Vous aimez les parcours difficiles, avec de la chaleur, du vent et des paysages à couper le souffle ? Alors le Volcano Triathlon est fait pour vous. Notre correspondant, Arnaud Begin, du Triathlon Thionville Yutz Club (TRITYC) a participé à la 31e édition de l'épreuve le 2 mai dernier et vous livre ses impressions !

C’est l’épreuve de triathlon la plus ancienne des îles Canaries, un classique... Dans des paysages à couper le souffle et avec des conditions de course parfaites ; à savoir un très beau temps (25°C) et très peu de vent ce qui est plutôt rare sur ce coin de l’île. Les pros en stage sur l'île en profitent chaque année pour réaliser un enchaînement rapide. Cette année, c'est le Belge Bert Jammaer et la Britannique Corinne Abraham du team Uplace-BMC qui ont remporté cette épreuve haut la main. Chez les amateurs, ce sont environ 400 triathlètes quisignent chaque année. Certains viennent spécialement pour l’événement, pour d'autres c'est l'aboutissement d’un des nombreux stages organisés par le Club La Santa, comme celui auquel j’ai participé sous les précieux conseils et la solide expérience de Richards Hobson qui participait pour l’occasion à son 25e Volcano triathlon, une légende du triathlon au Club La Santa !

Même si la plupart des concurrents sont espagnols, il faut aussi compter sur 48 triathlètes du Royaume-Uni, 24 Danois, 16 Belges, 9 Allemands, 5 Hollandais et les 8 Français dont moi. Cette année, j’ai fait le choix de me rendre sur l’île de Lanzarote une semaine avant l’épreuve afin de participer à un des camps d’entraînement et de peaufiner ma préparation 2015 dans des conditions idéales. La natation est déjà exceptionnelle puisqu’elle se déroule dans le lagon du club La Santa. Très vite, un groupe de tête se forme avec les espagnols Karim Al Soufi et Juan Barroso suivi à quelques secondes par Bert Jammaer. La transition effectuée, c’est un parcours cycliste en aller-retour assez exigeant qui attend les nombreux triathlètes avec des paysages magnifiques qui empruntent le village de Soo suivi d’une longue descente qui vous amène le long de la plagede Famara, « spot » incontournable pour les nombreux surfers de l’ile, puis une longue montée qui vous conduit à l’entrée de Teguise.

La partie pédestre de 10 km s’effectue en deux tours le long de la côte qui mène jusqu’au village de la Santa. Un parcours exigeant sans vent et sous une forte chaleur. Cela vous donne déjà un avant-goût de l'IM de Lanzarote... Bert Jammer conservera son avance sur la partie pédestre pour être le seul à finir sous la barre des 2 heures en 1h57 devant Rayco Marrero (ESP) et Colin Norris (UK). Côté féminine, pas de grosse surprise puisque c’est Corinne Abraham du team Uplace-BMC qui prendra le contrôle de la course et terminera en 2h09 à plus de 3 minutes de la seconde, la Danoise Michelle Vesterby et l'Espagnole Castro à 9'.

La cérémonie de clôture est riche en émotions avec une remise des prix par deux légendes du triathlon, Luc Van Lierde et Stephan Vuckovic. Pour ma part, je termine l’épreuve en 2h35 (153e) avec des images plein la tête et surtout une forte envie de revenir l'an prochain !