dans l'eau. Lors des épreuves qui l'ont déjà mises en application, plus de 90 % des concurrents étaient satisfaits.

Le vélo

Toujours composé d'une seule boucle de 90 km, il fera découvrir la belle région de Provence. Une légère modification a été apportée en début de parcours pour éviter au mieux la circulation. La principale difficulté reste le col de Sengle

La course à pied

Pour diminuer la densité de concurrents durant cette discipline, les organisateurs ont décidé de réduire le nombre de tours. Il y aura désormais 3 boucles de 7 km au lieu de 4 boucles de 5,2 km. Le parcours empruntera toujours les rues du centre-ville d'Aix et les chemins du Parc de la Torse. L'arrivée s'effectuera toujours sur le Cours Mirabeau.

Deux autres épreuves seront au programme : l'Iron Girl (50 % des inscriptions seront reversées à l'Association Le Point Rose) et l'Ironkids.

La course sera disponible sur écran géant et en live streaming sur http://www.ironman.com