Comme l'an passé, les championnats de France LD avaient choisi comme cadre le magnifique plan d'eau du Lac Kir, à Dijon. Avec plus de 1 300 concurrents sur l'ensemble des épreuves, la manifestation a connu un très grand succès populaire.

Ils étaient 700 au départ du championnat de France LD sous les coups de 10h30. Le temps était au beau fixe et le mercure pas trop élevé. L'épreuve avait été fragmentée en trois vagues : Elite hommes, Elite femmes, Groupes d'âges.

Les premiers à s'élancer étaient les Élite hommes. Aucun de forfait de dernière minute n'était à déplorer. Une semaine après sa brillante 2e place à Nice, François Chabaud relevait bien le défi.

La natation, effectuée en combinaison, voyait les meilleurs nageurs se neutraliser. C'est finalement un groupe de sept hommes qui rejoignait groupé en tête la terre ferme : Sudrie (Beauvais), Poulat (Beauvais), Jurkiewicz (Saint-Etienne), Billard (Poissy), Pannier (Metz), Karl Shaw (Saint-Raphaël) et Loy. (Echirolles). Ces concurrents devançaient Rouyer (Metz) de 35 secondes, Jonathan Tryoen (Versailles) de deux minutes et un imposant groupe comprenant notamment Chabaud, Faure (Vitrolles) et Degham (Sables Vendée) de trois minutes.

Après un round d'observation à vélo, les hostilités démarraient aux alentours du 30e km. À la faveur d'une accélération, Bertrand Billard et Sylvain Sudrie lâchaient leurs camarades d'échappée. En dix kilomètres, ils s'étaient déjà dotés d'une avance d'1'30 sur un trio, composé de Julien Loy, Stéphane Poulat et Anthony Pannier. Parmi les autres favoris, Chabaud et Faure étaient pointés respectivement à 4'35 et 6'18 (après 40 km d'effort). À noter également l'abandon de Toumy Degham (problèmes de leviers de frein) sur cette première partie de course.

Peu de temps après, un nouveau fait important survenait en tête : Bertrand Billard lâchait prise.

FRANCE_billard.jpg

La fin de course, très accidentée, s'annonçait difficile pour le Pisciaçais. En haut de la côte de Gorcelles, située à 20 km du but, Sudrie basculait avec 1'30 d'avance sur Billard et 4 sur le trio Poulat-Loy- Pannier.

FRANCE_Loy_et_poursuivants.jpg

Derrière eux, François Chabaud avait préféré mettre la tangente.

FRANCE_chabeau.jpg

La fin du vélo voyait Sudrie poursuivre son cavalier seul. Le champion du monde démarrait la course à pied avec une avance confortable de 5' sur Billard qui s'était fait rejoindre par Poulat, Loy et Pannier. Sauf effondrement comme l'an passé, la victoire tendait les bras au leader. Le premier pointage (4e km), indiquant une simple perte de vingt secondes, rassurait très vite ses supporters. Ses poursuivants n'étaient plus qu'au nombre de deux : Loy et Poulat.

Malgré une fin de course un peu laborieuse, Sylvain Sudrie s'imposait finalement sans trop d'inquiétude.

France_arrivee_sudrie.jpg

Le Beauvaisien endossait par la même occasion son 2e maillot bleu blanc rouge sur Longue Distance après 2009.

Grâce à une superbe fin de course, Julien Loy, très ému à l'arrivée, s'emparait de l'argent. Médaillé de bronze, Stéphane Poulat était lui aussi satisfait, ayant connu de gros problèmes de cheville ces dernières semaines. La 4e place revenait à Bertrand Billard, qui lui aussi avoua avoir abordé diminué l'épreuve (problème à un tendon d'Achille).

Chez les femmes, la lauréate, Delphine Pelletier a connu encore moins d'émotion pour vaincre. Sortie de l'eau à 3'30 de Camille Donat, la Beauvaisienne est revenue assez rapidement sur la Raphaëloise.

FRANCE_donnat.jpg

À l'aise sur le parcours vélo vallonné, la tenante du titre se procurait une avance confortable aux termes des 80 km : 6'30 sur Camille Donat, 6'30 sur Juliette Benedicto (Tri Sud 18), 7'40 sur Sabrina Godard-Monmarteau et 8'51 sur Isabelle Ferrer (Issy).

Delphine Pelletier pouvait gérer sans problème sa course à pied, filant vers un 4e titre consécutif.

France_arrivee_delphine.jpg

La lutte fut magnifique pour la place de dauphine. Longtemps au coude Sabrina Monmarteau-Godard, Juliette Benedicto lâchait définitivement sa coéquipière à deux km du but. Remarquable performance pour une première participation à un championnat de France LD.

Nous vous communiquerons les podiums vétérans ultérieurement. Première info : le Dijonnais Gilles Reboul a conservé son titre national chez les Masters devant le Beaunois Romuald Lepers.

fRANCE_reboul.jpg

Classements

Elite Hommes

  • 1 Sylvain Sudrie (Beauvais) 3h51'16
  • 2 Julien Loy (Echirolles) 3h52'54
  • 3 Stéphane Poulat (Beauvais) 3h54'37
  • 4 Bertrand Billard (Poissy) 4h01'42
  • 5 Hervé Faure (Vitrolles) 4h01'47
  • 6 Anthony Pannier (Metz) 4h03'34
  • 7 Karl Shaw (Saint-Raphaël) 4h07'52
  • 8 Gwenaël Ouillières (Team Mermillod) 4h08'53
  • 9 Benoît Menestrier (Triathl'Lons) 4h10'30
  • 10 Jérémy Jurkiewicz (Saint-Etienne) 4h11'38

Elite Femmes

  • 1 Delphine Pelletier (Beauvais) 4h30'23
  • 2 Juliette Bénédicto (Tri Sud 18) 4h35'01
  • 3 Sabrina Godard-Monmarteau (Tri Sud 18) 4h36'46
  • 4 Camille Donat (Saint-Raphaël) 4h41'17
  • 5 Isabelle Ferrer (Issy) 4h42'06
  • 6 Anaïs Robin (Val de Gray) 4h50'39
  • 7 Céline Augueux (Dijon) 4h57'43
  • 8 Céline Feder (Dijon) 5h00'55
  • 9 Anne Kouklewsky (Chambéry) 5h03'33
  • 10 Valérie Letac (Rouen) 5h08'36