Cet après-midi avait lieu à Lausanne la présentation officielle et très attendue du nouveau-né de la marque américaine Compex. Le Wireless, premier électro-stimulateur du marché fonctionnant sans câbles électriques, était présenté dans le cadre majestueux du musée de l'Olympisme situé à proximité immédiate du Lac Léman.

La grande révolution provient du fait que les électrodes permettant de délivrer les impulsions électriques communiquent sans fil avec l'unité centrale. Fini donc les câbles qui s'emmêlent et qui prennent de la place, parfois un peu fastidieux à gérer pendant la séance d'entraînement. Ce modèle devrait également apporter une plus grande facilité d'utilisation lors de déplacements en raison de cette technologie et de son encombrement réduit.

Compex_3.JPG

Les autres avantages du Wireless sont nombreux :

  • Compact et léger
  • Réactif
  • Robuste et fiable
  • Identification unique de chaque appareil (pas de risque d'interférence avec un autre appareil ou un appareil de téléphonie mobile).

Vous aurez également la possibilité de relier l'appareil à un ordinateur via un câble USB afin de transférer les séances d'entraînement réalisées. Vous pourrez aussi utiliser cet interface web pour créer des programmes personnalisés parmi des dizaines sauvegardés dans l'appareil (renforcement musculaire, capillarisation, régénération...). L'appareil permet également de suivre un plan d'entraînement pour préparer une compétition spécifique (triathlon, marathon, 100 km, ...)

Autre révolution dans le milieu des électrostimulateurs, l'utilisation d'un écran couleur. Celui-ci vous permet de visualiser de manière claire les informations présentées sur un écran large et bien éclairé. Vous pouvez également visualiser sur la machine le bon positionnement des électrodes sur le corps.

Enfin, le boîtier est vendu dans une docking station permettant d'accueillir et de charger électriquement l'unité centrale et ses 4 électrodes. Ceci sans effet indésirable de perte d'autonomie de batterie grâce à l'utilisation de batteries lithium-polymère.

Le prix de la machine est également impressionnant. A 1250 €, la machine sera disponible au grand public en septembre 2011.

Une séance de présentation des fonctionnalités de l'appareil a fait suite à la présentation. Chris Mc Cormack, utilisateur des produits Compex et du dernier modèle de la marque, avait fait le déplacement pour répondre aux questions des journalistes. Il a notamment évoqué son utilisation du produit pour gagner en puissance musculaire et en récupération, à raison de 4 séances hebdomadaires. Le champion a également confirmé qu'il serait présent à la WCS de Kitzbühel samedi prochain.

Compex_2.JPG

Le Musée de l'Olympisme est un haut-lieu de l'histoire olympique. Au fil des décennies depuis les premiers Jeux Olympiques (à Athènes en 1896), de nombreux médaillés olympiques ont offert au Musée leur tenue ou matériel de course. Le triathlon n'échappe pas à la règle. On pouvait notamment apercevoir le porte-vélo et pancarte nominative dédicacée par Olivier Marceau, 7e des JO de Sydney en 2000. Sur cette même photo, on peut d'ailleurs visualiser la trifonction portée par la Suissesse Magali Messmer, 3e lors de cette même compétition.

Compex_4.JPG

Les afficinados du triathlon pouvaient également remarquer la paire de running de Rob Barel, 43e sur ces mêmes JO.