Malgré les récents évènements qui ont secoué le pays, la coupe du monde fera escale au Japon ce week-end.

Cette course sera l'occasion pour certains athlètes de reprendre confiance après un échec lors de l'ouverture de la WCS la semaine dernière à Sydney.

C'est le cas de la Britannique Helen Jenkins (4e du classement final de la WCS), qui en raison d'une chute à vélo, n'a pas pu jouer sa carte à fond en Australie (33e). Sa plus redoutable adversaire devrait être la Chilienne Barbara Riveros, toute auréolée de sa 2e place à Sydney. Viseront elles-aussi un podium l'Irlandaise Aileen Morrison (3e à Hambourg l'an passé), la Canadienne Kirsten Sweetland (médaillée d'argent au Mondial U23 en 2010). Sans oublier les Japonaises qui auront à cœur de briller sur leurs terres : Ai Ueda (en photo, lauréate de deux coupes du monde et 7e à Sydney) et Mariko Adachi (19e à Sydney).

Chez les hommes, ce sont les Russes qui devraient être à l'honneur même s'ils ont été décevants à Sydney. Seulement 23e alors qu'il était sorti en tête de l'eau, Ivan Vasiliev aura à cœur de se racheter. Idem pour Vladimir Turbaevskiy, 20e de cette même course. Mais le concurrent qui présente le plus beau palmarès est l'Américain Hunter Kemper, trois fois sélectionné olympique et lauréat de trois coupes du monde. Mais absent presque toute l'année 1010, il n'a guère rassuré ses supporters à Sydney (31e). Viseront également le podium l'Australien James Seear (3e à Mooloolaba) et l'ancien champion du monde Espagnol Ivan Rana (décevant 26e à Sydney). Attention aussi au Japonais Hirokatsu Tayama, ancien vainqueur d'une coupe du monde.

Aucun Français n'a été engagé sur ces deux courses.