Demain aura lieu le célèbre Ironman de Lanzarote, couru sur l'une des iles Canaries. Rapide présentation des têtes d'affiche qui s'affronteront dès 7h demain matin :

Chez les femmes, la favorite s'appelle Bella Bayliss. Bien que l'épreuve espagnole marque le retour à la compétition pour la Britannique après une période d'arrêt due à la naissance de son enfant, Bella Bayliss, déjà titrée 2 fois à Puerto Del Carmen (en 2008 et 2009), a annoncé qu'elle s'était entraînée sérieusement pour l'édition 2012. Face à elle, citons l'Australienne Christine Hemphill, l'Allemande Nicole Woysch ou encore l'Américaine Katya Myers, 6e à l'Ironman de Nice l'an passé.

EW1D2988.jpg

Chez les garçons, le mari de Bella, Stephen Bayliss, a clairement annoncé son intention de finir sur le podium demain. Un autre Britannique, Philip Graves, vainqueur du TriStar Estonie en 2010, sera également à surveiller. Face à lui, il faudra compter sur Victor Del Corral, vainqueur du triathlon LD de l'Alpe l'an passé et très à l'aise sur ce genre de parcours accidenté. Attention également à l'armada belge. Bert Jammaer, 3e à l'Ironman du Canada en 2011, et Xavier Diépart ont en effet également fait le déplacement. Petr Vabrousek, vétéran du circuit Ironman, sera aussi au départ. Le Tchèque réalise toujours des chronos impressionnants à pied, cela pourrait faire la différence demain. Quant aux chances tricolores, elles seront représentées par Simon Billeau, qui aura à coeur de briller après sa décevante 42e place à l'Ironman de Melbourne en mars dernier.

EW1D3033.jpg

Les futurs participants sont là, marchant parmi les touristes et se distinguant par leur tee-shirt, tatouages et autres signes distinctifs. Lanzarote les attend de pied ferme. Chaleur, désert volcanique, vent, un véritable enfer que s'apprêtent à affronter les quelques 1600 athlètes inscrits.

EW1D3086.jpg

EW1D3091.jpg

40 places qualificatives pour Hawai cette année, la course va donc être rude pour ceux qui visent la qualification autant que pour ceux qui visent la ligne d'arrivée. 2 551m de dénivelé positif en vélo dont la traversée du fameux parc du Timanfaya et son paysage volcanique, autant de paysages sublimes rencontrés sur le chemin des prétendants finishers.

Dernier réglages et repérages pour tous, la pression monte et la dernière nuit avant l'épreuve risque d'être courte... Le rendez-vous est pris... Demain 7h le départ sera donné pour une longue, très longue journée.

EW1D3072.jpg

EW1D3074.jpg

GOPR0515.jpg