Cait Snow, fait figure de référence dans le monde du triathlon, 6e aux Championnats du Monde IRONMAN Hawai en 2013, 2e à l'IRONMAN France Nice l'an passé avec un temps canon sur le marathon, elle sera l'une des favorites pour dimanche.

Cait, de retour à l’IRONMAN France où tu avais obtenu une magnifique deuxième place avec un temps canon sur le marathon. Quelles sont les raisons de ton retour sur l’IRONMAN France ?
:-) Merci ! J’ai passé un moment merveilleux à l’IRONMAN France Nice l’année dernière, et j’ai tout de suite su que je voudrais revenir sur cette course. L’IRONMAN France est un événement spectaculaire. C’est l’une des plus belles courses que j’ai jamais faite, avec la ville et ces villages environnants qui embellissent la course.

Quels souvenirs gardes-tu de ton voyage à Nice l’an passé ? J’ai beaucoup de souvenirs incroyables de mon voyage de l’an dernier : la course, la folle cérémonie de remise des prix, flâner dans les petites boutiques de Nice et de Saint-Jeannet, puis prendre le train vers Florence et Rome. Je garde un fabuleux souvenir de ce voyage.

Raconte nous un peu ta préparation hivernale et ton début de saison … comment te sens-tu ?
Cela a été une saison très différente jusqu’ici pour moi. J’ai vécu une période difficile dans ma vie personnelle à partir de la fin de l’été dernier. J’ai donc adopté une approche très différente de mon entraînement et de la course (et de la vie en général!). J’ai commencé mon entraînement plus intensément en Février, beaucoup plus tard que d’habitude, avec un stage de 3 semaines en Floride. Immédiatement après cela, j’ai pris la décision impromptue de courir l’IRONMAN Afrique du Sud. J’ai passé trois semaines là-bas, je me suis entrainée sous un temps magnifique sur des parcours variés et spectaculaires. Une fois que je suis rentrée chez moi, je pris la décision officielle de courir l’IRONMAN France Nice, et j’ai constaté que l’IRONMAN 70.3 Raleigh serait un bon entrainement.

J’ai vécu de merveilleux moments là-bas, et la course était intéressante. Puis je me suis envolée pour Nice ! C’est génial d’être ici, je vais repérer le parcours presque tous les jours, je m’imprègne de la culture, et je travaille mon déplorable français. C’est merveilleux !