En raison de la suppression de la deuxième manche de la série mondiale, prévue le 15 mai à Yokohama (Japon), les championnats du monde sprint ont intégré cette année le calendrier de la WCS. Un titre mondial sera malgré tout décerné.

Les distances sont les suivantes : 750 m de natation - 20 km de vélo - 5 km de course à pied.

L'épreuve aura lieu cet après-midi. Ce sont les hommes qui auront l'honneur d'ouvrir le bal à 12h51. L'an passé, la course avait été remportée par Jonathan Brownlee devant Tim Don et David Hauss.

Cette année, il me manquera quasiment aucun favori à l'appel. Parmi les 10 premiers du Ranking WCS, seul brillera par son absence le Britannique Will Clarke. On s'attend une nouvelle fois à une domination des frères Brownlee. Mais attention sur un format aussi court, la moindre erreur peut se payer cash. L'Espagnol Gomez, les Russe Brukhankov et Polyansky, le Suisse Riederer, l'Australien Kahlefeldt, l'Allemand Justus et les Français Hauss et Vidal essaieront de profiter de la moindre défaillance des ogres anglais. Excellent 10e à Londres, Vincent Luis essaiera de poursuivre. Quant à Tony Moulai et Frédéric Belaubre, ils ont besoin de réaliser une grande performance pour se relancer dans la course aux JO.

La course féminine est programmée aussi à 15h06. L'an passé, la victoire était revenue à la Suédoise Lisa Norden devant l'Australienne Emma Moffatt et l'Australienne Emma Moffatt.

Comme chez les garçons, le plateau s'annonce royal. Deux forfaits à déplorer parmi le Top 10 du Ranking WCS : la Canadienne Paula Findlay (3e) qui avait souffert d'une blessure à la hanche à Londres et l'Américaine Laura Bennett.

WCS LONDON TRIATHLON OLYMPIC TEST EVENT

Nette dominatrice à Londres, la Britannique Helens Jenkins est la favorite des bookmakers. Derrière l'Anglaise, elles sont nombreuses à briguer un podium : la Chilienne Riveros, la Néo-Zélandaise Hewitt, les Australienne Moffatt, Jackson et Snowsill (bien décevantes à Londres), les Américaines Groff et Jorgensen (étonnante 2e à Londres) et les Allemandes Bazlen et Dittmer (remarquable 3e à Londres). Sans oublier Emmie Charayron qui compte bien se racheter de sa demi-déception de Londres. Autre Française engagée, Jessica Harrisson essaiera de se rassurer après plusieurs performances mi-figue-mi raisin. Forfait en revanche de Carole Péon, blessée au mollet.

Le lendemain à 13h45, 37 équipes de 30 nations différentes participeront au championnat du monde par équipes. Le côté spectaculaire et convivial de cette épreuve en fait un show télévisuel unique que l'ITU souhaite faire entrer aux Jeux Olympiques dès 2016 à Rio. Ce relais se compose de 2 filles et 2 garçons qui réalisent chacun un "super sprint" (265m de natation - 5km à vélo - 1.2km à pied). Deuxièmes l'an passé, les Français essaieront de faire encore mieux.