Aujourd'hui 13h (14h heure de Paris) avait lieu la conférence de presse, à moins de 24h du départ du 20e Ironman de Lanzarote.

Conf_press_canceres.jpg

Confpress-bevilaqua.jpg

Confpress_Bracht.jpg

confpress_delcorral.jpg

Confpress_jebberger.jpg

Confpress_joyce_.jpg

Confpress_landon.jpg

Confpress_munoz.jpg

Le grandissime favori de l'épreuve est l'Allemand Timo Bracht. Double vainqueur de l'Ironman d'Allemagne en 2009 et 2010, 6e à l'Ironman d'Hawaii sur ces mêmes années, l'Allemand a réalisé une énorme performance l'an passé en battant le record de l'épreuve sur l'Ironman d'Arizona.

Voici les propos de l'Allemand, interrogé à la sortie de la conférence de presse :

« Je me sens très détendu. Tout l'entraînement que j'ai effectué à Lanzarote s'est bien passé. Je connais bien l'endroit car je suis venu m'entraîner au club La Santa cet hiver. C'est la première fois que je participe à l'Ironman de Lanzarote. Je me suis décidé à y participer l'hiver dernier. Je voulais le faire en raison de la difficulté du parcours vélo et de ses nombreuses bosses ! En 2002, j'avais d'ailleurs participé à l'Ironman de Gérardmer et le parcours de moyenne montagne m'avait bien réussi avec une 3e place à l'arrivée. L'année suivante, j'avais d'ailleurs gagné la course. Les montées de Lanzarote ne me font pas peur, au contraire ! Ma stratégie est simple : je suis venu pour gagner ! Après cette course, je me concentrerai sur mon entraînement pour Hawaii, mon objectif de l'année. Je pense que Lanzarote s'inscrit parfaitement dans ma préparation pour Kona»

Les principaux concurrents de l'athlète du Team Commerzbank sont nombreux. L'Espagnol Victor Del Corral Morales, troisième à Embrun l'an passé, sera un adversaire redoutable car on connaît ses qualités de grimpeur et étant donné la déclivité du parcours, il aura une belle carte à jouer.

Le Britannique Nicholas Munoz, régional de l'étape, connaît la course par coeur. C'est en effet la 7e fois qu'il sera au départ de la course des Canaries. Ses performances sur cet Ironman n'ont cessé de s'améliorer. 13 en 2009, 6e l'an passé, il peut être LA révélation de cette course s'il parvient à limiter les écarts en natation, son point faible.

Il a déclaré « J'ai toujours voulu gagner cette course. Je sais que ca sera dur mais je suis prêt à prendre des risques qui, je l'espère, seront payants. Ma stratégie est de perdre le moins de temps possible dans l'eau et ensuite de tout donner sur le vélo, en respectant mes limites. Je pense que la course à pied sera ma discipline de prédilection demain ».

L'Espagnol Gregorio Caceres Morales de Lanzarote connaît également très bien le parcours. Étant natif de Lanzarote, il a participé de nombreuses fois à l'Ironman. L'année dernière, une chute l'avait conduit à prendre une décevante 11e place. Cette année, il semble en pleine forme et sera à surveiller de près.

Le seul tricolore professionnel engagé, Damien Landon, sera également au départ de la course et on aura à coeur de suivre le sociétaire de St Amand Dun. Lui aussi peut viser une belle place. L'an passé il avait terminé 8e à l'Ironman de Nice l'an passé et 91e à Hawaii en 2009.

Chez les femmes, la gagne devrait se jouer entre 5 athlètes : les Allemandes Nicole Woysch et Heidi Jesberger, l'Australienne Kate Bevilaqua, la Danoise Karine Ottosen et Natascha Badmann.

Légende du triathlon, Natascha Badmann est la première Européenne à avoir remporté l'Ironman d'Hawaii, en 1998. Elle a ensuite ajouté 5 autres couronnes de championne du Monde, en 2000, 2001, 2002, 2004 et 2005. Elle sera au départ avec le dossard n°1 et fait office de favorite.

Karine Ottosen semble dangereuse avec une 2e place sur l'Ironman d'Autriche l'an passé et la 4e place lors de l'Ironman d'Angleterre en 2009.

Nicole Woysch connaît bien le parcours des Canaries. Elle a en effet terminé à la 8e place en 2009 et pris le bronze l'an passé.

L'Australienne Kate Bevilaqua a pris la 6e place l'an passé.

L'Allemande Heidi Jesberger a terminé 3e de l'Ironman de Chine l'an passé et a fini 8e de l'Ironman de Lanzarote en 2008.

La Britannique Rachel Joyce