Par Olivier Berraud.

« Je dois retrouver de la fraîcheur… »

Brillamment qualifié, Tony Moulai était passé complètement à travers de sa course lors des Jeux Olympiques de Pékin (abandon). Après avoir mis du temps à digérer cette contre-performance, le Pisciacais, âgé de 35 ans, a retrouvé quelques couleurs l’an passé en terminant régulièrement dans le Top 16 des WCS. Il lui faudra toutefois hausser son niveau s’il veut être du voyage londonien en 2012. Triathlete a interviewé le Francilien pour savoir s’il en était capable.

Quel est ton état de forme actuel ?

Vu que la fédération nous propose un stage à Lanzarote dès le mois de janvier, je me suis remis en selle dès le mois de novembre. La forme est donc revenue un temps, pour être ensuite mise en hibernation compte tenu de la charge d’entraînement accumulée. Je suis, comme beaucoup à cette époque, dans une phase de préparation physique.

Vous trouverez la suite de ce papier dans le numéro de janvier de Triathlete qui sera présent dès lundi dans votre kiosque préféré.