On prend les mêmes et on recommence. Comme l'an passé, Sylvain Sudrie et Caroline Steffen ont remporté en début d'après-midi le triathlon XL de Gérardmer. Voici comment ils se sont forgés leur succès.

Il est 9h30 ce matin quand les 1 300 concurrents plongent dans les eaux transparentes du lac de Gérardmer. Les conditions sont idéales : eau pas trop froide (20°), température extérieure douce.

La natation ne permet pas de réelle sélection. Si quatre hommes se détachent (les Beauvaisiens Sudrie et Poulat, le Britannique Bayliss et l'Australien Dellow), leur avance n'est guère substantielle : 10 secondes, sur l'Allemand Al Sultan, 54 sur le Suisse Hecht, 1'10 sur le Génovéfain Marteau, 2 minutes sur l'Australien Farlow, le Vendéen Degham et le Beaunois Augueux.

POULAT_sortie-natation.jpg

Dès le début du vélo, Sudrie et Poulat s'échappent. Dans la 2e ascension (col de Grosse Pierre), le premier nommé accélère et lâche son coéquipier. Il bascule au sommet (25e km) avec trente secondes d'avance. Les autres sont déjà loin : Al Sultan à 2'25, Dellow à 3'05, Hecht à 3'20, Bayliss, Degham (qui abandonnera au 2e des trois tours), Augueux et Farlow à 4'05.

AL_SULTAN.jpg

Sudrie n'aura de cesse à faire fructifier son avantage. Il pose finalement son vélo 4' avant ses poursuivants, au nombre de trois. Hecht et Dellow ont effet rejoint tout à la fin Poulat.

HETCH.jpg

Pointés respectivement à 7'15 et 8'19, Al Sultan et Bayliss ne visent désormais plus que les accessits d'honneur.

Le début de la course à pied laisse augurer un final à suspense : Poulat est en effet revenu à 2'53 de Sudrie. Sentant le danger, le champion du monde réagit. Sa hausse de rythme s'accompagne d'un gros fléchissement du champion de France 2009. Le leader retrouve donc ses quatre minutes d'avance à la fin de la 2e des trois boucles. Son poursuivant direct n'est plus Poulat mais Dellow.

Sylvain Sudrie peut donc dérouler durant ses sept derniers km. C'est sous les vivats de la foule qu'il franchit la ligne après 4h26'10 d'efforts.

Arivee_Sudrie.jpg

La deuxième place reste l'apanage de l'Australien Dellow, malgré le beau retour du Suisse Hecht, venu mourir à 23''.

DELLOW.jpg

Viennent ensuite Farlow et Al Sultan qui ont doublé eux aussi Stéphane Poulat, finalement 6e. Trois autres tricolores intégrent le Top 10 : Benoît Augueux (8e), le Bisontin Manuel Roux (9e) et le Spinalien Yoan Le Berre (10e)

Chez les femmes, le suspense n'a guère duré longtemps. Sortie de l'eau avec 1 minute d'avance sur Delphine Pelletier et 2'20 sur Jeanne Collonge, Caroline Steffen s'est vite mise à l'abri à vélo, surtout après l'abandon de la Beauvaisienne. C'est avec une avance gargantuesque (7'40 sur Collonge, 17'56 sur la Belge Verstraeten et 18'45 sur Anne Basso) que la Suissesse démarre son semi-marathon.

Bien que faisant jeu égal avec la concurrente helvétique en course à pied (elle courra finalement 15 secondes plus vite) Jeanne Collonge ne sera jamais en mesure d'inquiéter sa rivale qui s'impose sans forcer son talent en 4h50'33 (13e temps au sratch).

Arrivee_steffen.jpg

Deuxième à 7', la Niçoise confirme sa constante progression. Sa joie sera décuplée quand elle verra arriver en 3e position sa coéquipière Anne Basso.

Le spectacle continuera demain avec le découverte, les épreuves avenir et le Courte Distance.

Classements

Hommes

  • 1 Sylvain Sudrie (Beauvais) 4h26'19
  • 2 David Dellow (Australie) 4h29'50
  • 3 Matthias Hecht (Suisse) 4h30'13
  • 4 Aaron Farlow (Australie) 4h31'18
  • 5 Faris Al Sultan (Allemagne) 4h31'53
  • 6 Stéphane Poulat (Beauvais) 4h34'09
  • 7 Stephen Bayliss (Grande-Bretagne) 4h35'13
  • 8 Benoît Augueux (Beaune) 4h40'34
  • 9 Manuel Roux (Besançon) 4h43'17
  • 10 Yohan Le Berre (Epinal) 4h45'39

Femmes

  • 1 Caroline Steffen (Suisse) 4h50'33
  • 2 Jeanne Collonge (Nice) 4h57'57
  • 3 Anne Basso (Nice) 4h58'21