Les Français terminent décidément l'année en trombe. Après Jessica Harrison, deux autres tricolores ont décroché une nouvelle victoire en coupe du monde. Il s'agit d'Étienne Diemunsch et de Carole Péon, lauréats hier en Colombie.

En raison des conditions atmosphériques (des trombes d'eau ont provoqué un éboulement), les organisateurs ont été contraints de transformer l'épreuve en sprint (750 m de natation, 20 km à vélo, 5 km de course à pied).

La pluie n'avait été guère ralenti quand les filles se sont placées sur le ponton de départ. La première à sortir de l'eau était la Brésilienne Pamela Nascimento Oliveira, suivie de près par la Hongroise Margit Vanek et la Danoise Line Jensen. De son côté, Carole Péon était en embuscade, à 23 secondes. La Française s'est ensuite retrouvée dans le groupe de tête, comprenant seize unités, à vélo. Dès le début de la course à pied, elle s'échappait avec la Japonaise Mariko Adachi. Mais cette dernière rentrait vite dans le rang. Une autre nippone, Tomoko Sakimoto, tentait à son tour de revenir sur Carole Péon. Mais en vain. La Pisciacaise pouvait savourer sa première victoire en coupe du monde.

ITU-Guatape-2011

Sakimoto gardait l'argent malgré la belle fin de course de l'Espagnol Zurine Rodriguez. La seconde française, Charlotte Morel termine beaucoup plus loin (27e).

Sans doute galvanisé par la performance de sa compatriote, Étienne Diemunsch a lui aussi remporté un premier succès en coupe du monde, pour sa 2e participation à ce circuit. Les affaires du Sartrouvillois n'étaient pourtant pas bien engagées après la natation. Il avait en effet concédé 45 secondes au Cubain Michel Gonzalez aux termes des 750 m. Mais le champion du monde U23 de duathlon, ne s'affola pas et parvint à faire la jonction avec le groupe de tête.

Ivan Rana fut le premier à rejoindre T2, suivi de près par l'Américain Matt Chrabot, le Néo-Zélandais Kris Gemmell et les Français Étienne Diemunsch et Tony Moulai. Les deux tricolores prenaient vite le commandement de la course, bientôt rejoints par le Mexicain Crisanto Grajales. Alors qu'il semblait prendre l'ascendant sur ses rivaux, Tony Moulai était contraint de s'arrêter durant quinze secondes pour effectuer une pénalité. Étienne Diemunsch profitait de l'aubaine pour triompher devant le Mexicain et le malheureux Tony Moulai.

Classements

Femmes

  • 1. Carole Peon FRA 01:04:11
  • 2. Tomoko Sakimoto JPN 01:04:30
  • 3. Zurine Rodriguez ESP 01:04:37
  • 4. Margit Vanek HUN 01:04:41
  • 5. Agnieszka Jerzyk POL 01:04:44
  • 6. Alexandra Razarenova RUS 01:04:44
  • 7. Lisa Perterer AUT 01:04:45
  • 8. Vicky Holland GBR 01:04:57
  • 9. Carlyn Fischer RSA 01:05:05
  • 10. Maria Czesnik POL 01:05:12

Hommes

  • 1. Etienne Diemunsch FRA 00:57:15
  • 2. Crisanto Grajales MEX 00:57:22
  • 3. Tony Moulai FRA 00:57:26
  • 4. Jose Miguel Perez ESP 00:57:30
  • 5. Carlos Javier Quinchará Forero COL 00:57:33
  • 6. Juraci Moreira BRA 00:57:37
  • 7. Ivan Rana ESP 00:57:40
  • 8. Miguel Angel Fidalgo ESP 00:57:42
  • 9. Manuel Huerta USA 00:57:43
  • 10. Matt Chrabot USA 00:57:44